Nous suivre

Actualités

Les jeunes pépites du tennis français #4 : Ugo Humbert

Publié le

Alors que les cadors du tennis Français sont dans une passe difficile, de jeunes joueurs pointent le bout de leur nez afin de prendre la relève. Ces joueurs ont entre 17 et 21 ans et jouent principalement dans les tournois Future et Challenger. Ils donnent tout pour atteindre les sommets, tout en sachant que le chemin sera long et périlleux. Aujourd’hui, Dicodusport s’intéresse à un espoir en pleine bourre qui commence à se faire connaître du grand public : Ugo Humbert

Biographie

Né le 26 juin 1998 dans la ville de Metz (en Moselle) Ugo Humbert a débuté le tennis très tôt, à l’âge de 5 ans. Profitant des  infrastructures sportives de qualité de la ville de Metz, il fait ses classes dans des clubs omnisports locaux.  D’abord en rejoignant le club omnisport du SMEC (Stade Messin Étudiants Club) pendant cinq années, puis pendant deux ans à l’ASPTT Metz. À l’âge de 12 ans, le jeune messin choisit comme beaucoup de joueurs Français le cursus fédéral pour se former et se consacrer entièrement au tennis. Il part donc de chez ses parents et rejoint le Pôle France de Poitiers, comme l’a fait un autre espoir Français, Quentin Halys.

Là-bas, il suit avec de nombreux autres jeunes un programme conçu pour combiner à la fois réussite sportive et réussite scolaire. Touché par des blessures à répétition pendant son adolescence, le Pôle continue à lui faire confiance. À raison, puisqu’il continuera quelques années plus tard le cursus à l’INSEP et au Centre National d’Entraînement de la FFT. Il est depuis 2014 entraîné par Cédrid Raynaud.

Blancaneaux, Humbert, Moutet et leur coach lors de leur sacre européen en 2014 – FFT

Il effectue un remarquable parcours chez les juniors, en remportant plusieurs tournois de Grade 1 et 2, en simple ainsi qu’en double. Issu de la génération des Félix Auger-Aliassime, Casper Ruud et autres Stefanos Tsitsipas, il atteint à son maximum la 18ème place mondiale début 2016. Du côté de l’équipe de France, Ugo Humbert a là-aussi fait son bonhomme de chemin. Il remporte notamment en 2014 la coupe d’Europe des moins de 16 ans en équipe, accompagné d’un certain Corentin Moutet ainsi que de Geoffrey Blancanneaux.

Style de jeu

Ugo Humbert est un joueur très à l’aise sur les surfaces dures (70% de victoires en carrière en dur outdoor, 90% de ses finales sur le circuit pro ont été sur dur). Il se déplace très bien, ce qui lui permet de réaliser de bonnes courses vers l’avant, et d’être sur tous les coups de l’adversaire.

Son entraîneur Cédric Raynaud définit son protégé comme un « attaquant pur et dur ». Et il est vrai qu’Ugo aime prendre l’échange en main. Si certains utilisent pour cela des montées à la volée régulières, une palette technique chirurgicale ou encore une puissance dévastatrice, Ugo se sert de la précision de sa patte gauche pour faire vaciller le joueur d’en face. Il a en effet une capacité à viser proche des lignes de couloirs, tout en trouvant en permanence une longueur de coups qui gêne ses adversaires.

Aucune de ses balles n’est facile à agresser, et c’est ce qui fait la principale force du jeune messin. Couplé à un gros service, ce style de jeu a fait des ravages sur le circuit Challenger. Les joueurs au-delà du top 150 n’étant pas habitués à une telle précision et longueur de coups, les fautes directes arrivent très vite et permettent à Ugo d’enchaîner les victoires.

Pour avoir une idée plus précise du style de jeu d’Ugo Humbert, voici le résumé de son match face à Bernard Tomic lors de l’Open de Moselle 2018 :

YouTube video

Maintenant, il est clair que le niveau ATP n’est pas le même. Dans le top 100, les armes techniques d’Ugo sont monnaie courante et deviennent presque basiques. Si Ugo veut se maintenir au très haut niveau, et il le dit lui-même, il doit encore progresser dans certains secteurs comme le jeu au filet. Un jeu au filet irréprochable, couplé à son puissant service, est primordial pour compléter son style de jeu agressif. Mais le jeune gaucher pourra compter sur une autre qualité qui devrait grandement l’aider : son mental.

Si Ugo Humbert se distingue actuellement et enchaîne les belles performances, c’est qu’il ne tremble pas dans les moments importants. C’est notamment ce qui lui a permis de réaliser la transition Future – Challenger – ATP en moins d’un an sans problème. Sur l’année 2018, avec quasiment 70% de balles de break sauvées sur son service, et un taux de conversion d’environ 40% sur le service des autres, il est parmi les meilleurs taux au monde.

Résultats en ATP

Pour Ugo Humbert, tout a été très vite. Fin 2017, le jeune messin tournait encore autour de la 400ème place mondiale après avoir atteint son premier quart de finale de Challenger et réalisé sa première victoire contre un top 100 (Thomas Fabbiano). Et voilà que moins d’un an plus tard, il est devenu le 73ème Français de l’histoire à rentrer dans le top 100 ATP.

La saison 2018 du jeune gaucher a été tout simplement impressionnante. Avec près de 90 matchs au compteur, cette année n’a pas été de tout repos pour lui et cela illustre à quel point c’est un travailleur acharné. Et le travail finit toujours pas payer, puisque 2018 aura été la saison des grandes premières pour lui. Premier titre en Challenger (Ségovie en août, suivi d’Ortisei en octobre et d’Andria en novembre), première victoire contre un top 50 (Pierre-Hugues Herbert à Ortisei) et première victoire en Grand Chelem (victoire en 3 sets à l’US Open face au jeune américain Altamirano). Le tout pour un bilan de 9 finales (3 en Future, 6 en Challenger) pour 6 titres (3 Futures, 3 Challenger). Une saison qui a largement dépassé les objectifs comme l’explique son coach, et qui ne peut être que de bonne augure pour la suite.

Début 2019, Ugo Humbert a continué les excellents performances sur dur notamment indoor, battant de nouveaux joueurs du Top 100 comme Pablo Cuevas, Cameron Norrie ou même Borna Coric en février. À la clé, un titre de Challenger (Cherbourg), mais surtout une magnifique demi-finale à l’ATP 250 de Marseille, montrant à quel point il était capable d’évoluer au très haut niveau. Malgré une saison compliquée sur terre-battue qui n’est clairement pas sa surface favorite, le messin se situe aujourd’hui aux alentours de la 60ème place mondiale.

Avec son entrée dans le top 100, Ugo Humbert s’est donc assuré une place dans le tableau principal des tournois du Grand Chelems, dans la cour des grands. Le jeune Français aura donc l’occasion de montrer son talent lors des mois et années à venir, mais il ne fait aucun doute qu’on entendra encore beaucoup parler de lui.

Tom Compayrot

Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une