Nous suivre

Esport

L’histoire ordinaire d’un joueur de Football Manager – Épisode 2

JMPPMJ

Publié

le

L'histoire ordinaire d'un joueur de Football Manager - Épisode 2
Capture d'écran Football Manager

Jeu roi des simulations de football sur PC, Football Manager n’en finit pas de faire des adeptes. Voici l’histoire en temps réel d’une partie de Football Manager 100% française. Deuxième épisode : fin de saison avec le LOSC.

On s’était quitté à la trêve hivernale de ma première saison avec le LOSC. Monaco était leader de L1 avec 34 points, le PSG et moi le talonnions ex-æquo 2 points derrière. Eric Maxim Choupo-Moting était encore un tocard.

Championnat pizza

Très peu de temps après, je me rappelais au bon souvenir de notre championnat pizza. Pour la remontée du Tef, j’étais nommé Entraîneur de l’année de Ligue 2. Je n’ai pas reçu mes bons d’achat Domino’s. Peu de temps après, je retrouvais le Red Star, club avec lequel j’avais commencé ma save en National. Premier tour de Coupe de France à ma portée que je remporte 3-0. Il aura pourtant fallu attendre la fin de match pour que l’affaire soit pliée.

LOSC

LOSC

Qui dit trêve hivernale dit mercato. L’occasion pour moi de faire quelques ajustements. D’abord en profitant d’une offre chinoise pour transférer N’Doram. J’étais plutôt satisfait du rendement de Kevin, mais Xeka commençait à râler de ne pas avoir suffisamment de temps de jeu. Et puis ce sont 10 millions qui seront utiles pour renforcer l’équipe au mercato estival. So long Kevin ! J’ai l’occasion de rafler Aliou Traoré à MU qui ne se laisse pas prier. Aliou est recruté pour préparer les saisons à venir et remplir les objectifs donnés par mes dirigeants. Pour lui comme pour tous les régents ou jeunes prometteurs, j’applique une méthode simple.

LOSC LOSC

Je les intègre à l’équipe Seniors et je les mets à disposition des U19 pour 90 minutes. Ça me permet d’abord de ne pas me les faire piquer par le PSG ou City pour quelques misérables centaines de milliers d’euros. Ensuite, leur progression est bien plus importante que si je les laissais s’entraîner avec les U19. Exemple type : le bon Pablo Guyot. Recruté par City avant que j’arrive. Son potentiel de 4 étoiles ½ fait rêver, hélas il s’en ira rejoindre Pep ou Bruno Genesio en 2024…

LOSC

LOSC : mes que un dogue

Sur le plan du jeu et des résultats, je ne peux pas dire que je sois déçu. Du moins dans les compétitions nationales. Pour mon deuxième tour de Coupe, j’étrille Lens. En championnat, le trio  de tête est plus que jamais devant et je parviens à battre tous mes adversaires directs. A commencer par l’OM, solide 4ème entraîné par Manuel Pellegrini dont je dispose 2-0. Le miracle du match aller ne se reproduira en revanche pas contre Paris qui remet les pendules à l’heure et me bat 3-1. Il faut dire que l’équipe parisienne a serré les boulons. En février, ils prennent la tête de la Ligue 1 et nous relèguent l’ASM et moi à 5 points. 5 points que je devine dès lors insurmontables.

LOSC LOSC LOSC

LOSC

En Europa II, les choses ne vont pas mieux se passer qu’en Europa League et le Besiktas me sortira d’une compétition que j’ai abordé avec disons une certaine décontraction. Mon objectif est désormais clair : finir deuxième de L1. Cela fait suite à une redéfinition de mes objectifs par les dirigeants. Ceux-ci consentent à aligner l’oseille si je qualifie les Dogues pour la C1. Say no more…

En Coupe de France, le parcours est honorable et je vais jusqu’en demi-finale. Je m’y fais éliminer par l’AS Monaco qui devient de plus en plus mon adversaire direct. Le PSG a pris trop d’avance pour qu’on puisse sérieusement envisager de le rejoindre et j’attends avec impatience la rencontre qui nous opposera avec le club du Rocher.

Le rire du Sargent

Je prépare pour le mieux la rencontre par une balade dijonnaise qui se solde par un record de buts pour le LOSC : 7-2. Une semaine plus tard, le choc. A Louis-II, l’atmosphère est électrique. Dans un stade bondé de 12 000 personnes (on rappelle que FM est une simulation de football), les regards se croisent, s’affrontent. Chacun veut en découdre, tout le monde sait que ce match décidera probablement du classement final en tête de Ligue 1. 5 minutes de jeu, les bouteilles de champagne sont à peine débouchées dans les loges monégasques que les rossiblanci mènent 1-0. Un coup-franc aux 30 mètres, tête de Skoric. But.

C’est évidemment l’homme des grands matchs qui va sauver la mise. En l’espace du dizaine de minutes, Josh Sargent, l’IMMENSE Josh Sargent, régale d’une volée pavardesque et crucifie Adrian Semper d’une tête à la réception d’un centre du feu-follet carioca Pedrinho. Les hommes pleurent. Les filles enlèvent leur tshirt. Les maternités lilloises sont surchargées de petits Josh. Tout le monde veut se faire la même permanente. 2-1, score final. Le break est fait.

LOSC

Antoine Trashtalkombouaré

La rencontre sera décisive. Car si avant le match contre Dijon nous avions enchaîné 2 nuls décevants contre Angers et Rennes et une défaite évitable contre Nice, nous ne perdrons plus un match après celui contre Monaco. Nantes, alors 5ème de L1 fera partie de nos victimes, et j’aurai l’insigne honneur de me faire trashtalker par le plus martial des entraîneurs. La fin de la saison approche, et à deux journées de la fin la mission est réussie. Monaco, qui accède à la finale d’Europa League, laisse des plumes en route. Je finirai avec 10 points d’avance sur eux. De son côté, le PSG finit avec une confortable avance de 6 points. Nouveau doublé Coupe Championnat.

Finalement, le bilan de cette saison est positif. Nos objectifs nationaux ont été plus que dépassés. En début de saison, le souhait des dirigeants était que nous nous qualifions pour l’Europa League. Nous serons en C1. En Coupe d’Europe en revanche, l’équipe a manqué de profondeur de banc et d’une assise tactique dont je suis le seul responsable. Il faudra corriger ça pour ne pas repartir fanny d’un groupe en C1 qui sera forcément très relevé.

Si on en croit les fans, c’est la formation en 4231 qui est plébiscitée. Aucune surprise dans sa composition sinon que Weah n’est pas retenu. Il est mon meilleur buteur avec 22 pions. Il est préféré à Sargent qui récolte les lauriers de ses buts décisifs contre les gros. Le LOSC place 3 joueurs dans l’équipe type de L1 avec Sanches, Olaza et Maignan. Tous les autres sont parisiens.

LOSC

El mago

À noter que le Standard gagne l’Europa II, MU l’Europa League et Liverpool la C1. En L1, Lyon a fait une remontée extraordinaire. 5ème à la fin du championnat, ils étaient 15ème à la trêve hivernale. L’œuvre du magicien Bielsa. Toulouse et Saint-Etienne sont les deux clubs malheureux et descendent en L2.

L’année prochaine, je ne bougerai pas du LOSC. Même si une proposition venait de l’OM, de l’ASM ou du PSG je veux rester dans la capitale du Nord. Ce club a un potentiel de développement que je voudrais pousser au maximum. Je pense qu’une victoire en championnat est inaccessible, mais décrocher la C3 ou la C2 allez savoir…

JMPPMJ


Talking Heads et Pannetone

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Esport

Qu’est-ce que le tournoi Fifa Ultimate QuaranTeam ?

Nico

Publié

le

Par

Qu'est-ce que le tournoi Fifa Ultimate QuaranTeam
Ultimate QuaranTeam

Lancé au mois de mars 2020, soit en plein cœur de la période de confinement mondial, l’Ultimate QuaranTeam a rencontré beaucoup de succès pour sa première édition.

Créé par le modeste club de foot de Leyton Orient, évoluant en quatrième anglaise, ce tournoi E-sport à élimination directe a été mis en place sur le célèbre jeu vidéo FIFA 20. Fortement inspiré du mode de jeu FIFA Ultimate Team, il a rassemblé 128 équipes de football professionnel à travers la planète.

Au total, 16 pays ont été représentés dont la France, l’Angleterre bien évidemment, les Etats-Unis, l’Australie, l’Espagne, l’Italie, la Tunisie, etc. Quatre clubs de l’Hexagone évoluant actuellement en Ligue 1 ont saisi l’opportunité qui s’est présentée à eux : le FC Nantes, l’Olympique de Marseille, le SCO d’Angers et le FC Lorient.

Deux contraintes majeures 

Chaque institution sportive engagée dans la compétition avait deux contraintes majeures : utiliser absolument son effectif dans le jeu pour affronter ses adversaires, ainsi que sélectionner un membre de son organisation (athlète, coach, manager, dirigeant au choix) ou bien l’un de ses nombreux fans. Ce fût donc l’occasion pour les clubs de football professionnel de se rapprocher encore plus de leurs supporters et de créer de nouveaux liens avec eux.

Au final, après environ deux semaines de compétition acharnée en ligne, c’est une équipe de Premier League, Wolverhampton, qui a remporté le trophée de vainqueur de la première édition en s’imposant sur le score de 2 à 1 face au FC Groningen. Plusieurs milliers de téléspectateurs ont assisté à ce sacre sur la plateforme Twitch, où était retransmis le tournoi.

Cet évènement disputé sur la console de salon PS4 s’est avéré un véritable succès et présentait plusieurs objectifs louables. En plus d’associer les univers du réel et du virtuel, les organisateurs souhaitaient récolter des dons à destination d’une association caritative et de clubs de foot aux portes du dépôt de bilan suite au coronavirus.

Dicodusport


Lire la suite

Esport

L’histoire ordinaire d’un joueur de Football Manager – Episode 1

JMPPMJ

Publié

le

Par

L'histoire ordinaire d'un joueur de Football Manager - Episode 1
Capture d'écran Football Manager

Jeu roi des simulations de football sur PC, Football Manager n’en finit pas de faire des adeptes. Voici l’histoire en temps réel d’une partie de Football Manager 100% française. Premier épisode : bref historique de la save.

D’abord, le parti pris qui m’a décidé à commencer une nouvelle save Football Manager. Devenir une légende de notre bonne vieille Ligue 1. Plus globalement de notre bon vieux pays, citoyens citoyennes, la France. Et pas n’importe laquelle, celle de Stéphane Guy. Du moins celle de Football Manager.

Les débuts au Red Star

J’ai commencé au bas de l’échelle pro en prenant le Red Star, tout juste descendu en National. Bien m’en a pris puisque l’objectif qui m’était fixé de le faire remonter en L2 a été rempli. Non sans mal puisque même si l’écart de 6 points est flatteur, il a fallu que je me batte comme un beau diable une bonne partie de la saison pour accrocher le titre.

J’ai quand même la chance de pouvoir compter sur un effectif expérimenté et soudé. Relativement bon techniquement, je peux utiliser mes tactiques favorites en 4231 asymétrique (ouais je suis un hipster, y a quoi ?) ou le bon vieux 433 pointe basse des familles. Ça joue au foot, ça plante relativement peu mais c’est agréable à voir jouer. En Coupe, je suis sorti rapidement mais pas grave. Mon objectif c’est vraiment le titre et la montée.

La saison suivante, je suis courtisé par plusieurs clubs. J’ai dans l’esprit de ne pas rester au Red Star assez lâchement je dois le dire. Les finances du club sont telles que je ne pourrais pas empêcher la vente de mes meilleurs joueurs. Surtout, je ne pourrai pas vraisemblablement les remplacer par des joueurs de niveau équivalent. Rajoutez à ça que deux joueurs qui m’étaient prêtés par des clubs de L1 regagnent leurs pénates… Bref, les problèmes.

Miracle des loups, le TFC m’appelle. Ils viennent de descendre en L2. Ils cherchent un nouvel entraîneur pour les sortir de la mouscaille. Je ne tergiverse pas longtemps et je rejoins le club qui sera de toute évidence le favori à la montée la saison suivante (ouais j’ai pas de face et je laisse le Red Star dans la mouise).

Ça joue au Tef !

A ma grande surprise, le budget transfert est correct, et j’hérite d’un effectif capable de jouer au football. Oui oui… Je sais… ça fait quelque chose au cœur… Il ne me faut pas longtemps pour me décider à les faire jouer la possession. D’abord au vu de la concurrence, disons-le, relativement faible et surtout de la grande qualité des joueurs. Au milieu, j’arrive à faire venir en prêt Maxence Caqueret, et en attaque Mustapha Bundu itou. Je recrute en arrière droit Mihailo Ristic qui se révélera un élément décisif.

On ne va pas se mentir, je ne me suis pas du tout arraché les cheveux pour monter, loin de là. A part Reims qui a résisté jusqu’en milieu de saison, la concurrence était très très faible. Le jeu développé fait l’admiration de tous, à commencer par mes dirigeants qui sont à 2 doigts de m’ériger une statue. Au final, champion avec 16 points d’avance. Merci zizi.

En Coupe, ça ne se passe pas exactement comme prévu. On sort au 9ème tour contre Rodez aux TAB, je vous laisse imaginer la gueulante.

En fin de saison, l’objectif nous est donné par les dirigeants de nous maintenir. Si je ne parviens pas à prolonger Caqueret et Bundu, mon budget transferts me permet de recruter des joueurs capables, non pas de les remplacer techniquement aussi bien, mais disons de les suppléer. D’autant que je sais que je ne pourrai pas continuer à produire un jeu aussi léché et que je devrai vraisemblablement, et en attendant d’étoffer mon effectif, revenir à des bases d’un football plus direct. Quand vient le grand drame…

3 clubs en trois ans

Deux propositions d’entretien : l’une du LOSC, l’autre de Copenhague. Les deux me disent en gros que je suis tocard, mais que le jeu proposé par le Tef l’an passé représente exactement ce qu’ils cherchent pour leur club. Les Danois pour remporter le championnat tous les ans et bien figurer en C1. Les Nordistes pour, je cite : « être le meilleur club après les meilleurs ». Je dis banco au LOSC, restant dans la logique je m’étais imposé : devenir une légende de L1. Nous voici arrivés à la save aujourd’hui.

Entraîneur du LOSC en 2021/2022. Je prends un club structuré, avec un staff exceptionnel et des joueurs d’une grande qualité technique. Mon budget transfert est plus que correct et je frappe un grand coup en recrutant 2 pépites sud-américaines. D’abord Pedrinho, venu tout droit des Corinthians pour 30 bâtons. Mon idée est de le faire jouer sur le flanc droit, et de dépanner dans l’axe en numéro 10. Ensuite, je fais venir Lucas Olaza pour un peu moins de 6 plaques, probablement l’un des meilleurs deals de toutes mes saves tant le latéral gauche est décisif plus qu’à son tour. Pour consolider l’édifice lillois, je recrute l’inénarrable Josh Sargent au Werder pour 6,5 millions d’euros.

Bilan globalement positif

J’en suis donc au 26 novembre 2021, et les choses se passent globalement bien. Je dis globalement bien parce que je me suis fait littéralement marcher dessus en Europa Cup. J’en sors la queue entre les jambes et la tête basse avec 4 points dans un groupe composé de Séville, du Fener et du Spartak Moscou. Les Moscovites seront les seuls que je parviendrai à battre (péniblement, 1-0 pour le compte de la dernière journée). Autant vous dire que mes dirigeants ne sont pas jouasses… Je suis qualifié pour l’Europa II, compétition que je découvre.

En championnat, les choses se passent mieux. Je suis troisième à 2 longueurs du leader monégasque qui vient de me battre 2-1 sur le Rocher. Je suis à égalité de points avec les Parisiens que j’ai corrigé au Parc notamment grâce à une prestation XXL de… Josh Sargent ! 3-0, comme en 98 (sans reload, tutut les rageux).

Côté jeu, je suis satisfait de ce qu’on produit et j’alterne (comme souvent) entre 4231 et 433 pointe basse. On a globalement la possession, on plante quelques jolis buts… Des réglages par-ci par-là sont encore à trouver, en particulier dans l’animation offensive et le poids offensif du numéro 9.

Mon prochain match aura lieu contre Strasbourg 9ème de L1 et contre qui je ne devrais pas rencontrer trop de problème (le karma, tu connais).

La suite au prochain épisode à la fin de cette save Football Manager qui nous permettra, j’espère, de retrouver la C1 !

JMPPMJ


Lire la suite

Fil Info

Top 14 - Notre pronostic pour Clermont - Montpellier Top 14 - Notre pronostic pour Clermont - Montpellier
PronosticsIl y a 20 minutes

Top 14 : Notre pronostic pour Clermont – Montpellier

TOP 14 2020/2021 - 11ÈME JOURNÉE - L'ASM Clermont reçoit Montpellier ce vendredi soir en ouverture de la 11ème journée....

Vendée Globe 2020 : le classement de la course Vendée Globe 2020 : le classement de la course
Vendée Globe 2020Il y a 1 heure

Vendée Globe 2020 : le classement de la course

VOILE - Découvrez le classement en temps réel du Vendée Globe 2020, la 9ème édition de la course autour du...

Ligue Europa - Au bout du suspense, le LOSC domine le Slavia Prague et file en 16èmes Ligue Europa - Au bout du suspense, le LOSC domine le Slavia Prague et file en 16èmes
FootballIl y a 12 heures

Ligue Europa : Au bout du suspense, le LOSC domine le Sparta Prague et file en 16èmes

Ligue Europa - 5ème journée du groupe H - En tête de son groupe, le LOSC recevait le Sparta Prague....

L’athlétisme américain en deuil, avec les décès d'Arnie Robinson et Rafer Johnson L’athlétisme américain en deuil, avec les décès d'Arnie Robinson et Rafer Johnson
AthlétismeIl y a 14 heures

L’athlétisme américain en deuil, avec les décès d’Arnie Robinson et Rafer Johnson

Deux champions olympiques américains nous ont quittés cette semaine. Arnie Robinson, champion olympique de saut en longueur en 1976, et...

Ligue des Nations - La France retrouvera la Belgique en demi-finales Ligue des Nations - La France retrouvera la Belgique en demi-finales
FootballIl y a 15 heures

Ligue des Nations : la France retrouvera la Belgique en demi-finales

FOOTBALL - Le tirage au sort des demi-finales de la Ligue des Nations a rendu son verdict : la France...

Biathlon - Coupe du monde 2020-2021 - Le classement général femmes Biathlon - Coupe du monde 2020-2021 - Le classement général femmes
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 15 heures

Biathlon – Coupe du monde 2020/2021 : le classement général femmes

BIATHLON - COUPE DU MONDE 2020/2021 - Focus sur le classement général femmes de la Coupe du monde de biathlon,...

Kontiolahti - Anaïs Chevalier-Bouchet deuxième du sprint derrière Hanna Oeberg Kontiolahti - Anaïs Chevalier-Bouchet deuxième du sprint derrière Hanna Oeberg
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 15 heures

Kontiolahti : Anaïs Chevalier-Bouchet deuxième du sprint derrière Hanna Oeberg

BIATHLON - KONTIOLAHTI - En patronne, la Suédoise Hanna Oeberg a remporté ce jeudi le deuxième sprint de Kontiolahti. Leader...

Biathlon - Kontiolahti : le classement du deuxième sprint femmes Biathlon - Kontiolahti : le classement du deuxième sprint femmes
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 16 heures

Biathlon – Kontiolahti : le classement du deuxième sprint femmes

BIATHLON - KONTIOLAHTI - Découvrez le classement du deuxième sprint femmes de la Coupe du monde à Kontiolahti, qui s'est...

Football - Liga - notre pronostic pour Athletic Bilbao - Celta Vigo Football - Liga - notre pronostic pour Athletic Bilbao - Celta Vigo
FootballIl y a 17 heures

Football – Liga : notre pronostic pour Athletic Bilbao – Celta Vigo

LIGA - L'Athletic Bilbao reçoit le Celta Vigo pour le compte de la 12ème journée du championnat espagnol. Notre pronostic...

Football - Ligue 1 - notre pronostic pour Nîmes - Marseille Football - Ligue 1 - notre pronostic pour Nîmes - Marseille
FootballIl y a 17 heures

Football – Ligue 1 : notre pronostic pour Nîmes – Marseille

LIGUE 1 - 13ÈME JOURNÉE - Nîmes reçoit Marseille dans le cadre de la 13ème journée du championnat français. Notre...

Advertisement

Sondage

Dans la légende, Lewis Hamilton a-t-il dépassé Michael Schumacher ?

Vendée Globe 2020

Vendée Globe 2020 : le classement de la course

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés