Nous suivre

Ligue 1 2023-2024

Ligue 1 (J24) : Un match sans vainqueur entre Monaco et le PSG

Paul Lalevee

Publié le

Ligue 1 (J24) Un match sans vainqueur entre Monaco et le PSG
Photo Icon Sport

LIGUE 1 2023-2024 – Le Paris Saint-Germain a souffert face à l’AS Monaco pour ce match d’ouverture de la 24e journée de Ligue 1. À 4 jours du match retour de Ligue des Champions face à la Real Sociedad, les Parisiens ont été inquiétants pendant les 45 premières minutes. Sauvés par un très grand Gianluigi Donnarumma, les hommes de Luis Enrique se sont réveillés en deuxième mi-temps. Mais ça n’aura pas suffi pour remporter ce match, qui se conclut sur un match nul (0-0).

Défait lors de ses trois dernières visites à Louis II, le Paris Saint-Germain se déplaçait en Principauté amputé de nombreux joueurs. En particulier dans le secteur défensif, où Marquinhos et Danilo Pereira se sont ajoutés aux absents de longue date Presnel Kimpembe et Milan Skriniar. Face à un onze monégasque porté vers l’offensive (5 joueurs offensifs dans le 11), Lucas Hernandez et les siens étaient prévenus. Quant à Kylian Mbappé, il était aligné sur le côté gauche de l’attaque, laissant la pointe à Gonçalo Ramos. 

Un choc de Ligue 1

L’affrontement entre le troisième et le premier de Ligue 1 prévoyait un affrontement de feu. Et ce malgré la forte pluie monégasque. Dès les premières minutes du match, les deux équipes ont imposé un fort pressing. Pendant les dix premières minutes, les deux équipes ont tenté de prendre le contrôle du match, en se projetant rapidement dans la surface adverse. Et ce sont les Monégasques qui ont eu les principales occasions, notamment par Folarin Balogun (4e) et Takumi Minamino (16e). Gênés, les Parisiens ont tardé à entrer dans leur match. Très axiale, la formation parisienne n’a pas réussi sur les vingt premières minutes à convertir la possession du ballon (69%).



Et elle a joué à se faire peur. Sur une énième action monégasque, Wissam Ben Yedder a poussé le ballon au fond des filets (24e). Mais l’international français était hors-jeu. Et sans leur gardien Gianluigi Donnarumma, le Paris Saint-Germain aurait encore pu encaisser un autre but à la 28e minute de jeu. Alors que la composition monégasque pouvait inquiéter en début de match, notamment du côté défensif, les hommes d’Adolf Hütter ont su bloquer au mieux les offensives parisiennes, notamment de Marco Asensio et Kylian Mbappé. L’Espagnol a d’ailleurs cédé sa place en fin de première mi-temps, touché au niveau de la cuisse. Mauvaise nouvelle pour l’AS Monaco, c’est le virevoltant Bradley Barcola qui a pris l’aile droite de l’attaque parisienne.



Mais de l’autre côté, Monaco n’a pas cessé d’alerter Gianluigi Donnarumma. Les attaques monégasques ont fait souffrir au martyre la défense parisienne. Inquiétant à quelques jours de la Ligue des champions et du match le plus important de la saison du Paris Saint-Germain. Les hommes de Luis Enrique sont restés très timides offensivement (5 tirs cadrés à 2 pour Monaco). 

Pas de Mbappé, mais un meilleur Paris Saint-Germain 

Et surprise en début de deuxième mi-temps ! Kylian Mbappé n’est pas revenu sur la pelouse, remplacé par Randal Kolo Muani. Un choix stratégique de Luis Enrique surprenant. On a vu un Kylian Mbappé souriant dans les couloirs d’un stade Louis II à guichets fermés quelques minutes après la reprise. Puis, on l’a retrouvé à côté de sa mère en tribunes. Une situation surprenante, alors qu’il aurait logiquement dû suivre le match sur le banc, avec ses partenaires… Après sa sortie au bout de 65 minutes face à Rennes, le cas Kylian Mbappé commence à poser question à Paris.

Sans lui, le Paris Saint-Germain a semblé changer de mentalité. On a revu un Manuel Ugarte conquérant à la récupération, un Vitinha plus présent au cœur du jeu… Mais en face, Youssouf Fofana a enchaîné les récupérations de balle, permettant à ses coéquipiers de rapidement se projeter. À la 58e minute de jeu, Wissam Ben Yedder a fait trembler la barre transversale parisienne, avant d’être une nouvelle fois signalé hors-jeu. Bradley Barcola s’est de nouveau signalé, tout comme son homologue de l’aile droite Ousmane Dembélé. L’international français, rentré à la place d’un Ramos fantomatique, a rapidement retrouvé sa complicité avec Achraf Hakimi. De quoi mettre la défense monégasque aux abois.

Plus justes techniquement, plus présents physiquement, les Parisiens ont remonté le fil, notamment grâce aux entrants (Dembélé, Mendes). Mais face au collectif monégasque qui a su resserrer les rangs, le Paris Saint-Germain n’a pas réussi à battre Radoslaw Majecki. L’homme du match côté parisien est clairement Gianluigi Donnarumma, qui a sauvé les siens à de multiples occasions. Une confirmation pour le portier italien impressionnant depuis plusieurs semaines. Une certitude pour la Ligue des Champions mardi prochain. 

La bulle Disney pendant le Covid, le Tour 2019, la Coupe du monde 2018. Ces trois événements majeurs sont ancrés dans ma tête de fan de sport, négativement ou positivement. Passionné de sport depuis l'enfance, j'ai décidé de mettre ma passion de l'écriture au service de cette première passion.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *