Nous suivre

Portraits

Matthieu Dreyer, concentration, mental et travail comme maîtres mots

Publié

le

Matthieu Dreyer

Rencontre avec Matthieu Dreyer, gardien de but du SM Caen depuis août 2016 ! Il commence le football dans une petite commune d’Alsace, l’AS Ernolsheim/Bruche et fréquente la section sport-étude football du collège de Schirmeck avant de finir par rejoindre très vite le centre de formation de Sochaux et y disputer son premier match de ligue 1 en 2009. Il fait ensuite ses gammes à Fréjus, Troyes avant de rejoindre en 2016, le SM Caen.

Comment as-tu commencé le football ?

Le football, c’était avant tout un jeu avec les copains afin de pouvoir se défouler le week-end un peu. Par la suite, j’ai eu le bonheur d’intégrer, un peu par surprise, le centre de formation de Sochaux et ensuite les choses se sont enchaînées très vite. Une victoire en gambardella en 2007, une première titularisation en ligue 1 en 2009, je n’ai pas eu le temps de me poser beaucoup de questions.

Pourquoi avoir choisi le poste de gardien de but ?

Là encore, c’est un peu par hasard. En effet, au début, je me suis proposé puisqu’il n’y avait plus personne et puis maintenant, je ne regrette pas ce choix. C’est le poste qui me correspond le mieux par rapport à tout ce que cela engendre, à savoir : la concentration, le mental et le travail. Ce sont mes maîtres-mots.

Que faut-il pour être un bon gardien justement ?

Comme j’ai pu le dire lors de la précédente question, la concentration, le mental et surtout le travail sont des étapes importantes pour être un bon gardien. Ensuite, il faut avant tout être bien dans sa tête et dans sa vie, arriver à ne pas se poser trop de questions et également de rester lucide dans toutes les circonstances.

Tu es arrivé à Caen depuis la saison dernière, quel est ton objectif pour la saison à venir ?

Mon objectif est le même chaque année, celui de prendre le plus de plaisir possible et de continuer à apprendre sans cesse. Concernant l’objectif avec Caen, se sera encore une fois le maintien.

Ta plus grande crainte au niveau sportif ?

Je n’ai pas vraiment de craintes, si j’ai un conseil à donner à tout le monde, c’est de foncer vers les objectifs, car si tu as des craintes, tu n’avances pas.

Tristan Mieger


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une