Maxi Race 2019 : du beau monde au programme


En cette fin de semaine, du 24 au 26 mai, se tiendra à Annecy la Maxi Race dont l’épreuve reine est le 85 km. Mais outre cette distance qui regroupe un plateau relevé et promet une belle bataille, d’autres formats de courses sont proposés et l’élite internationale sera bien représentée également. Tour d’horizon.

Lancée en 2011 pour venir combler le vide laissé par l’Annécime, un ultra-trail qui proposait également de faire le tour du Lac d’Annecy, la Maxi Race, qui regroupait à son lancement environ 1200 coureurs, en recense aujourd’hui plus de 9000 à travers ses différents formats de course. Des épreuves où amateurs et élites se préparent chaque année pour affronter les sentiers techniques menant notamment au sommet du Semnoz, au col de la Forclaz ou encore au Mont Veyrier.

L’Ultra Race : François D’Haene sur sa lancée ?

On ne le présente plus et il fera encore une fois office de favori, comme à chacune des courses à laquelle il participe ou presque. François D’Haene, car c’est de lui dont il est question, a remporté le week-end dernier le trail du grand cirque de Pastrourelle dans le Cantal, mais surtout le MIUT Madeira trail en avril dernier (au même moment où un certain Xavier Thévenard s’imposait au Mont Fuji), où se dressait face à lui un plateau relevé avec notamment Maxime Cazajous, Germain Grangier et Tim Tollefson. Vainqueur ici en 2017, celui qui vient avant tout selon ses propos « pour préparer la Hardrock 1000 » qui aura lieu fin juillet au Colorado, avec un plateau où il sera présent avec entre autres Kilian Jornet, Xavier Thévenard ou encore Jason Schlarb, (excusez du peu…). Le Lillois d’origine viendra tout de même pour briller et tenter de tirer son épingle du jeu pour sortir en tête de cette épreuve longue de 115 kms, pour 6930 mètres de dénivelé positif.

Parmi les athlètes qui ne l’entendent pas de cette oreille, on peut citer Jason Schlarb, notamment vainqueur ex-aequo en 2016 de la Hardrock 100 en compagnie de Kilian Jornet ou plus récemment de l’Ushuaia by UTMB. Parmi les autres prétendants, nous pourrons recenser Britannique Donald Campbell ou encore Patrick Bringer et Andrea Macchi. Les femmes ne seront pas en reste, avec la grandissime favorite Caroline Chaverot. Sa compatriote Sandrine Beranger tentera de déjouer les pronostics, tout comme l’Américaine Jamie Aarons.

François D’Haene, vainqueur du MIUT Madeira – L’Equipe

Les Français en force sur la Maxi-Race et la Marathon Race

Format phare donc de cet événement avec 85 kms pour 5100 mètres de dénivelé positif, cette course devrait livrer une belle bataille entre certains des meilleurs ultra-trailers tricolores. Michel Lanne, vainqueur de la CCC en 2016, Vincent Viet, un habitué de la course où il termina notamment 3ème l’an passé ou encore Baptiste Chassagne. A moins que le Chinois Canhua Luo, vainqueur récemment de l’Ultimate Tsaigu ou les Italiens Stefano Rinaldi et Riccardo Borgialli viennent contrer les ambitions françaises. Du côté féminin, un duel franco/italien pourrait également avoir lieu entre Audrey Bassac et les Italiennes Lisa Borzani et Virgnia Oliveiri.

Sur la Marathon Race qui propose 2520 mètres de dénivelé positif et qui se voit compter pour le Golden Trail National Series, ils seront pas moins de 12 Français à se présenter sur la ligne de départ avec une cote ITRA (indice de performance des trailers) se situant entre 876 et 810 points, le maximum étant de 1000, Kilian Jornet ayant une cote de 947 par exemple. Parmi eux, on pourra noter la présence de Adrien Michaud, Gautier Airiau ou Kévin Vermeulen sur le plateau masculin. Chez les dames, Lucie Jasmin, Lucile Ochs, Caroline Lafaye sont les prétendantes à la plus haute marche !

Si d’autres formats de course existent avec la short Race et la Femina Race pour 16 kms et 970 de D+, mais aussi la XL Race (Maxi Race sur 2 jours), on suivra également attentivement Germain Grangier, le vainqueur de la Maxi Race 2018, qui s’élancera cette fois sur la XXL Race qui correspond à l’Ultra Race sur 2 jours. Pas de doutes, les organismes vont être mis à rude épreuve durant ces 3 jours.

Julien Corréia

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des