Nous suivre

Handisport

Mondiaux de natation handisport : Ugo Didier et Alex Portal en argent

Maxime Boulard

Publié le

Mondiaux de natation handisport Ugo Didier et Alex Portal en argent
Photo via FF Handisport

CHAMPIONNATS DU MONDE DE NATATION HANDISPORT – Grosse journée pour les nageurs français en cette avant-dernière journée de compétition sur l’archipel portugais. Ce sont deux autres médailles d’argent qui sont venues étoffer le bilan tricolore. 

Chercheurs d’argent

Premiers Français en lice, les frères Portal, Alex et son petit frère Kylian. Premier et quatrième temps des qualifications, les deux jeunes frères avaient de quoi espérer partager leur premier podium international, cela attendra. Médaillé de bronze paralympique du 400 mètres S13, Alex Portal faisait bien sûr partie des favoris. En l’absence du recordman du monde biélorusse Ihar Boki, la course était encore plus ouverte. C’est à mi-course que l’Ukrainien Kyrylo Garashchenko, vice-champion paralympique en titre, prend la tête. Trop fort, plus personne ne le reverra. Derrière, Alex Portal n’a eu aucun mal à conserver sa médaille d’argent, sa troisième récompense de la semaine. Malheureusement pour Kylian Portal, c’est le pied du podium, il s’incline dans la dernière ligne droite contre le Japonais Genki Saito.

Triple vice-champion du monde cette semaine, Ugo Didier signe un quadruplé. Seule course des Jeux où il avait terminé hors du podium, le 100 mètres dos est pourtant la seule course qu’il a remporté au niveau mondial. Second au virage, il est revenu comme un boulet de canon sur l’Italien Simone Barlaam, mais en vain. Avec un temps stratosphérique, l’Italien est le premier homme à descendre sous la minute en 59.72. Cependant, Ugo Didier s’adjuge un nouveau record de France en 1:00.42 Timothy Hodge complète le podium pour l’Australie.

Autres résultats de la journée, Solène Sache se classe 6ème du 200 mètres S5 et Emeline Pierre 7ème de la finale du 100 mètres S10.


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une