Nous suivre

Championnats du monde de VTT 2022

Mondiaux VTT XCO 2022 : Quatrième titre mondial XCO pour Pauline Ferrand-Prévot !

Publié le

Mondiaux VTT XCO 2022 Quatrième titre mondial XCO pour Pauline Ferrand-Prévot
Photo UCI MTB

CHAMPIONNATS DU MONDE DE VTT 2022 – Monstrueuse, Pauline Ferrand-Prévot a décroché un quatrième titre mondial en VTT XCO ce dimanche, aux Gets (France). Étincelante et seule au monde, la Champenoise égale au palmarès la Norvégienne Gunn-Rita Dahle, sacrée à quatre reprises dans les années 2000.

Exceptionnelle PFP ! Ce dimanche, la Rémoise a éteint la concurrence. Déjà titrée en 2015, 2019 et 2020, Pauline Ferrand-Prévot est allée chercher un quatrième sacre mondial en VTT XCO, dans la station des Gets, à domicile donc, dans une ambiance folle ! La pilote de 30 ans a adopté la même stratégie qu’en 2020 à Leogang : attaquer dès la première des six boucles du jour. Pour ne plus jamais être revue. Puissante dans les montées et propre techniquement, elle réalise un doublé historique, après avoir raflé deux titres mondiaux en deux jours, après avoir conquis le maillot arc-en-ciel sur le XCC short-track vendredi. Monumentale !

Neff en argent, rendez-vous manqué pour Lecomte

Derrière Pauline Ferrand-Prévot, la concurrence a très vite compris qu’elle ne ferait pas mieux que la médaille d’argent ce dimanche, tant la nouvelle quadruple championne du monde était impériale. Longtemps ensemble, l’Américaine Haley Batten et la Suissesse Alessandra Keller ont finalement vu revenir sur elles la championne olympique en titre, Jolanda Neff. Cette dernière a tenté de suivre PFP dans le premier tour, avant d’exploser. Mais celle qui avait raflé le titre en 2017 a trouvé un second souffle, lui permettant d’aller glaner la deuxième place, à 1:35 de la Française. Pour la médaille de bronze, c’est l’Américaine Haley Batten, qui, au terme d’une course solide, rafle la mise à 2:13 de la gagne.

Côté Loana Lecomte, la déception est forcément de rigueur. Grande favorite de l’épreuve aux côtés de PFP et championne d’Europe il y a une semaine à Munich (Allemagne), la locale de la course n’a jamais été dans le rythme. À 23 ans, la native d’Annecy s’est tout de même dépouillée pour aller chercher la 4ème place, à 3:27. La pression, mais aussi de mauvaises sensations dès l’échauffement selon ses propres mots, ont anéanti ses rêves de titre à domicile. Mais la lauréate du général de la Coupe du monde 2021 avait néanmoins le sourire à l’arrivée. Comme toujours. Les autres pilotes françaises, Hélène Clauzel et Léna Gérault, ont respectivement terminé aux 25ème et 34ème rang. Lucie Urruty a elle abandonné.

À lire aussi

Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une