Nous suivre

NBA

NBA : Le duo Russell Westbrook-Bradley Beal peut-il durer chez les Wizards ?

Tom Compayrot

Publié

le

NBA : Le duo Russell Westbrook-Bradley Beal peut-il durer chez les Wizards ?
Getty Images

NBA – C’est l’un des transferts qui a marqué cette intersaison. Échangé contre Russell Westbrook, John Wall a quitté les Wizards, faisant tourner une page de dix ans à la franchise de la capitale. Bradley Beal, lui, est toujours là et la direction compte bien sur lui pour devenir le visage de l’équipe les prochaines années. Pour ça, il sera épaulé par l’ex-MVP Russell Westbrook. Leur duo, si le coach Scott Brooks arrive à le faire fonctionner, pourrait faire des ravages dans la conférence Est. Pour combien de temps ?

Depuis la blessure de John Wall fin 2018, Bradley Beal a pris une toute autre stature. Au-delà du bond statistique (30pts, 4reb, 6ast la saison dernière), il est devenu le créateur principal, la plus grosse menace et le franchise player des Wizards. Russell Westbrook, lui, sort d’une saison plus que compliquée. Son association avec un autre arrière dominant, James Harden, n’a pas fonctionné au niveau espéré. Leur sortie au second tour des playoffs a été une déception pour le projet small-ball des Rockets. Beaucoup de questionnements sur Westbrook sont nés de cet échec. Peut-il cohabiter avec une autre superstar sur les lignes extérieures ? A-t-il encore le niveau qui l’a fait élire MVP en 2017 ? Rend-il vraiment son équipe meilleure ? Ses faiblesses au tir et dans le decision-making ont aussi été largement soulignées.

Une entente à trouver

Le principal problème à Houston a été le partage de balle entre deux joueurs avec un énorme volume de jeu, habitués à mener seuls leurs attaques. Or à Washington, laisser la balle à Russell Westbrook ne devrait pas poser de problèmes à Bradley Beal. L’arrière peut bien plus jouer sans ballon que ne le peut James Harden. Il s’est d’ailleurs montré optimiste sur leur entente :

Russell est un professionnel, c’est un des meilleurs meneurs de la ligue. Il se dit beaucoup que son jeu ne peut pas fonctionner avec d’autres gars. Et bien moi je ne suis pas comme ces autres gars. Je suis très flexible, je peux m’ajuster en fonction de mes coéquipiers. Mon boulot est de rendre le sien plus facile. J’espère qu’il va vite apprendre nos systèmes, mais pour l’instant sur nos premiers entraînements, tout se passe parfaitement. Je ne pense pas que notre association sera un problème.

Russell Westbrook est un meneur qui excelle dans la pénétration, attirant des défenseurs sur lui afin de pouvoir ressortir la balle sur des joueurs ouverts sur les ailes. Or l’effectif des Wizards est peuplé de shooteurs performants (Davis Bertans, Bradley Beal, Troy Brown Jr, Garrison Matthews…). Ajouter un meneur comme Westbrook dans la free-flow offense prônée par Scott Brooks ne peut que produire des choses excitantes. Sur le plan sportif, l’avenir est donc radieux.

Les questions contractuelles

À part leurs égos, une chose pourrait compromettre l’avenir du duo Westbrook-Beal : leurs contrats. Actuellement, Russell Westbrook est le deuxième joueur le mieux payé de NBA (41 millions de $), seulement devancé par Steph Curry. Un salaire qui passera à 44 puis à 47 millions de $ sur les deux prochaines saisons. Le contrat de Bradley Beal va lui monter à 34 millions de $ dès la saison prochaine. En combiné, les deux toucheront alors de plus gros salaires que le duo Anthony Davis/LeBron James ou Kawhi Leonard/Paul George.

De plus, une extension de 80 millions de $ sur 5 ans a récemment été accordée au sniper Davis Bertans. En comptant que Beal et Westbrook prennent leurs options pour 2022/23, les Wizards ont donc déjà 100 millions de $ garantis sur les trois prochaines saisons. La franchise a aussi toute une série de contrats rookies qui vont continuer à augmenter d’année en année (Rui Hachimura, Deni Avdija, Jerome Robinson, Troy Brown Jr et Moritz Wagner). En bref, les finances de la franchise de Washington vont être largement restreintes à l’avenir. Difficile alors d’attirer des gros joueurs pour convaincre Beal et Westbrook de rester si les résultats sportifs ne sont pas là.

Tom Compayrot


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une