Nous suivre

NBA 2022-2023

NBA : Lillard, Jazz, Tatum, les faits marquants de la semaine

Publié le

NBA Lillard, Jazz, Tatum, les faits marquants de la semaine
Photo Icon Sport

SAISON NBA 2022/23 – Cette saison, la rédaction de Dicodusport vous propose tous les lundis le récapitulatif de la semaine passée en NBA. Qui est l’équipe en forme du moment ? L’équipe en difficulté ? Les joueurs de la semaine ? Nous répondrons à ces questions chaque lundi.

L’équipe en forme : Le Utah Jazz

C’est probablement  l’équipe qu’on s’attendait le moins à citer ici. Pour preuve, nous les placions 13e à l’Ouest dans nos previews de début de saison. Leur calendrier était également loin d’être évident. Une entame contre Denver, avant d’aller à Minnesota puis New Orleans, c’est ce qu’on peut appeler un démarrage corsé. Pourtant, aujourd’hui, Utah est une des deux seules équipes encore invaincues à l’Ouest avec Portland. Ces joueurs refusent tout simplement de perdre, et sont allés s’imposer deux fois en prolongations sur leurs 3 premiers matchs. La dernière possession du 4e quart temps contre New Orleans, totalement désespérée mais qui se conclue par un trois points permettant d’arracher l’overtime, en est la parfaite illustration.


Individuellement, les joueurs veulent prouver leur valeur, et ça se sent. Lauri Markkannen en particulier réalise une entame dantesque. 24 points et 10 rebonds avec un joli 100% de réussite aux lancers francs sur le début de saison pour le Finnois. En sortie d’un Euro exceptionnel, on se demandait si le soufflet allait retomber en NBA. Nous avons désormais la réponse. Mais ce n’est pas le seul à surperformer. Jordan Clarkson, propulsé titulaire, tourne actuellement à 19 points de moyenne. De son côté, Mike Conley est quasiment en double double points et passes. D’ailleurs cette équipe est la meilleure de la ligue en termes de passes décisives ainsi qu’en termes de points marqués. Les fans du Jazz feraient mieux de profiter de cet idylle, car il y a de fortes chances qu’il finisse par s’arrêter.

L’équipe en difficulté : Les Philadelphia 76ers

Non, nous n’allons pas tirer sur les Lakers dans cette section. Leur planning particulièrement chargé peut justifier leur bilan toujours sans victoire, donc nous leur laissons le bénéfice du doute pour l’instant. En revanche, pour les Sixers, rien ne peut justifier un tel démarrage. Alors qu’ils étaient supposés jouer le haut de l’est, les joueurs de Doc Rivers ont beaucoup déçu sur les premiers matchs. Ce n’est pourtant pas passé loin contre Milwaukee. Mais une défaite sans avoir réellement pu concurrencer Boston en opening night et une défaite franche contre les Spurs, ce n’est pas possible pour un contender.

Alors à qui la faute ? Et bien un peu tout le monde. Embiid et Harden n’ont toujours pas réussi à être bons en même temps. Lors des deux premiers matchs, le pivot était clairement en dessous de ses standards, tandis qu’Harden portait seul l’attaque. Et l’inverse s’est produit contre San Antonio. Le problème est que l’attaque est une des pires de la ligue. C’est bien simple, si on enlève Maxey et Harris, respectivement à 20 et 14 points de moyenne, aucun joueur ne dépasse les 5 points de moyenne. Les attaques sont beaucoup trop figées, et le banc n’arrive tout simplement pas à créer le moindre jeu offensif. Doc Rivers a intérêt à vite trouver une solution, s’il ne veut pas prendre la porte en cours de saison.

Le joueur de la semaine à l’Est : Jayson Tatum

On avait peur que l’affaire Udoka n’affecte l’entame de Boston. Que l’absence de Danilo Gallinari et Robert Williams III ne nuise aux résultats collectifs. Finalement, les Celtics entament la saison avec un parfait 3-0 derrière un Jayson Tatum tout simplement inarrêtable. Il tourne actuellement à environ 35 points de moyenne. Et on ne peut pas vraiment mettre ça sur le dos des équipes adverses. Certes, dans les 3 premiers matchs, il y avait Orlando, qui n’est pas franchement une équipe de l’élite. Mais Philadelphie et Miami sont censées viser le haut de la conférence. Pourtant, Tatum a fait subir à tout le monde la frustration de la défaite de l’an dernier. Et attention, car si son rythme ne descend pas, on tient peut-être un candidat au titre de MVP.

Le joueur de la semaine à l’Ouest : Damian Lillard

Encore un joueur au bilan parfait. Certes, son premier match n’était pas terrible. Mais derrière, on a retrouvé le Lillard d’il y a deux ans. Celui qui peut vous planter 40 points sur la tête avec un game winner en fin de match sans que vous n’ayez le sentiment de pouvoir faire plus pour l’arrêter. Los Angeles en a fait les frais hier soir, avec ce step back incroyable sur Russel Westbrook pour permettre aux siens d’être en tête à quelques secondes de la fin du match. C’est le retour de Dame Time sur le devant de la scène, et qu’est ce que ça fait plaisir. Et comme il est parfaitement épaulé par Anfernee Simons et Jerami Grant, le compteur des défaites reste bloqué à zéro, face à des équipes souvent attendues au moins au milieu de tableau. En espérant que cette fois, les blessures le laisseront tranquille.

Le match de la semaine : Dallas Mavericks 105 – 107 Phoenix Suns

C’était le premier match officiel des Suns depuis l’humiliation des demi-finales de l’an dernier. Et il fallait que ça tombe sur Dallas. Depuis ce game 7 catastrophique, rien n’allait à Phoenix, et même un match de présaison contre une équipe australienne était une épreuve. L’entame du match est dans la continuité de l’été. Chris Paul est fantomatique, Ayton se fait démolir dans la raquette et Doncic se balade avec 20 points en première mi-temps. Les Mavs comptent jusqu’à 22 points d’avance.

Mais les Suns se reprennent collectivement en sortie de vestiaire, et reviennent au score. Et dans le money time, un héros inattendu surgit pour sauver son équipe: Damion Lee. Avec ses deux shoots héroïques, qui n’ont pas manqué d’ambiancer son beau-frère Stephen Curry, il permet aux siens de repasser devant à quelques secondes du terme de la rencontre. D’ailleurs l’intégralité de ses 11 points ont été marqués pendant le 4e quart temps. Un finish rocambolesque mais une victoire qui a le mérite de rassurer un peu les fans. Même si Chris Paul est toujours porté disparu au scoring sur ce début de saison.

Le highlight de la semaine : Luka Doncic x Dorian Finney-Smith

Après la déception de ce premier match perdu sur le fil, les Mavs se sont rapidement repris en anéantissant les Grizzlies. Lors de cette rencontre, on a assisté à un alley-oop exceptionnel entre Luka Doncic et Dorian Finney-Smith. Chance ? Travaillé à l’entraînement ? On vous laisse vous faire votre avis ci-dessous.

Les principales affiches de la semaine à venir

Lundi : Raptors – Heat, Celtics – Bulls, Nets – Grizzlies, Nuggets – Blazers

Mardi : Mavericks – Pelicans, Warriors – Suns

Mercredi : Sixers – Raptors, Nets – Bucks, Lakers – Nuggets, Heat – Blazers

Jeudi : Mavericks – Nets, Heat – Warriors

Vendredi : Cavaliers – Celtics, Sixers – Raptors, Lakers – Timberwolves, Jazz – Nuggets, Pelicans – Suns

Samedi : Sixers – Bulls, Hawks – Bucks

Dimanche : Pelicans – Clippers (20h00), Nuggets – Lakers

Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une