Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Playoffs 2022 : Joel Embiid climatise Toronto, les Bulls égalisent et les Celtics confirment

Tom Compayrot

Publié le

Photo Icon Sport

PLAYOFFS NBA 2022 – Pour la cinquième nuit de ce premier tour, les visiteurs ont réalisé un joli 2/3. Les Sixers sont allés glaner une victoire à Toronto grâce à un tir au buzzer de Joel Embiid et mènent désormais 3-0. De leur côté, les Celtics ont confirmé face aux Nets d’un duo Irving/Durant maladroit, tandis que les Bulls ont créé la surprise en allant s’imposer à Milwaukee.

Celtics 114-107 Nets

La victoire sur un buzzer de Jayson Tatum au premier match n’était donc pas un coup de chance. Les Celtics, toujours autant en place collectivement, ont disposé plus facilement des Nets cette fois. C’est en seconde période qu’ils ont fait la différence, grâce notamment à une excellente défense individuelle sur Kevin Durant, encore une fois. Le double MVP des finales a shooté à 4/17, après un premier match où ce n’était pas beaucoup mieux (9/24). Ce qui est très rare de sa part. Épuisé par la tenaille physique imposée par les défenseurs de Boston, il a dû s’en remettre aux lancers francs pour obtenir ses 27 points. Kyrie Irving, de son côté, a été totalement transparent (10 points, 1 passe).

Côté Celtics, c’est encore une fois le collectif qui a parlé. Sept joueurs ont dépassé les 10 points et cinq les 15 points. Jaylen Brown (22 points) et Jayson Tatum (19 points, 10 passes) ont encore dominé les débats, sans forcer. À noter aussi leur investissement défensif, notamment sur Durant. Le match s’est aussi joué sur la bataille du coaching, totalement dominée par Ime Udoka face à Steve Nash. Dans l’exécution et les rotations de joueurs, il n’y a tout simplement pas eu photo. De retour à domicile dans la nuit de samedi à dimanche, les Nets n’ont maintenant pas le droit à l’erreur.

Raptors 101-104 Sixers

Voilà une autre équipe qui continue sur sa bonne lancée. Les Sixers ont remporté cette nuit leur troisième victoire d’affilée contre les Raptors. Ces derniers, à domicile, ont pourtant montré un bien meilleur visage que sur les deux premières rencontres. Le retour de Gary Trent Jr (24 points) à 100% de ses capacités a changé beaucoup de choses. Il est une menace extérieure qui crée plus d’espace et moins de prévisibilité dans l’attaque canadienne. OG Anunoby (26 points) a lui aussi confirmé être la valeur sûre de cet effectif, en réussissant son troisième match à plus de 20 unités.

Ce match à suspense s’est en fait terminé en prolongations. Menés tout le match, les Sixers sont revenus au score dans le money-time. Ils ont même eu l’opportunité d’éviter les prolongations avec un hook de Tobias Harris (11 points), raté de peu. Avec un James Harden exclu avec 6 fautes (19 points, 10 passes), on pensait les Raptors en mesure de l’emporter. Mais c’était sans compter sur Joel Embiid (33 points, 13 rebonds). Alors qu’on se dirigeait vers une deuxième période de prolongations, le pivot camerounais a sorti un shoot improbable à 3 points qui a jeté un immense coup de froid sur la ScotiaBank Arena. Avec ce quasi buzzer-beater, il permet aux Sixers de prendre une option très sérieuse sur la qualification. Les Raptors, qui ont jeté toutes leurs forces dans la bataille, ont pris un coup de massue dont il pourrait être dur de se relever.

Bucks 110-114 Bulls

Le dernier match de la soirée est en fait celui qui a créé la plus grosse surprise. Les Bulls, que l’on pensait trop limités pour rivaliser avec les champions en titre, ont réussi à glaner une victoire à l’extérieur. Un DeMar DeRozan de gala a réalisé un festival offensif (41 points), tandis que Nikola Vucevic livrait une prestation sérieuse (24 points, 13 rebonds) et que Alex Caruso était au four et au moulin des deux côtés du terrain. Ces trois-là sont venus gâcher la fête de Giannis Antetokounmpo (33 points, 18 rebonds, 9 passes). Le Grec est en effet devenu officiellement le meilleur marqueur de l’histoire des Bucks en playoffs, dépassant Kareem Abdul-Jabbar.

À noter une autre mauvaise nouvelle pour les Bucks, la blessure de Khris Middleton. L’ailier est sorti sur un mouvement sans contact pendant le dernier quart-temps. Les nouvelles sont tombées quelques minutes plus tard : c’est une entorse du genou pour le n°22 de Milwaukee. Selon la gravité de l’entorse, son absence pourrait durer de 2 semaines à 3 mois. Sa présence sur le reste de la série et des playoffs est en question. Un gros coup dur pour les Bucks, qui vont maintenant tenter de reprendre les devants à Chicago sans leur ailier. Et espérer un step-up de Pat Connaughton, Wes Matthews ou Grayson Allen.


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une