Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA Finals : Les Milwaukee Bucks sacrés champions !

Tom Compayrot

Publié

le

NBA 2020-2021 - NBA Finals Les Milwaukee Bucks sacrés champions !
Photo Icon Sport

NBA 2020/21 – C’est fait : les Milwaukee Bucks sont les nouveaux champions de la NBA ! Les coéquipiers d’un Giannis Antetokounmpo historique, et MVP des Finales, ont dominé les Suns lors d’un Game 6 intense (score final 105-98). Les Bucks obtiennent le deuxième titre de leur histoire et succèdent aux Lakers de LeBron James, sacrés la saison dernière.

Un match à rebondissements

Quelle meilleure manière d’entrer dans un Match 6 décisif que d’infliger un +13 à ses adversaires au bout d’un quart-temps. C’est ce qu’ont fait les Bucks, très concentrés malgré un début de match assez brouillon des deux côtés. Dans l’intensité et dans la réussite au tir, ces derniers ont clairement dominé les Suns sur les douze premières minutes. On s’est alors dit que les joueurs de l’Arizona étaient en train de nous faire un remake du Match 5, dans lequel ceux-ci n’ont tenu que grâce à un Devin Booker historique. Il aura en fait fallu l’apport de joueurs de banc comme Cameron Payne (10 points) pour que les deux équipes reviennent à égalité dans le deuxième quart-temps. Chris Paul (26 points), lui, s’est enfin réveillé après deux matchs fantomatiques. Grâce à une attaque catastrophique des Bucks durant ce deuxième quart, les Suns sont même passés devant à la mi-temps (47-42).

C’est tout en puissance et en justesse que les Bucks sont revenus au score en deuxième période. Ce grâce notamment à un superbe apport des intérieurs comme Bobby Portis (16 points) ou Brook Lopez (10 points, 8 rebonds). Un violent 53-37 a d’ailleurs été infligé à Phoenix dans la bataille des rebonds. Un money-time superbement géré par Khris Middleton en attaque (17 points) et Jrue Holiday en défense (4 interceptions) aura suffi aux Bucks pour mettre le couvert sur une série très disputée et indécise. Mais si ces derniers sont sortis vainqueurs de ce match intense, c’est en grande partie grâce un homme.

Un Giannis Antetokounmpo historique

Cette nuit, comme sur les autres matchs de ces finales, Giannis Antetokounmpo était en mission. Sauf qu’une chose a changé cette fois : sa réussite aux lancers-francs. Avec 17 lancers réussis et une réussite de 89.5%, le Grec a tout simplement réalisé sa meilleure performance des playoffs sur la ligne. Il y a marqué plus d’un tiers de ses 50 points totaux. Quand on sait à quel point il excelle dans la provocation de fautes, on se dit qu’il n’y a pas grand chose à faire pour le défendre dans ces soirs-là.

Sur ce match, Antetokounmpo a marqué l’histoire en battant plusieurs records. Il est devenu le deuxième joueur de l’histoire (après Shaquille O’Neal) à compiler 40 points et 10 rebonds sur un match de finale. Si on y ajoute ses 5 contres, personne n’avait réalisé une telle performance à ce niveau de compétition. Ses moyennes sur l’ensemble de la série sont aussi historiques. Si on y ajoute ses moments clutchs comme son contre lors du Match 4 ou son dunk lors du Match 5, il n’y a pas de doutes, son trophée de MVP des Finales est totalement mérité.

La consécration pour toute une ville

Tout au long de cette campagne de playoffs, les Bucks ont pu compter sur leur sixième homme : le public. Malgré des moments de doutes, les fans du Wisconsin n’ont jamais arrêté de supporter leur équipe. Ils leur ont donné l’énergie nécessaire pour aller chercher ce titre. D’ailleurs, sur ces playoffs, les Bucks n’ont perdu qu’une seule fois sur leurs 11 matchs disputés à domicile, preuve de l’importance de ce public de feu. Cette nuit encore, le Fiserv Forum et ses alentours ont porté les leurs. Nul doute que la parade des joueurs dans les rues de Milwaukee dans les prochains jours sera un grand moment.

Si l’amour entre les Bucks et leur public est si fort, c’est que la franchise essaye depuis de nombreuses années d’aller chercher ce titre. Depuis 2016, les coéquipiers de Giannis Antetokounmpo ont à chaque fois atteint les playoffs avec un bilan positif. Sur les saisons 2018/19 et 2019/20, lors desquelles les Bucks ont terminé premiers de la Conférence Est avec plus de 70% de victoires, les éliminations en playoffs ont été vécues comme des échecs. Le titre de cette année est une réelle délivrance pour des fans qui attendent un titre depuis 1971.


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une