Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Les Brooklyn Nets encore favoris cette année ?

Publié

le

NBA Preview : Les Brooklyn Nets encore favoris cette année ?
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, on file au Barclays Center pour faire la preview des Brooklyn Nets !

Une superteam minée par les blessures l’an dernier

Clairement programmés pour aller chercher le titre en 2021, les Brooklyn Nets n’ont malheureusement pas atteint cet objectif. Pourtant 2èmes à l’Est à l’issue de la saison régulière, avec 48 victoires pour 24 défaites, les Nets ont été victimes de pépins physiques tout au long de la saison. Pour sa première saison en tant que Head Coach, Steve Nash a d’ailleurs utilisé 27 joueurs durant l’exercice 2020-2021, signe d’un groupe plutôt instable. Sur 72 matchs, on peut aussi noter que Kevin Durant n’en a disputé que 35, James Harden 36, Kyrie Irving 54.

La poisse a ensuite continué lors des Playoffs, même si cela avait plutôt bien commencé, avec le trio Irving-Durant-Harden au complet qui a pu disposer facilement de Boston (4-1) lors du premier tour à l’Est. Mais face aux Bucks en demi-finales de la Conférence Est, la malédiction a pointé de nouveau le bout de son nez. Au bout de 43 secondes dans le Game 1, James Harden doit quitter le terrain sur blessure. S’il reviendra finalement (et difficilement) lors du Game 5, c’est surtout pour remplacer Kyrie Irving, blessé pour sa part lors du Game 4. Les Nets se sont finalement inclinés 4-3 lors du Game 7 de ces demi-finales de Conférence Est, laissant les Bucks continuer leur route vers le titre NBA.

Comme leurs homologues des Lakers, eux aussi favoris, les Nets ont donc été plombés par les blessures, ce qui les a empêché de trouver une véritable alchimie collective la saison dernière. LaMarcus Aldridge avait rejoint l’équipe suite à son buyout des Spurs mais n’a disputé que 5 matchs, à cause de problèmes cardiaques qui semblent aujourd’hui finalement derrière lui. L’ajout de Blake Griffin en cours de saison a eu aussi son importance, l’ancien leader des Pistons devenant une option intéressante au poste 5 dans le système small-ball de Nash. Enfin, là aussi pour cause de blessure, Spencer Dinwiddie n’a pu disputer que 3 matchs avec les Nets, ses derniers avec la franchise puisqu’il a été transféré durant l’intersaison.


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Spencer Dinwiddie (Wizards), Jeff Green (Nuggets), DeAndre Jordan (Lakers), Landry Shamet (Suns), Timothée Luwawu-Cabarrot (Hawks), Reggie Perry (Raptors), Alize Johnson (coupé), Chris Chiozza (libre), Mike James (libre), Tyler Johnson (libre).

Les prolongations

Blake Griffin (1 an), Lamarcus Aldridge (1 an), Bruce Brown (1 an).

Les arrivées

Patty Mills (Spurs – 2 ans), Paul Millsap (Nuggets – 1 an), Jevon Carter (Suns), Day’Ron Sharpe (Suns), James Johnson (Pelicans), DeAndre Bembry (Raptors), Cameron Thomas (27ème pick de la Draft 2021), Kessler Edwards (44ème pick de la Draft 2021), Marcus Zegarowski (49ème pick de la Draft 2021), RaiQuan Gray (59ème pick de la Draft 2021), Nikola Milutinov (Wizards).


Le 5 majeur des Brooklyn Nets

Kyrie Irving – James Harden – Joe Harris – Kevin Durant – Blake Griffin

NBA Preview - 5 Majeur des Brooklyn Nets

NBA Preview – 5 Majeur des Brooklyn Nets

La rotation sur le banc

Meneurs : Patty Mills, Jevon Carter.

Arrières : Bruce Brown, Cameron Thomas.

Ailiers : DeAndre Bembry, Kessler Edwards (two-way).

Ailiers-forts : Paul Millsap, Lamarcus Aldridge, James Johnson.

Pivots : Nicolas Claxton, Day’Ron Sharpe.


Les points faibles/points forts des Nets

Points faibles : La fragilité physique de leurs stars et le vaccin de Kyrie Irving

C’est une évidence : avec une équipe au complet pendant la saison et lors des Playoffs, les Brooklyn Nets auraient sans doute pu remporter le titre l’an dernier. La santé physique de l’effectif sera donc une nouvelle fois un critère essentiel pour pouvoir prétendre à remporter le championnat. L’effectif n’est pas tout jeune et l’on peut faire le même constat que les Lakers, qui ont eux aussi recruté des trentenaires.

Autre point à surveiller : la situation sanitaire, qui pourrait impacter le nombre de matchs joués par Kyrie Irving. On avait parlé d’Andrew Wiggins chez les Warriors qui était dans la même situation mais ce dernier s’est depuis fait vacciner. Pour l’instant, Kyrie ne peut donc pas s’entraîner avec les Nets ni disputer tous les matchs se déroulant à New-York et dans les autres villes aux protocoles sanitaires similaires.

Points forts : Tout le reste : des superstars, de la profondeur etc.

Même hypothétiquement sans Kyrie, les Nets disposent d’un effectif ultra-complet qui sera mené par James Harden et Kevin Durant, rien que ça. Avec Patty Mills en meneur back-up ainsi que Millsap, Aldridge et Bruce Brown pour compléter le rotation, il y a une belle profondeur d’effectif à Brooklyn. Des jeunes comme Nicolas Claxton ou Cameron Thomas pourront gratter quelques minutes pour faire souffler les stars, et des vétérans comme James Johnson ou DeAndre Bembry pourront également dépanner.

On n’oublie pas le coach Steve Nash, qui a su se débrouiller la saison dernière avec un effectif instable. Il va entamer sa deuxième saison en tant que coach NBA avec davantage d’expérience dans ce rôle, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour les Nets.


Pronostic en fin de saison : 1ers à l’Est

Sur le papier, cette équipe des Nets est encore une fois favorite pour aller chercher le titre. Mais la réalité du terrain est différente et des petits soucis peuvent toujours venir perturber une franchise au cours de la saison. On pense à la situation sanitaire de Kyrie Irving ou aux blessures récurrentes de l’an dernier qui peuvent se répéter en 2021-2022. Rien n’est joué donc, mais ces Nets sont assurément très forts !


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une