OL-PSG : le classique féminin pour le titre


Comme on se retrouve. Les larmes de la gardienne parisienne Katarzyna Kiedrzynek sont encore dans toutes les mémoires. Elle avait raté son tir au but en finale de la dernière Champions League, alors que sa vis-à-vis lyonnaise Sarah Bouhaddi l’avait transformé. Les Parisiennes échouaient une nouvelle fois en finale et la Polonaise était inconsolable. Paris et Lyon se retrouvent ce soir au Groupama Stadium dans le cadre du championnat pour la 11ème journée. Présentation du choc.

La machine Lyonnaise

A force, les superlatifs commencent à manquer pour décrire l’armada lyonnaise. Elles sont doubles lauréates en titre du triplé (Championnat-Coupe-Ligue des Champions) et 11 fois championnes. Depuis le début de la saison, le rouleau-compresseur et la machine à buts tourne à plein régime. L’équipe de Reynald Pedros, nouvel entraineur de la formation rhodanienne, continue de faire peur, même sans Alex Morgan qui a terminé sa pige de 6 mois entre Rhône et Saône. Les Lyonnaises viennent encore d’être élues meilleure équipe du monde et la gardienne, héroïne de la dernière finale de Ligue des Champions, conserve son titre de numéro 1 mondiale. En championnat, les défenses adverses volent en éclat tous les week-ends : 54 buts marqués (plus de 5 par match), 2 encaissés.

Le symbole de l’attaque est la jeune mais expérimentée norvégienne Ada Hederberg qui a déjà trouvé les filets à 15 reprises, bien secondée par Eugénie Le Sommer et ses 10 réalisations. En Coupe d’Europe, aucune embûche non plus pour accéder aux quarts de finale. 14-0 en cumulé contre les Polonaises de Medyk Konin et 16-0 contre les Kazakhs de BIIK Kazygurt. Barcelone les attend en quart de finale, là où la compétition commence réellement pour elles. Les joueuses de Jean-Michel Aulas arrivent donc sûres de leurs forces avec leurs recrues qui trouvent leurs marques (Bronze, Van de Senden…). Dans le grand stade, le Groupama Stadium, elles espèrent plier le championnat dès demain soir face au dernier rival qui leur reste sur la scène nationale.

Des Parisiennes en reconquête

Si la saison 2016-2017 des Lyonnaises a été quasiment parfaite, celle des Parisiennes ressemble à un calvaire. En effet, elles pensaient pouvoir mettre à mal l’hégémonie de l’ogre olympien après avoir gagné 1-0 voici un an à domicile. Elles étaient donc en tête du championnat et en pôle position pour enfin  mettre la main sur un trophée. Un souci administratif vis-à-vis du 1er match de la saison à Albi (NDLA: une joueuse est entrée en jeu sans être inscrite sur la feuille de match), a entraîné la perte du match sur tapis vert pour le PSG et des points de pénalité. Le rêve du titre est alors très loin avec le retard sur le leader. De plus, les Montpelliéraines enchainent les bonnes performances et remportent la course à la 2ème place, au nez et à la barbe de Parisiennes qui se retrouvent sans Coupe d’Europe en fin d’année.

Les joueuses de la capitale essayent de sauver leur saison blanche avec la finale de la Coupe de France. Mais les Lyonnaises l’emportent aux tirs au but à Vannes. Quelques jours plus tard, nous retrouvons les deux équipes en finale sur la scène européenne. Et rebelotte avec le triomphe des Lyonnaises et les larmes parisiennes. Conséquence, pas de compétition européenne cette saison. Patrice Lair, l’entraineur, reste avec pour objectif de revenir en Europe en fin de saison. L’effectif évolue, forcément. Moins impressionnantes que leurs adversaires de lundi, elles gagnent les matchs qui comptent, notamment contre Montpellier qui sera le rival à la 2ème place cette année.

Pourtant, la saison avait mal débuté avec un match nul en ouverture à domicile contre Soyaux et une égalisation à la dernière minute. Depuis, le PSG enchaine les victoires et la 2ème place est donc bien possible, surtout que Montpellier dispute encore l’Europe. Les Parisiennes s’appuient sur la 2ème meilleure buteuse du championnat, la jeune Française Marie-Antoinette Katoto avec 11 buts.

Enjeux

Les enjeux ne sont pas les mêmes pour les deux équipes. En effet, Lyon veut poursuivre son parcours sans tâche et mettre neuf doigts sur le trophée de Champion en cas de victoire. A l’inverse, la victoire de Paris permettrait non seulement d’y croire pour le titre en dépassant les Lyonnaises au classement, mais surtout de prendre de l’avance sur les poursuivantes et prendre une option sur les deux premières places. Assurément un duel attendu, en direct à la télévision (21h sur France 4), entre les 2 rivaux de ces dernières années ; le club parisien souhaitant réussir les mêmes résultats entre les hommes et les femmes là où les Lyonnais ont réussi.

Le classique féminin. La dramaturgie de la saison dernière est sans doute dans toute les têtes. Lyonnaises et Parisiennes vont, une fois n’est pas coutume, jouer pour la suprématie nationale. Les pronostics donnent les locales vainqueur, mais le football offre souvent des résultats inattendus. Mesdames, bon match et faites-vous plaisir. Que l’enjeu ne prenne pas le pas sur le jeu.

Résumé complet du match 

Damien Meunier

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des