Nous suivre

Open d'Australie 2022

Open d’Australie 2022 : Le bilan des Français sur le 1er tour des qualifications

Publié le

Photo Icon Sport

Open d’Australie 2022 – Le 1er tour des qualifications du Grand Chelem australien s’est terminé cette nuit. 256 joueurs et joueuses se sont affrontés sur les courts du Melbourne Park depuis hier. Parmi eux, 16 Français étaient engagés : douze hommes et quatre femmes. Et le bilan est malheureusement décevant pour nos Tricolores, puisque seuls 4 s’en sont sortis. Plusieurs ont été surpris d’entrée par moins bien classés.

Grenier, Simon et Barrère renversés, Couacaud s’en sort

Les qualifications de l’Open d’Australie réussissent habituellement plutôt bien aux Français. Sur les quatre dernières éditions, au moins un Tricolore a toujours réussi à s’en extirper pour rejoindre le tableau final. Cette année, les chances françaises étaient encore une fois bonnes, puisque 12 d’entre eux étaient inscrits chez les hommes. Ce qui fait de la France un des pays les plus représentés dans le tableau. Mais après ce premier tour, les trois-quarts ont été éliminés et il ne reste plus que 3 tricolores en lice.

Gilles Simon (tête de série n°4), Mathias Bourgue et Grégoire Barrère ont été surpris d’entrée par la jeunesse locale. Les trois ont été éliminés par des jeunes australiens, respectivement Edward Winter (17 ans, n°1768 mondial), Rinky Hijikata (20 ans, n°358) et Dane Sweeny (20 ans, n°486). Simon pourrait bien avoir connu le dernier match à l’Open d’Australie de sa carrière. L’autre mauvaise surprise côté français est venue d’Hugo Grenier. Le Ligérien, en pleine forme ces derniers mois mais qui avait dû abandonner le Challenger de Bendigo sur blessure la semaine dernière, n’a pas tenu le coup face au Kazakh Skatov, pourtant moins bien classé, 6/3 6/2. Maxime Janvier et Manuel Guinard ont eux subi la loi du plus fort, contre l’Autrichien Rodionov et le Portugais Sousa. Alexandre Muller et Geoffrey Blancaneaux, qui avaient sur le papier une affiche plus équilibrée, ont perdu en deux sets. Enfin, le jeune Harold Mayot, qui disputait ses premières qualifications chez les pros grâce à une wild-card, n’a pas pu lutter contre son compatriote Quentin Halys, 6/4 6/1.

Trois Français sont donc les survivants de cette hécatombe dans le tableau masculin. Constant Lestienne est le premier à s’en être sorti chronologiquement parlant. Hier, il a réussi à dominer en trois sets l’Italien Pellegrino, qui n’est pas un grand adepte des surfaces dures. L’Amiénois a déroulé après la perte du premier set, 2/6 6/1 6/2. Il sera opposé au Chilien Tabilo (n°136) au second tour, qui est lui aussi plus un terrien qu’un joueur de dur. Enzo Couacaud est le premier à avoir rejoint Lestienne. Tout juste remis de sa finale perdue au Challenger de Bendigo, il a disposé du Turc Ilkel en trois sets, 6/3 6/7 [4] 6/4. Le natif de l’Île Maurice a disputé ainsi son sixième match en 3 sets sur les huit derniers jours. Il faut espérer qu’il lui restera de l’énergie pour affronter le talentueux tchèque Kopriva (n°194) au prochain tour. Enfin Quentin Halys, tête de série n°26, n’a pas déçu. Sa victoire contre Mayot l’emmène sur le chemin de ses deux dernières participations en Australie. En 2020 et 2021, il avait en effet obtenu son ticket pour le tableau final en remportant ses trois matchs de qualifications. Grâce à son puissant service et à sa forme récente, il a une chance sérieuse de faire de même cette année. Cela passera d’abord par l’Italien Giannessi (n°184), son adversaire au second tour.

Andrianjafitrimo seule rescapée chez les femmes

Chez les dames, le bilan est le même en termes de pourcentage : 25%. Sur les quatre françaises engagées, une seule s’en est sortie. Il s’agit de Tessa Andrianjafitrimo, qui commence à être une habituée des qualifications. À 23 ans, la Malgache d’origine dispute à Melbourne sa huitième campagne de qualifications de Grand Chelem. Elle n’est jamais parvenue à gagner ses trois matchs pour se qualifier dans le tableau final. Mais cette fois pourrait bien être la bonne, puisque la Française évolue au meilleur niveau de sa carrière. Sa victoire 3/6 7/6 [5] 6/3 au premier tour contre la Chinoise Lu, tête de série n°3, en est la preuve. Une victoire qui va lui donner confiance pour affronter l’Autrichienne Grabher (n°188) au second tour, un match dont la Tricolore est favorite.

Ce premier tour a été plus compliqué pour les trois autres tricolores. Amandine Hesse, dans un premier temps, n’a tout simplement pas existé face à l’Italienne Bronzetti, 6/0 6/2. La n°10 Française a enchaîné les fautes directes et son service n’a pas tenu. Constat similaire pour Jessika Ponchet contre l’ancienne n°1 mondiale chez les Juniors, l’Américaine Osuigwe, 7/5 6/3. Enfin, Chloé Paquet, tête de série n°7, a mieux résisté mais n’a pas su réitérer sa performance de la saison dernière, lorsqu’elle avait réussi à sortir des qualifications. La Versaillaise, pourtant favorite, n’a pu prendre qu’un seul set à l’Américaine Di Lorenzo, 2/6 6/2 2/6.


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une