Nous suivre

Roland-Garros 2022

Qualifications Roland-Garros : Les temps forts de ce lundi

Sébastien Gente

Publié le

Photo Icon Sport

ROLAND-GARROS 2022 – Coup d’envoi des qualifications aujourd’hui Porte d’Auteuil, avec un important contingent de Français sur les courts. Si Pierre-Hugues Herbert a déçu, Jessika Ponchet et surtout Gabriel Debru ont émerveillé.

Seulement trois joueuses françaises sur le court aujourd’hui, et une seule qualifiée. Jessika Ponchet. La Bayonnaise a dû rester concentrée pour écarter la Bosnienne Dea Herdzelas, 6-3, 7-6. Après un premier set rondement mené, elle aura dû batailler dans le second, mais a remporté le tie-break 7-0. Une belle victoire pour une joueuse qui n’avait plus franchi un tour de qualifications en grand chelem depuis Wimbledon 2019. Ce sera une autre paire de manches au deuxième tour contre l’Allemande Jule Niemeier, tête de série n°2 de ces qualifications.

Les deux autres Bleues engagées ont eu moins de réussite. Salma Djoubri, 20 ans, a pourtant remporté le premier set contre Grace Min, mais elle n’a gagné que deux jeux dans les deux manches suivantes. Pour ses premières qualifications, la Normande a payé cher pour apprendre. Habituée de l’exercice, Audrey Albié a elle aussi chuté contre la Hongroise Reka-Luca Jani, 6-3, 6-2. La Périgourdine ne retrouvera pas le grand tableau comme en 2019. Du côté des favorites, on peut citer les qualifications de Linda Fruhvirtova, Wang Xiyu, Donna Vekic, Lesia Tsurenko et surtout de l’Italienne Sara Errani, finaliste malheureuse ici contre Maria Sharapova voilà dix ans !

Le frisson Gabriel Debru

Il y avait foule pour assister à une affiche peu commune. Arthur Fils, 17 ans et finaliste du tournoi junior ici même l’an dernier, affrontait Gabriel Debru, d’un an son cadet, et qui débute à peine en professionnel. Alors que le plus âgé a mené 7-6, 5-1 et obtenu 3 balles de match, Gabriel Debru a renversé la situation, et déroulé son tennis avant qu’Arthur Fils, perclus de crampes, n’abandonne à 6-7, 7-5, 5-3. Le jeune Tricolore défiera un vieux briscard du circuit au prochain tour, en la personne de Norbert Gombos. Le Slovaque a difficilement dominé aujourd’hui un autre Français, Constant Lestienne, 3-6, 6-2, 7-5.

Pierre-Hugues Herbert en chute libre

La déception du jour est signée Pierre-Hugues Herbert. En perte de vitesse depuis le début de saison, il ne s’est malheureusement pas relancé porte d’Auteuil alors que son adversaire, l’Argentin Thiago Augustin Tirante, est toujours à la recherche de sa première victoire en grand tableau ATP. L’Alsacien s’est incliné en trois manches, 6-4, 1-6, 6-2. Retombé à la 168ème place mondiale. Pour son premier Roland, Sascha Gueymard Wayenburg a logiquement cédé contre l’expérimenté Italien Flavio Cobolli, 6-3, 6-4. Fort heureusement, Alexandre Muller a relevé le gant côté Français en surclassant le Turc Cem Ilkel, 6-0, 6-1. Il aura sa chance au prochain tour contre l’Italien Franco Agamenone.

Un autre choc franco-français a occupé l’espace en fin de journée. Vainqueur de son premier tournoi ITF voilà deux semaines, Sean Cuenin a passé la vitesse supérieure en dominant son compatriote Clément Taburlauréat lui à Créteil deux mois en arrière. À 18 ans, il a quelque peu tremblé au moment de conclure, mais s’est finalement imposé 6-4, 6-7, 6-4. L’Indien Rankumar Ranamathan l’attend au deuxième tour. Dernier Bleu à concourir en qualifications aujourd’hui, Evan Furness a subi la loi de l’expérimenté Roumain Marius Copil, 6-4, 6-4. Alors qu’il était passé tout proche d’intégrer le grand tableau l’an passé, il n’aura pas eu la même réussite cette fois-ci.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments