Nous suivre

Athlétisme

Relais Mondiaux : Résultats mitigés pour l’équipe de France

Publié

le

Relais Mondiaux - Résultats mitigés pour l'équipe de France
Reuters

ATHLÉTISME – Relais Mondiaux Silesia 2021 – En Pologne, les 3 relais qualifiés pour les finales sur les 5 engagés au total n’ont pas brillé en finissant dans les derniers de leur course. Cependant, les relais féminins français engagés sur 4×100 et 4×400 mètres ont pu décrocher leur ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Tous ont pu également faire une bonne préparation pour les prochaines échéances.

Les relais 4×400 m

4×400 m femmes 🇫🇷

En série, les Françaises se trouvaient dans la deuxième série de l’épreuve qui ouvrait la compétition. Composé de Amandine Brossier, Sokhna Lacoste, Shana Grebo et Floria Gueï, le relais termine 3ème de cette course en 3′30″46 derrière les Cubaines et les Néerlandaises, mais devant les Kenyanes. Etant donné que seulement les deux premières places de la série sont directement qualificatives, les filles étaient dans l’attente de se qualifier au temps et c’est passé avec le 8ème temps des séries ! Par conséquent, les Françaises ont aussi qualifié le relais pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été.

Changement total de composition en finale, Sounkamba Sylla, Brigitte Ntiamoah, Kellya Pauline et Kalyl Amaro finissent dernières de la course (3′40″58). Les Cubaines (3′28″41) l’emportent devant les Polonaises (3′28″81) et le Royaume-Uni (3′29″27).

4×400 m hommes 🇫🇷

A l’image des filles, le relais masculin composé de Mamadou Kasse Hann, Loïc Prevot, Nicolas Courbière et Thomas Jordier a fini 3ème de la première série en 3′04″78. Devancés par les impressionnants Japonais et les Colombiens, ils se qualifient finalement au temps pour la finale. Pour rappel, ce relais Français était déjà qualifié pour les J.O.

Encore similaire aux filles, les garçons changent totalement la composition du relais en finale. Victor Coroller, Gilles Biron, Ludovic Ouceni et Muhammad Abdallah Kounta terminent 7ème de la course (3′06″16), remportée par les Néerlandais (3′03″45) devant les Japonais (3′04″45) et les étonnants Botswanais (3′04″77)

4×400 m mixte 🇫🇷

Présent dans la première série, le relais français composé de Amandine Brossier, Elise Trynkler, Christopher Naliali et Thomas Jordier est arrivé 3ème de sa série en 3′20″95. L’équipe a utilisé une stratégie différente de ses concurrents en faisant partir les deux filles en premier. Contrairement aux deux autres relais, cette équipe n’a pas réussi à se qualifier pour la finale et pour les Jeux Olympiques. Ils ont jusqu’au 29 juin pour réaliser un bon temps et se qualifier par sélection.

L’Italie remporte la finale (3′16″60) devant le Brésil (3′17″54) et la République Dominicaine (3′17″58)

Les relais 4×100 m

4x100m femmes 🇫🇷

Cette équipe est celle qui a fait la meilleure impression dès les séries. Le relais composé de Orlann Ombissa-Dzangue, Cynthia Leduc, Maroussia Paré et Sarah Richard-Mingas a remporté sa série en 43″51. Directement qualifiées pour la finale, les filles devancent les Suisses et les Danoises. Elles valident également la qualification du relais pour les Jeux Olympiques.

En finale, Wided Atatou remplaçait Orlann Ombissa-Dzangue au départ. Dans le coup pour les premières positions, le témoin n’a malheureusement pas réussi à être transmis entre Maroussia Pare (3e relayeuse) et Sarah Richard Mingas (4e relayeuse). Les Italiennes l’emportent (43″79) devant les Polonaises (44’10) et les Néerlandaises (44″10).

4×100 m hommes

Déception pour les garçons du relais français en série. Amaury Golitin, Marvin René, Meba-Mickaël Zeze et Mouhamadou Fall ont franchi la ligne d’arrivée en 3ème position de la dernière série. Leur temps de 39″08 ne leur a pas permis d’accéder à la finale a 2 millièmes de seconde près. Cependant l’équipe de France avait déjà validé son ticket pour les J.O de Tokyo.

Les Sud-Africains remporte la finale sur photo-finish (38″71) devant les Brésiliens et le Ghana, finalement disqualifiés. Les Italiens prennent alors la deuxième place devant les Japonais.

On note l’absence de deux nations majeures sur l’événement. La Russie ne participait pas en raison de l’interdiction de participer aux Championnats du monde dans la plupart des sports. Les États-Unis n’ont pas fait le déplacement pour ne pas prendre de risques en raison de la pandémie actuelle, à l’approche d’échéances d’athlétisme importantes dans le pays. La Chine et l’Australie n’ont pas non plus participé.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2021 - Née quelques jours avant la première étoile des Bleus, je baigne dans une famille très sportive. Je n’ai eu d’autres choix que de me passionner pour le sujet. Pratiquante de l’athlétisme depuis toute petite, j’ai aussi un attrait tout particulier pour la Formule 1, le biathlon et le foot. Pendant les grands événements, il est impossible de décrocher de ma télé. C’est à travers Dicodusport que j’aime désormais vous transmettre mes émotions et ma passion.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une