Nous suivre

Athlétisme

Renaud Lavillenie : « Je l’ai fait au mental et j’ai vraiment rien voulu lâcher »

Nicolas Jacquemard

Publié le

Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – ATHLÉTISME – Huitième de la finale du saut à la perche, Renaud Lavillenie n’a pas vraiment pu défendre ses chances après une mauvaise réception à l’échauffement. 

Le champion olympique 2012 s’était déjà blessé à une cheville quelques semaines avant les JO mais comme si cela ne suffisait pas, il est mal tombé sur un saut à l’échauffement. Au courage, Renaud Lavillenie a passé 5m70 mais la suite a été trop compliquée comme il l’a expliqué au micro de France Télévisions :

Je l’ai fait au mental et j’ai vraiment rien voulu lâcher. Je peux nourrir de la frustration car mon premier saut à 5m87 je prends une minute de vent et dans le contexte dans lequel je suis, c’est juste ingérable. À 5m92, je pouvais pas courir correctement, c’était trop compliqué. Je vais rester sur le positif, j’ai rien lâché et j’ai essayé de surmonter la douleur autant que possible. Les Jeux, c’est les Jeux et on ne peut pas faire un podium en claquant des doigts. C’est une motivation supplémentaire pour être encore présent sur les saisons prochaines.

Son premier saut à 5m92 lui laissera peut-être quelques regrets car le Français n’était pas loin dans un concours où Armand Duplantis a écrasé la concurrence.

À lire aussi


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une