Nous suivre

Roland-Garros 2020

Roland-Garros 2020 : les enjeux du tournoi

Publié

le

Nicolas Gouhier / FFT

Roland-Garros débute ce dimanche. Quels sont les enjeux du dernier tournoi du Grand Chelem de l’année ? Revue d’effectif.

Une histoire de records

Dans son « jardin », Nadal a l’occasion d’égaler les 20 titres en tournois du Grand Chelem de Federer. Il est déjà le recordman du tournoi avec ses 12 titres, 93 victoires et 2 défaites.

De son côté, Djokovic, toujours en quête de records, peut devenir le premier joueur de l’ère Open à remporter tous les tournois du Grand Chelem à deux reprises.

Enfin, comme depuis son retour à la compétition, Serena Williams vise son 24e titre en Grand Chelem.

Qui pour détrôner le roi Nadal ?

Depuis 15 ans, seuls 3 tournois ont échappé à l’Espagnol. C’était en 2009 (Federer), 2015 (Wawrinka) et 2016 (Djokovic). Malgré ses 34 ans, Rafael Nadal est toujours le roi de la terre battue en général et de Roland-Garros en particulier. Seulement, il a zappé la « saison » sur dur et a été éliminé en quarts de finale à Rome par un bon Diego Schwartzman. S’il reste le favori, ses poursuivants peuvent croire en leurs chances. À commencer par le n°1 mondial Novak Djokovic. En s’imposant à Rome, le Serbe a dépassé l’Espagnol au nombre de Masters 1000 remportés (36).

L’autre challenger est bien sûr Dominic Thiem. L’Autrichien a (enfin) remporté son premier titre en Grand Chelem à l’US Open. À la manière d’une Halep longtemps numéro 1 mondiale sans titre majeur, Thiem a couru après ce trophée, notamment à Roland-Garros. Demi-finaliste en 2016 et 2017 (face à Djokovic et Nadal), finaliste en 2018 et 2019 face à Nadal, il lui a toujours manqué quelque chose. Cette année, l’Autrichien a battu Nadal pour la première fois en Grand Chelem en Australie en 4 sets très disputés. Cette victoire, couplée à sa victoire à New York pourraient le libérer. Mais tout dépendra de l’enchaînement dur-terre battue, lui qui n’a pas joué depuis l’US Open.

Parcours possibles jusqu’en finale

Nadal : Gerasimov, McDonald, Evans, Fognini, A.Zverev, Thiem

Djokovic : Ymer, Berankis, Hurkacz, Khachanov, Berrettini, Medvedev

Thiem : Cilic, Opelka, Ruud, Wawrinka, Monfils, Nadal

Un tableau féminin ouvert

Si chez les hommes les 3 monstres ne laissent que quelques miettes à la nouvelle génération, chez les femmes, il n’y a plus un noyau de joueuses qui domine le circuit. Les prochaines années nous feront peut-être mentir avec des joueuses comme Osaka, Barty ou Kenin. En attendant, les quatre dernières éditions ont vu des nouvelles joueuses s’imposer Porte d’Auteuil. La grande favorite est Simona Halep, qui vient de remporter Rome pour la première fois. Même si elle a profité de l’abandon de Karolina Pliskova, elle a réalisé une bonne semaine et s’en est sortie face à Muguruza en demi-finale. Victorieuse en 2018, la numéro 2 mondiale débutera face à l’Espagnole Sorribes Tormo. Elle pourrait retrouver la finaliste 2019 Vondrousova en huitièmes de finale. En cas de victoire finale, elle retrouverait la place de numéro 1 mondiale, quittée en janvier 2019 au profit de Naomi Osaka.

Comme mentionné plus haut, Serena Williams court toujours après le record de Margaret Court. Mais la terre battue n’est pas sa surface préférée. Elle ne s’est imposée « que » trois fois à Roland-Garros contre plus de six fois dans les autres tournois du Grand Chelem. Mais avec un tableau plus ouvert elle pourrait tenter sa chance. Elle débutera face à Kristie Ahn comme à l’US Open. Et comme à l’US Open, elle pourrait affronter la revenante Pironkova dès le 2e tour et son amie Azarenka dès les huitièmes (joueuses rencontrées en quarts et en demies à Flushing Meadows).

Parmi les prétendantes, une ancienne championne : Garbiñe Muguruza. La lauréate 2016 qui s’est inclinée en demi-finale face à Halep à Rome a montré de belles choses face à Stephens, Konta et Azarenka. Cette dernière est en forme depuis cet été. Pourra-t-elle faire mieux que sa demie face à Sharapova en 2013 ? Après quatre éliminations au premier tour, Johanna Konta a atteint les demi-finales l’année dernière. Pour renouveler la performance, elle pourrait avoir à battre Sakkari, Bertens et surtout Halep (ou Vondrousova) en quarts.

Markéta Vondrousova, jeune joueuse tchèque de 21 ans avait atteint la finale de Roland-Garros l’année dernière, pour sa troisième participation. Demi-finaliste à Rome, Vondrousova pourrait affronter Halep en huitièmes. Elle s’est imposée à Indian Wells et à Rome l’année dernière face à la Roumaine.

Et les Français dans tout ça ?

Pour la victoire française à domicile, on repassera. Tout est possible bien sûr mais les signaux ne sont pas au vert… Côté hommes, Pouille et Tsonga ne seront pas là. D’habitude, tous les espoirs auraient reposé sur Gaël Monfils. Seulement celui-ci a perdu ses deux seuls matchs sur terre battue à Rome et Hambourg. Si le n°9 mondial a montré qu’il est capable de belles performances avec peu de préparation (notamment en raison de blessures), cette année le manque de rythme est encore plus important. En ce moment, un autre Français a de bons résultats : Ugo Humbert. Le jeune de 22 ans a atteint les quarts de finale à Hambourg. À Rome, il a battu Anderson et Fognini. En huitièmes, après avoir remporté un premier set très disputé face à Shapovalov, il n’a pas tenu physiquement. En Allemagne, il s’est offert la tête de série n°1 et le n°5 mondial Medvedev. Ça sera son deuxième Roland-Garros. Il débutera face à un joueur issu des qualifications et affrontera éventuellement une autre pépite, Cristian Garin au deuxième tour. Côté femmes, ce n’est guère mieux.

Depuis sa mésaventure à l’US Open, Kristina Mladenovic n’a pas rejoué. Si Caroline Garcia a joué à trois reprises à Istanbul et Rome, elle n’a remporté qu’un match face à la 174e mondiale. Alizé Cornet qui s’est arrêtée en huitièmes de finale à l’US Open n’est pas parvenue à passer l’obstacle Rybakina à Strasbourg en huitièmes de finale.

Ils seront absents

La liste est longue…très longue ! En dehors des blessés de longue date comme Federer, Tsonga, Pouille ou Andreescu, plusieurs joueurs ont renoncé à cause de la pandémie. C’est notamment le cas de la tenante du titre australienne Ashleigh Barty. Comme à l’US Open, c’est le tableau féminin qui est le plus touché avec les forfaits de 4 joueuses du Top 10.

Lauréate à Flushing Meadows, Naomi Osaka ne jouera pas Roland-Garros. La Japonaise qui avait dû déclarer forfait en finale de Cincinnati en raison d’une blessure à la cuisse avait joué tout le tournoi avec un strap. Elle estime que les deux tournois sont trop proches et qu’avec sa cuisse qui lui fait encore mal, elle n’aurait pas pu se préparer correctement à jouer sur terre battue.

Liste des forfaits

Roger Federer → Federico Coria
Nick Kyrgios → Norbert Gombos
Lucas Pouille → Kamil Majchrzak
Jo-Wilfried Tsonga → Jaume Munar
Kyle Edmund → Lucky loser
Milos Raonic → Lucky loser
Fernando Verdasco → Lucky loser
Bianca Andreescu → Liudmila Samsonova
Ashleigh Barty → Stefanie Vögele
Naomi Osaka → Tamara Korpatsch
Belinda Bencic → Lucky loser
Tatjana Maria → Maddison Inglis
Peng Shuai → Kaja Juvan
Anastasia Potapova → Anna Kalinskaya
Anastasija Sevastova → Margarita Gasparyan
Samantha Stosur → Vitalia Diatchenko
Carla Suarez Navarro → Greet Minnen
Taylor Townsend → Océane Dodin
Wang Qiang → Barbora Krejcikova
Wang Yafan → Anna-Lena Friedsam
Zheng Saisai → Aliaksandra Sasnovich
Zhu Lin → Katarina Zavatska

Arlette


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une