Roland-Garros – Qualifications : ce qu’il faut retenir de la 2ème journée


Roland-Garros – Aujourd’hui débutaient à la Porte d’Auteuil les qualifications pour le tableau principal chez les femmes, tandis que les 16 derniers des 64 matchs du 1er tour hommes se déroulaient. Parmi tout ce monde, 10 Français étaient en piste. 

Logistique oblige, le 1er tour des femmes commençait aujourd’hui tandis que celui des hommes se terminait. Alors que la pluie aurait pu chambouler toute la programmation, ce ne sont que de rapides averses qui ont traversé cette journée de mardi. Pas de quoi décontenancer les joueurs et joueuses qui ont même continué leur match sous le grain.

3/3 pour les Français !

Après les excellents résultats de leurs compatriotes hier, les trois Bleus engagés aujourd’hui pouvaient avoir la pression. Mathias Bourgue, Enzo Couacaud et Geoffrey Blancaneaux étaient opposés face à trois Italiens. Et au final, cette opposition entre France et Italie s’est soldée par un magnifique 3-0 pour nos Bleus ! Mathias Bourgue a d’abord été mis en difficulté par Matteo Viola, pourtant pas vraiment adepte de la terre-battue. Réalisant énormément de fautes dans le début de match (plus de 50 fautes directes dans le match), le Tricolore a ensuite réussi à faire parler son tennis pour dominer l’Italien (4/6 6/1 6/3). Le gros public du nouveau court n°14 l’a aidé à renverser la tendance.

C’est d’ailleurs sur ce même court que Geoffrey Blancaneaux a lui aussi remporté son match. Face à Andrea Arnaboldi, on a retrouvé un Blancaneaux impressionnant de justesse et de lucidité, le même qui avait remporté Roland-Garros chez les juniors en 2016, battant alors des joueurs comme Shapovalov, Moutet ou Auger-Aliassime. Excellent en défense et trouvant des jolies zones en attaque, il a dominé l’Italien, incapable de prendre le jeu à son compte, mis à part dans le second set. Une belle victoire (7/6 3/6 6/3) qui confirme ses excellents résultats sur terre-battue ces 2 derniers mois (2 titres en ITF et un 1/4 de finale en Challenger).

Quatre ans après sa dernière participation aux qualifications de Roland-Garros, Enzo Couacaud a lui aussi soigné son 1er tour en battant Paolo Lorenzi (4/6 6/4 6/0), tête de série n°3. Le vétéran italien a su bien contrer le service du Français (8 balles de break, 36% des points gagnés sur retour) mais n’a pas su tenir sur la longueur face à un Couacaud en pleine forme depuis son retour de blessure il y a quelques mois. Le Français continue sa route et garde en vie ses rêves de grand tableau.

Parmi les autres résultats chez les hommes, à noter la victoire de Tennys Sandgren, tête de série n°1, face au Japonais Watanuki. La tête de série n°9, Ryan Harrison, a quant à lui perdu face au Tchèque Pavlasek.

Les Françaises en difficulté

Chez les femmes, la journée a été bien plus compliquée. Sur les 7 engagées, une seule s’est qualifiée pour le second tour, en la personne d‘Elsa Jacquemot (16 ans et 862ème mondiale), qui a réalisé un exploit en sortant la turque Eraydin, 213ème mondiale. Loudmilla Bencheikh et Manon Léonard, qui jouaient leur premier Roland-Garros chez les adultes, ont perdu en 2 sets secs. Océane Dodin s’est  faite balayer (6/0 6/4) et continue son année de galère, alors qu’Alizé Lim a perdu (6/1 6/3) face à la tête de série n°1, l’Américaine Pera. La marche était trop haute pour la Parisienne, bénéficiant d’une wild-card, handicapée par les blessures ces derniers mois.

Myrtille Georges et Margot Yerolimos ont quant à elles livré un beau combat face à mieux classées, avant de s’incliner toutes les deux en 3 sets. La première face à l’avenir du tennis américain Whitney Osuigwe (17 ans et 122ème mondiale), alors qu’elle avait réussi à dominer une bonne partie du match grâce à son avantage de puissance sur l’Américaine. Auteure de plus de coups gagnants que son adversaire, la native de Granville s’est écroulée dans le 3ème set (défaite 5/7 après avoir mené 3/1). Margot Yerolimos a réalisé un magnifique combat face à la Belge Minnen, remportant le deuxième set au mental soutenue par le public du court n°14. Avec une grosse distribution de fond de court (22 coups gagnants), la Française n’a pas su répondre au service de la belge (9 aces et 70% de réussite derrière la 1ère balle). Un combat cependant très encourageant pour la tricolore, qui a atteint son meilleur classement la semaine dernière.

Dans les autres résultats, la très jeune pépite Cori Gauff (15 ans) a été très impressionnante dans son duel face à Raina, sous les yeux de Patrick Mouratoglou, qui l’entraîne dans son académie (victoire 6/4 6/4). Les têtes de séries 4 et 7 Voegele et Bonaventure ont elles perdu ce mardi.

Tom Compayrot

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des