Nous suivre

Cyclisme

Royal Bernard Drôme Classic : Andrea Bagioli s’impose en solitaire

Emilien Descampiaux

Publié

le

Cyclisme - Royal Bernard Drôme Classic _ Andrea Bagioli s'impose en solitaire
Photo Cor Vos

CYCLISME – Au lendemain de la Faun-Ardèche Classic remportée par David Gaudu, place ce dimanche à la seconde course de ce week-end des Boucles Drôme-Ardèche avec la Royal Bernard Drôme Classic. Après un gros travail collectif et après être sorti dans la dernière difficulté de la journée, Andrea Bagioli (Deceuninck Quick Step) s’est imposé en solitaire. 

Après un départ rapide, quatre coureurs ont constitué l’échappée matinale après 15 kilomètres de course. Ces quatre concurrents étaient Yoann Paillot (St-Michel-Auber 93), Samuel Leroux (Xelliss-Roubaix Lille Métropole), Mathijs Paasschens (Bingoal-WB) et Reto Müller (Swiss Racing Academy). Leur avance est vite montée à neuf minutes en une vingtaine de kilomètres. Ensuite, les formations EF Education-Nippo et Trek Segafredo ont contrôlé l’écart autour des neuf minutes sur plusieurs kilomètres en franchissant notamment une première fois les Murs d’Allex et d’Eurre.

Puis, lors de la seconde grande boucle au nord d’Eurre, les équipes Team Qhubeka ASSOS et Alpecin-Fenix sont venues donner un coup de main dans la poursuite. Avant d’entamer la dernière boucle très difficile, les quatre fuyards ont vu leur avance passer sous les 6 minutes sur un peloton de mieux en mieux organisé. Ensuite, dans le Col de la Grande Limite, Yoann Paillot a lâché ses compagnons de fugue alors que l’écart était descendu à 1 minute 30. Du côté du peloton, Bruno Armirail (Groupama FDJ) a haussé sévèrement le ton pour effectuer une véritable sélection. Dans la descente qui a suivi, Samuel Leroux est revenu sur Paillot.

Gaudu à l’attaque, la Deceuninck – Quick-Step en force

Dans la Côte des Roberts, les deux derniers échappés matinaux ont été avalés par le peloton tandis que David Gaudu (Groupama FDJ) a posé une première attaque dans les derniers mètres de l’ascension. Son dauphin de la veille Clément Champoussin (AG2r Citroen) a vite réagi avec Warren Barguil (Arkea Samsic) et Andrea Bagioli (Deceuninck Quick Step) dans son sillage.

Par la suite, Dries Devenyns (Deceuninck Quick Step) s’est isolé à l’avant de la course mais le puncheur belge est repris sur le sommet de la Côte de Grane.  Malgré de nombreuses offensives de la part de Cavagna et Fuglsang notamment, le peloton est resté groupé dans la Côte de la Calendre et jusqu’au pied du Mur d’Eurre.

Alors que Vlasov avait anticipé cette ultime difficulté, Andrea Bagioli (Deceuninck Quick Step) s’est montré le plus fort en débordant le grimpeur russe. dans les plus forts pourcentages. Finalement, le puncheur italien de 21 ans a vu ses adversaires se neutraliser à l’arrière et a remporté en solitaire la seconde course de ce week-end en Drôme et en Ardèche. Daryl Impey (Israel Start-Up Nation) a pris la deuxième place à 11 secondes en réglant au sprint Mikkel Frohlich Honoré (Deceuninck Quick Step).

Emilien Descampiaux


Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?