Nous suivre

Rugby à XV

Rugby Championship : L’Afrique du Sud fait enfin tomber la Nouvelle-Zélande

Publié

le

Rugby Championship : L'Afrique du Sud fait enfin tomber la Nouvelle-Zélande
Photo Springboks

RUGBY CHAMPIONSHIP – Déjà assurés de la victoire finale dans ce tournoi , les All Blacks avaient pour objectif de terminer invaincus dans ce Rugby Championship 2021. Mais les Sud-Africains leur ont refusé cette honneur, s’imposant 31-29 à la dernière minute, terminant ainsi cette compétition sur une note encourageante. 

À la suite du succès de l’Australie sur l’Argentine (32-17), les Sud-Africains n’avaient plus aucune chance de décrocher la deuxième place du Rugby Championship. Néanmoins, ils avaient annoncé vouloir terminer cette compétition sur une bonne note, et ils ont joint le geste à la parole en inscrivant un essai dès la 6ème minute par le centre Damian De Allende suite à une ballon récupéré par Lukhanyo Am près de la ligne adverse. Un coup de pied chacun plus tard, les Néo-Zélandais lancent enfin leur match, et suite à un ballon perdu par les Springboks dans leurs 22 mètres, Beauden Barrett délivre une magnifique passe au pied pour son ailier Sevu Reece qui marque en coin (8-8, 14ème minute).

Les Springboks s’accrochent jusqu’au bout

Dès lors, le match s’équilibre et les deux équipes se rendent coup pour coup. Handré Pollard rajoute une pénalité, mais c’est son homologue Barrett qui prend les choses en main. En sortie de touche, l’ouvreur all black prend la défense à revers, trouve à hauteur Rieko Ioane qui élimine trois défenseurs avant d’offrir le deuxième essai de son équipe à son capitaine Ardie Savea, qui pointe entre les poteaux. Les Sud-Africains prennent un coup au moral, et les All Blacks enfoncent le clou par leur n°9 Weber, qui aplatit en coin après avoir récupéré une touche perdue par les Springboks à 5 mètres de leur en-but. Pollard inscrit néanmoins une nouvelle pénalité pour limiter la casse avant la pause (mi-temps : 20-14).

Piqués au vif, les Springboks reviennent sur la pelouse parés des meilleures intentions. Après trois nouveaux points de Pollard, les Sud-Africains exploitent magnifiquement la nouvelle règle des 50-22. Grâce à une touche trouvée par François Steyn à 10 mètres de la ligne, l’Afrique du Sud développe une action d’envergure qui permet à Mapimpi de pointer en coin, et aux Springboks de reprendre l’avantage (20-22, 53ème minute).

Les All Blacks sont fébriles, et balbutient quelque peu leur rugby. Le match devient âpre, l’intensité est impressionnante, et les deux équipes commettent beaucoup de maladresses. Les deux buteurs inscrivent chacun une pénalité, pour un score de 23-25 à l’entrée du dernier quart d’heure. La fin de match s’emballe alors, Jordie Barrett passe une pénalité mais Herschel Jantjies réplique immédiatement par un drop. Mais sur le renvoi, les Springboks se mettent de nouveau à la faute et Barrett ne laisse pas passer l’occasion d’inscrire trois nouveaux points. Alors que la cause semble entendue, l’Afrique du Sud, dans un ultime effort, met à la faute la Nouvelle-Zélande devant ses poteaux. Jantjies ne se fait pas prier et inscrit la pénalité de la victoire.

L’Afrique du Sud termine donc troisième de ce tournoi, mais sera la seule équipe à avoir fait tomber l’ogre néo-zélandais. Les All Blacks se consoleront avec la victoire finale dans ce Rugby Championship, et renforcent ainsi leur statut de n°1 mondial.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une