Nous suivre

Rugby à XV

Rugby Championship : L’Argentine prend sa revanche en giflant l’Australie

Publié le

Rugby Championship L'Argentine prend sa revanche en giflant l'Australie
Photo Icon Sport

RUGBY CHAMPIONSHIP 2022 – Battue à domicile la semaine dernière, l’Argentine a remis les pendules à l’heure en dominant largement l’Australie (48-17). Après deux journées, les Pumas sont leaders de la compétition. 

Les Argentins se devaient une revanche, ainsi qu’à leurs supporters, après la défaite de la semaine passée contre les Australiens. Comme lors du premier match, ils ont été les plus prompts à démarrer. C’est Juan Imhoff qui a été à l’origine et à la conclusion du premier mouvement des Pumas, pour aller aplatir d’entrée de jeu après une erreur de Tom Wright (7-0, 3ème).

Dans tous les sens

À peine le temps de respirer que Santiago Carreras trouve une touche à 5 mètres après un magnifique « 50-22 ». Après plusieurs temps de jeu au ras, c’est Thomas Gallo qui aplatit entre les poteaux (14-0, 8ème). Passé ce coup de chaud, les Australiens sortent enfin la tête de l’eau. Après une percée de Rob Valetini suite à une belle combinaison en touche, c’est le capitaine James Slipper, bien venu au soutien, qui marque (14-7, 12ème). Les débats s’équilibrent et le revenant James O’Connor ramène son équipe à 4 points sur pénalité.


Petit à petit, les Australiens prennent un certain ascendant, et trouvent la faille par le même O’Connor, mais l’essai est refusé pour une faute préalable. Passé ce moment de trouble, les Pumas remettent la marche avant. Après un groupé pénétrant efficace, Jeronimo de la Fuente mystifie la défense, se claque sur l’action, mais aplatit tout de même le troisième essai argentin ! Le centre est aussitôt remplacé par Lucio Cinti Luna (21-10, 26ème).

Les Pumas pleins d’allant

Le match est superbe, le jeu allant d’un bout à l’autre du terrain. Les Australiens rallument le feu sur une superbe percée de Len Ikitau, annihilée par un bon grattage argentin. Ils payent la note dans la foulée en encaissant un quatrième essai, trop statiques sur un par dessus adverse. C’est Juan Martin Gonzalez Samso qui en profite pour aplatir en coin (26-10, 33ème). Les Wallabies manquent de boire le calice jusqu’à la lie, mais Emiliano Boffelli, qui avait faussé compagnie à la défense, est repris sur la ligne et ne peut aplatir (Mi-temps : 26-10).


Les Australiens reviennent sur la pelouse pied au plancher. Sur une combinaison d’école, Rob Valetini déchire de nouveau le rideau défensif argentin. Il trouve parfaitement Jordan Petaia à hauteur, mais l’ailier des Wallabies se fait arracher le ballon au moment d’aplatir. Les Australiens assiègent la défense adverse, mais gaspillent des munitions. Pas les Argentins, qui rajoutent 3 points par Boffelli (29-10, 54ème).

Les Argentins dévastateurs

Bien dans leur rencontre, les Argentins repartent à l’assaut par leurs avants. Après un groupé pénétrant dévastateur, Thomas Gallo s’offre un rare doublé en force (36-10, 65ème). Le pilier des Pumas scelle ainsi le sort de la rencontre. Du moins le croit-on. Car les Wallabies réagissent dans la foulée sur un essai de Len Ikitau (36-17, 68ème).


Un autre essai des Wallabies et le bonus offensif s’évanouirait pour les Pumas. Pour éviter cette déconvenue, les Argentins repartent à l’attaque. Et ils sont récompensés par un sixième essai, inscrit par Emiliano Boffelli, qui s’offre lui aussi un doublé, puis un septième par Tomas Albornoz pour enterrer les Wallabies (Score final : 48-17). Incroyable mais vrai, après le succès des All Blacks en Afrique du Sud, les quatre équipes comptent chacune un succès. Et au jeu du goal average, ce sont les Pumas qui sont en tête, avant de se déplacer en Nouvelle-Zélande lors de la prochaine journée.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une