Nous suivre

Rugby à XV

Top 14 (J12) : Le Stade Français s’offre La Rochelle, bonus offensif en prime

Publié le

Top 14 (J12) Le Stade Français s'offre La Rochelle
Photo Icon Sport

TOP 14 2022/2023 – Dominé lors de la première de jeu, le Stade Français a finalement pris la mesure du Stade Rochelais ce samedi soir à Jean Bouin (27-14), dans le cadre de la 12ème journée de Top 14. 

Le Stade Français est définitivement à prendre au sérieux. Ce samedi soir, à Jean Bouin, les Parisiens ont dominé les champions d’Europe du Stade Rochelais (27-14). Pourtant, ce n’était pas gagné lors de la première demi-heure. Martin Alonso Munoz (2′) cueillait en effet à froid les locaux avec un essai dès la 2ème minute. Si Mickaël Ivaldi répliquait pour les Soldats Roses, ces derniers se montraient indisciplinés.

Par conséquent, par la botte d’Antoine Hastoy, les Rochelais creusaient l’écart, grâce à trois pénalités de l’ancien Palois (6′, 28′ et 30′). Le demi-heure de jeu, moment choisi par les Parisiens pour prendre le taureau par les cornes. Grâce à Joris Segonds sur pénalité d’abord, puis grâce à un essai de Sekou Macalou (35′). À la pause, le Stade Français viraient en tête (15-14).

Le Stade Français tient bon

Le deuxième est beaucoup moins prolifique le dernier. Le Stade Rochelais jouant à l’envers depuis le demi-heure de jeu, les Parisiens en profitent pour inscrire un troisième essai, signé Romain Briatte, sur une touche rochelaise catastrophique et un lancer de Pierre Bourgarit pour… personne (20-14, 50′). Cet écart de six points en faveur des hommes de Gonzalo Quasada tiendra jusqu’aux toutes dernières minutes. Le Stade Français inscrira en effet un troisième essai, grâce à Lester Etien, transformé, au contraire des deux premiers, par Joris Segonds, Score final, 27-19 donc pour Paris, qui prend également le bonus offensif. Le club de la capitale est, ce soir, dauphin provisoire du Stade Toulousain.

Pour La Rochelle, c’est un voyage à vide, et donc un déplacement à 0 point. Surtout, la copie rendue par les Maritimes durant 50 minutes a de quoi inquiéter, à une semaine du début de la Coupe d’Europe.

À lire aussi

Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une