Nous suivre

Tour d'Espagne 2022

Tour d’Espagne 2022 : Richard Carapaz décroche une troisième victoire sur la 20ème étape

Publié le

Tour d'Espagne 2022 Richard Carapaz décroche une troisième victoire sur la 20ème étape
Photo Icon Sport

TOUR D’ESPAGNE 2022 – Richard Carapaz (INEOS Grenadiers) a remporté la 20ème étape du Tour d’Espagne, ce samedi. Il a devancé Thymen Arensman (Team DSM) et Juan Ayuso (UAE Team Emirates) au Puerto de Navacerrada. Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) a gardé son maillot rouge.

Robert Stannard à la chasse aux points

D’abord, beaucoup d’attaques ont eu lieu dans la partie plate pour atteindre le premier col de la journée. Sept coureurs ont réussi à se porter à l’avant de la course : Clément Champoussin (AG2R Citroën), Ruben Fernandez (Cofidis), Daniel Navarro (Burgos-BH), Joan Bou (Euskatel Euskadi), Simon Guglielmi (Arkéa Samsic), Xandro Meurisse et Robert Stannard (Alpecin-Deceuninck). Malheureusement, après avoir atteint plus de 3 minutes, l’écart a fondu à 2 minutes 15 à cause des très nombreuses accélérations dans le peloton.

Dès le pied du Puerto Navacerrada, les offensives ont continué dans le peloton avec le porteur du maillot de la montagne Richard Carapaz très actif. Joan Bou et Clément Champoussin ont été distancés du groupe de tête dans les plus forts pourcentages. Deux jours après sa grosse chute, Carlos Rodriguez (INEOS Grenadiers) était en difficulté alors qu’il ne restait plus grand monde dans le peloton de Remco Evenepoel. Au sommet, Robert Stannard a basculé en tête tandis que la groupe Evenepoel est pointé à moins d’une minute. Pour rappel, Stannard est dangereux dans la lutte du classement de la montagne pour Carapaz.

Insatiable Richard Carapaz

Sortis dans les dernières pentes du Puerto de la Navacerrada, 18 coureurs ont repris Bou et Champoussin : Rohan Dennis, Robert Gesink (Jumbo-Visma), David De La Cruz, Vincenzo Nibali (Astana Qazaqstan), Gino Mäder (Bahrain Victorious), Sergio Higuita (Bora Hansgrohe), Jésus Herrada (Cofidis), Hugh Carthy (EF Education-EasyPost), Sébastien Reichenbach, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), Louis Meintjes (Intermarché Wanty Gobert), Marc Soler (UAE Team Emirates) , Gregor Mühlberger, Alejandro Valverde (Movistar), Jan Polanc (UAE Team Emirates), Urko Berrade, Raul Garcia Perna (Kern Pharma) et Mikel Bizkarra (Euskatel Euskadi).

Insatisfait de la compagnie des poursuivants, Marc Soler (UAE Team Emirates) est parti seul pour faire la jonction avec le groupe de tête avant de partir avec Robert Stannard à 112 kilomètres de l’arrivée. Derrière, un regroupement a eu lieu entre les échappés matinaux et les poursuivants, à 1 minute 45 alors que le peloton est pointé à près de 5 minutes.

Dans le Puerto de Navafría, Stannard a pris 5 points au sommet devant Soler. À un deuxième échelon, à 50 secondes, Thibaut Pinot, Gino Mäder et Gregor Mühlberger sont sortis du groupe de chasse. La Bora Hansgrohe et la Quick-Step-Alpha Vinyl ont géré l’allure du peloton.  Par la suite, Pinot, Mäder et Mühlberger sont revenus sur Soler et Stannard à 67 kilomètres du terme. Mais, dans le Puerto de Canencia, on a assisté à un regroupement à l’avant de la course. Richard Carapaz est passé en tête au sommet. L’Équatorien a assuré sa victoire au classement de la montagne.

Enric Mas ne met pas en danger Remco Evenepoel

Puis, Louis Meintjes, Richard Carapaz et Sergio Higuita sont passés à l’attaque, dans une échappée qui a perdu des membres, dans le Puerto de la Morcuera alors que la Movistar a haussé le rythme du peloton et isolé Remco Evenepoel. Carlos Rodriguez, 5e du classement général, était à nouveau en difficulté. Enric Mas a porté une première attaque à 4 kilomètres du sommet mais Remco Evenepoel a suivi sans problème tout comme Juan Ayuso, Ben O’Connor et Thymen Arensman. Un temps distancé, Joao Almeida et Miguel Ángel López ont recollé au groupe maillot rouge. Au sommet, Carapaz est passé à nouveau en premier alors que Ben O’Connor a été distancé à la suite du travail des équipiers de Juan Ayuso. Mais, le leader de l’AG2R Citroën est revenu dans la descente tout comme Rigoberto Uran et Jai Hindley.

Au pied de la dernière montée du jour, Carapaz, Higuita et Meintjes avaient 50 secondes d’avance sur Valverde, Nibali, Herrada, Champoussin, Gesink, Mäder, Reichenbach et Carthy. Le groupe maillot rouge, emmené par Soler et Polanc, était pointé alors à 1 minute 20. Dès les premières pentes, Carapaz s’est isolé en tête mais Higuita est rapidement revenu sur le porteur du maillot à pois bleus. Néanmoins, Carapaz a réussi à se défaire du champion de Colombie dans les derniers mètres du col. Malgré plusieurs offensives de Miguel Ángel López, le groupe des favoris est resté groupé.

Et de trois pour Richard Carapaz

Finalement, Richard Carapaz (INEOS Grenadiers) s’est imposé en solitaire avec 8 secondes d’avance sur Thymen Arensman (Team DSM), sorti à 4 kilomètres de la fin du groupe des leaders. Juan Ayuso (UAE Team Emirates) a réglé le groupe maillot rouge à 13 secondes devant Jai Hindley (Bora Hansgrohe). Carapaz a signé sa troisième victoire sur cette Vuelta après Penas Blancas et la Sierra de la Pandera.

Au classement général, Remco Evenepoel (Quick-Step-Alpha Vinyl) a conservé son maillot de leader avec 2:05 sur Enric Mas (Movistar) et 5:08 sur Juan Ayuso (UAE Team Emirates). Miguel Ángel López (Astana Qazaqstan) est quatrième à 5:56 devant Joao Almeida (UAE Team Emirates), cinquième à 7:16. Demain, place à la dernière étape dans Madrid pour une explication royale entre les sprinteurs.

À lire aussi

Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une