Nous suivre

Tennis

WTA Montréal : Iga Swiatek et Coco Gauff entre les gouttes, Jessica Pegula était pressée

Avatar

Publié le

WTA Montréal Iga Swiatek et Coco Gauff entre les gouttes, Jessica Pegula était pressée
Photo Icon Sport

TOURNOI WTA 1000 DE MONTRÉAL – Après un mercredi calme d’un point de vue de la météo, la pluie a chamboulé le programme de jeudi. Les joueuses ont dû s’adapter et certaines n’ont pas pu fouler les courts. Mais Coco Gauff ou Iga Swiatek continuent leur route. La dernière Canadienne, Leylah Fernandez, a subi la loi de Danielle Collins.

Journée difficile du côté du Stade Iga. La pluie a joué aux invités indésirables toute la journée, au point de venir embêter l’organisation plusieurs fois. Les joueuses ont dû s’adapter et rares sont celles qui n’ont pas été dérangées en ce jeudi.

Jessica Pegula matinale, Coco Gauff en patronne

Jessica Pegula a bien fait de commencer son match en début de session. Elle a pu dominer l’Italienne Jasmine Paolini avant les caprices célestes. L’Américaine mène rapidement 3-0 dans le 1er set  avant que sa rivale n’entre dans son match. La partie prend un autre tournant avec chacune des joueuses parvenant à garder sa mise en jeu sans concéder de balles de break. Mais au dernier jeu, Jessica Pegula trouve la faille et empoche la manche 6-4. L’Américaine ne s’arrête pas là et domine son adversaire dans le 2ème set. Le long 2ème jeu va laisser des traces. La Transalpine s’avoue vaincue après une 4ème balle de break. Et elle laisse son adversaire s’envoler et gagner finalement 6-0. Pegula a été impressionnante sur ce set au service en ne raflant que des jeux blancs.



Sa partenaire de double, Coco Gauff, a dû jongler avec les éléments. Et bizarrement, son match contre Marketa Vondrousova, tombeuse de Caroline Wozniacki mercredi, ressemblerait presque à celui de Jessica Pegula. Un 1er set accroché, avec des breaks de part et d’autre avant que Gauff ne fasse flancher son adversaire, 6-4. Et Gauff a continué pour aussi offrir une bicyclette à la Tchèque, pourtant 10ème mondiale. La lauréate de Washington est définitivement en forme, mais la route vers le titre va se compliquer d’un coup car elle va retrouver sa partenaire de double en quart de finale. Match au sommet au programme.



Iga Swiatek en plusieurs temps, Leylah Fernandez sortie

Si le début de match était idéal pour Iga Swiatek, la Polonaise remportant facilement la 1ère manche 6-1 contre la Tchèque Karolina Muchova, la suite n’a pas été aussi tranquille. Si il était de bon ton d’anticiper une victoire facile dans le 2ème set, la machine polonaise s’est enrayée. La numéro 1 mondiale a perdu son service sur un jeu blanc. Elle revient quand même dans la partie mais Muchova finit finalement par remporter le set. Il n’en fallait pas plus pour remobiliser Swiatek. Elle breake sa vis-à-vis d’entrée et ne lâche plus son os. Elle peut pousser un ouf de soulagement. Elle continue son parcours au Canada et améliore son meilleur résultat dans ce tournoi. Elle sera encore favorite de son quart de finale.

Le match entre Leylah Fernandez et Danielle Collins devait débuter à 19h. Il a commencé finalement à 22h. De quoi cogiter ou de perdre son influx dans cette partie. Et l’Américaine, en forme au Québec, tire rapidement son épingle du jeu. Solide sur ses mises en jeu, elle se procure des occasions de breaker. Elle y arrive et mène 4-1. Elle continue de dérouler son jeu et remporte la 1ère manche 6-2. Le 2ème set est beaucoup plus serrée entre les 2 joueuses.

Mais Danielle Collins tisse sa toile tranquillement et domine la Montréalaise au fur et à mesure du set. L’Américaine réalise 2 jeux blancs d’affilée et breake son adversaire pour se donner le droit de servir pour le match. Une seule balle de match lui suffit pour aller en quart de finale. Elle croisera le fer vendredi avec Iga Swiatek. Mais son beau parcours continue et le sirop d’érable semble lui réussir. Elle n’a d’ailleurs perdu aucun set dans le tableau principal. De son côté, Leylah Fernandez pourra retenir une belle semaine et le fait d’avoir retrouvé quelques couleurs chez elle.

La Kazakhe Elena Rybakina n’a pas rencontré trop de difficultés pour éliminer Sloane Stephens. Avec une victoire 6-3 6-3 la numéro 3 mondiale continue sa route tranquillement au Québec. La pluie a malheureusement empêché les 2 derniers 8èmes de finale de se dérouler. Les 2 affiches ouvriront le programme du vendredi. Ainsi, Belinda Bencic, Petra Kvitova, Liudmila Samsonova et Aryna Sabalenka devront garder de la fraîcheur car elles retourneront sur le court le soir pour un duel entre les 2 gagnantes.

Journaliste/rédacteur depuis décembre 2016 - Amateur professionnel de sport, d’abord le football, j’aurais pu en faire mon métier. Mais bon, vous savez les … non, pas les croisés, ils vont bien eux. Juste un manque de talent, de technique et de niveau surtout. Mais cette passion est ancrée en moi telle la pomme dans la tarte tatin. Le côté suiveur/supporter est évidemment important au quotidien, que ce soit un soir de juillet 1998 en banlieue lyonnaise ou de juillet 2018 à Montréal. Car oui, depuis ma France natale, j’ai migré outre-Atlantique, au pays des caribous. Là, le football se joue à la main et non au pied. Et surtout, la religion sportive est plutôt froide et se joue avec une crosse. Non, ce n’est pas le curling ni le Lacrosse, encore que, mais le hockey sur glace. Une autre vision, une autre culture. On troque les crudités devant la télé pour une poutine et on s’installe avec notre chandail pour suivre cela. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou la vitesse d’un slap shot de McDavid ou un arrêt de la mitaine de Price, j’écris sur de l’actualité par ici mais aussi le sport féminin, pas assez mis en avant.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *