Nous suivre

Athlétisme

1er mars 1998 : Patricia Girard, championne d’Europe du 60 m haies

Sophie Clapier

Publié

le

1er mars 1998 : Patricia Girard, championne d’Europe du 60 m haies
Photo Getty Images

ATHLETISME – Jeux Olympiques 1996, Patricia Girard décroche le bronze sur le 100 m haies. L’année suivante, lors des Mondiaux d’athlétisme, c’est une déception pour la Française, éliminée en finale suite à deux faux départs. Championnats d’Europe en salle 1998, il faut se reprendre et conserver le titre acquis en 1996 à Stockholm.

Ça s’est passé le 1er mars 1998

Pour conserver son titre de championne d’Europe, Patricia Girard fait mieux que de se défendre. Après l’élimination de Brigita Bukovec, la Guadeloupéenne n’a laissé aucun espoir, aucune chance à ses adversaires du jour. En tête dès la première haie, elle n’a fait que creuser l’écart sur les suivantes. Seule athlète sous la barre des huit secondes, elle termine sa course en 7.85, à seulement trois centièmes du record de France détenu par Monique Ewange-Epee. Elle savoure, c’est définitivement « sa plus belle victoire ». Tout comme Surya Bonaly avait reçu un message de félicitations de François Mitterrand en 1991, cet or continental en a valu un à Patricia Girard de la part du Président de la République du moment, Jacques Chirac.

AFP

Info : Patricia Girard est la seule médaillée d’or de la délégation tricolore de ces Championnats d’Europe sur huit breloques remportées par l’équipe de France.

Sophie Clapier


Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?