Nous suivre

Mondiaux d‘athlétisme 2019

Championnats du monde d’athlétisme – Perche : Ninon Guillon-Romarin a de l’avenir

Sophie Clapier

Publié

le

FFA

Mondiaux d’athlétisme – Détentrice du record de France à 4,75m, Ninon Guillon-Romarin n’a pu améliorer sa meilleure marque pour monter sur le podium de la perche. Des championnats du monde néanmoins réussis et prometteurs pour la perchiste française après une finale d’anthologie.

Après une première barre passée facilement à 4,50m, la perchiste tricolore a subi une première fois le passage direct à 4,70m. Juste le temps de jauger la difficulté avant de franchir cette distance au second essai. Mais dix centimètres plus haut, Ninon-Guillon Romarin a calé à trois reprises pour terminer 12ème.

C’est d’abord l’Américaine Sandi Morris qui a réussi à passer les 4,80m alors que toutes les athlètes échouaient, avant d’être rejointe par cinq adversaires. Six compétitrices pour trois places sur le podium, la lutte a alors continué à 4,85m où le podium s’est dessiné. Restait à connaître l’ordre entre Sandi Morris, Anzhelika Sidorova et Ekaterini Stefanidi. Cette dernière a décroché le bronze, Sidorova s’est envolée vers l’or, battant son record personnel et laissant la seconde marche du podium à Morris.

La belle histoire du soir s’est passée du côté de la Suédoise Angelica Bengtsson. Après avoir cassé sa perche sur son dernier essai à 4,80m, c’est Ninon Guillon-Romarin qui lui a prếté la sienne. Résultat : la Suédoise a passé la barre, battant également son record personnel.

Sophie Clapier


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une