Nous suivre

Coupe du monde de football 2022

Coupe du monde de football : La Corée du Sud, quel destin pour les Guerriers Taeguk ?

Publié le

Coupe du monde de football La Corée du Sud, quel destin pour les Guerriers Taeguk
Visuel Dicodusport / Photos Icon Sport

COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022La Corée du Sud disputera au Qatar sa onzième Coupe du monde, la dixième d’affilée. Deuxième meilleure équipe asiatique, classée 28ème nation au classement FIFA derrière le Japon 24ème, les Guerriers Taeguk ont-ils une carte a joué dans cette édition 2022 ?  

Histoire de la Corée du Sud en Coupe du monde

Pour sa première participation à la compétition, il faut revenir en 1954 en Suisse, où la Corée du Sud sera la seule équipe représentant le continent asiatique. Elle figure dans un groupe pas évident, face à la Hongrie de Ferenç Puskás, contre qui elle s’inclinera 9-0. Puis la Turquie anéantira les chances sud-coréennes après une victoire 7-0. Une 4e place qui restera accolée à la Corée du Sud lors de ses 4 apparitions suivantes, les des Coupes du monde de 1986, 1990, 1994 et 1998.

Lors de l’édition 2002, la République de Corée est pays hôte avec son voisin, le Japon. C’est alors que poussés par leur public, les Guerriers Taeguk surprennent ! Après une première victoire 2-0 face à la Pologne, et un match nul 1-1 contre les États-Unis, c’est le Portugal qui perdra 1-0 contre les maîtres des lieux.

Une performance déjà incroyable pour les Sud-Coréens, en obtenant un ticket pour les huitièmes de finales à domicile. Mais les joueurs asiatiques ne s’arrêteront pas à ce stade, et continueront sur cette lancée. Une victoire face à l’Italie en prolongations sur un but en or en quarts de finale, après un match nul 1-1. Par ailleurs, le buteur en or, Ahn Jung-Hwan, héroïque pour son pays est pourtant renvoyé de son club le lendemain, celui-ci étant un joueur de Perugia… en Italie. Son club l’aurait licencié pour avoir « ruiné le football italien ».

Le pays du matin calme terminera sa Coupe du monde à la 4ème place après une petite finale perdue 2-3 contre la Turquie. Ce parcours reste la plus belle prouesse de l’équipe des Red Devils, appelée ainsi à cause de leur tunique rouge, tout comme un certain club anglais. Depuis, mis à part une élimination en huitièmes de finales contre l’Uruguay en 2010, la Corée du Sud ne passera pas la phase de groupes en 2006, 2014 et 2018.

Néanmoins, comme lot de consolation, elle réussira l’exploit en Russie lors de la dernière édition de battre 2-0 les champions du monde en titre : les Allemands de Joachim Löw.

Parcours en qualifications

La Corée du Sud termine première du groupe H lors du second tour des qualifications de la zone Asie. Un groupe composé du Liban, de la Corée du Nord (dont les résultats ne seront pas comptabilisés, la fédération nord-coréenne ayant décidé de se retirer des qualifications sans raison donnée), le Turkménistan et le Sri Lanka.

Avec 5 victoires et 1 nul, les coéquipiers de Son Heung-Min iront au 3ème tour dans un groupe, où ils finiront deuxièmes avec 23 pts, derrière l’Iran. Ils se qualifieront après une victoire 2-0 face à la Syrie.

L’Iran et la Corée du Sud, les deux premiers du groupe A, rejoignent donc l’Arabie Saoudite et le Japon, 1er et 2ème du groupe B. Rejoints par l’Australie, dernier pays de la conférence asiatique qualifié pour le Qatar, après une victoire au 4ème tour face aux Emirats Arabes Unis.

Groupe et XI type de la Corée du Sud

Samedi 12 novembre, le sélectionneur de la Corée du Sud, Paulo Bento, a dévoilé sa liste des 26 joueurs pour jouer cette Coupe du monde. Celui qui retrouvera son pays, le Portugal, ainsi que l’Uruguay et le Ghana dans le groupe H, a bien failli perdre son meilleur élément. Son Heung-Min, le joueur de Tottenham qui a subi il y a peu, une opération chirurgicale suite à une fracture au visage, sera bien de la partie !

Gardiens : Kim Seung-Gyu (Al-Shabab), Song Bum-Keun (Jeonbuk Motors), Jo Hyeon-Woo (Ulsan).

Défenseurs : Kwon Kyung-Won (Gamba Osaka), Kim Moon-Hwan (Jeonbuk Motors), Kim Min-Jae (Naples) Kim Young-Gwon (Ulsan), Kim Jin-Su (Jeonbuk Motors), Kim Tae-Hwan (Ulsan), Yoon Jong-Gyu (FC Séoul), Cho Yu-Min (Daejeon Hana Citizen), Hong Chul (Daegu FC).

Milieux : Kwon Chang-Hoon (Gimcheon Sangmu), Na Sang-Ho (FC Séoul), Paik Seung-Ho (Jeonbuk Motors), Son Jun-Ho (Shandong Taishan), Son Heung-Min (Tottenham), Song Min-Kyu (Jeonbuk Motors), Lee Kang-In (Majorque), Lee Jae-Sung (Mayence), Jung Woo-Young (Ulsan), Jeong Woo-Yeong (Fribourg), Hwang In-Beom (Olympiakos), Hwang Hee-Chan (Wolverhampton).

Attaquants : Cho Gue-Sung (Jeonbuk Motors), Hwang Ui-Jo (Olympiakos).

Le XI type : Kim Seung-Gyu – Kim Jin-Su, Kim Young-Gwon, Kim Min-Jae, Kim Moon-Hwan – Jeong Woo-Yeong, Hwang In-Beom, Lee Jae-Sung – Hwang Ui-Jo, Son Heung-Min, Hwang Hee-Chan.

Joueurs à suivre

Bien évidemment, celui qui sera suivi de près dans cette équipe des Guerriers Taeguk, c’est bel et bien Son Heung-Min ! L’attaquant de Tottenham enchaîne les buts depuis son arrivée en Angleterre en 2015, un tremplin qui lui a permis de se révéler auprès du grand public et de devenir une véritable vedette. Son efficacité lui aura permis de gagner la saison passée le titre de co-meilleur buteur du championnat de Premier League avec 23 buts ! Distinction partagée avec l’attaquant égyptien Mo Salah, lui aussi auteur de 23 buts.

Autres joueurs à ne pas louper, le pilier défensif de Paulo Bento, en la personne de Kim Min-Jae, meilleur joueur du mois de septembre en Serie A. Le défenseur central d’1m90 est un des acteurs majeurs du bon début de saison de Naples en Italie, 1er au classement.

Sans oublier les jeunes talents Lee Kang-In et Jeong Woo-Yeong, 21 et 23 ans. Deux joueurs polyvalents pouvant évoluer sur les ailes ou en milieux offensifs, passés par Valence pour le premier et la réserve du Bayern Munich pour le second.  Ils sont désormais régulièrement titulaires dans leurs clubs respectifs, le RCD Majorque et le SC Fribourg.

Son Heung-Min - Corée du Sud

Son Heung-Min – Corée du Sud – Photo Icon Sport

Calendrier de la Corée du Sud

Jeudi 24 novembre

14h : UruguayCorée du Sud (beIN SPORTS)

Lundi 28 novembre

14h : Corée du SudGhana (beIN SPORTS)

Vendredi 2 décembre

16h : Corée du SudPortugal (beIN SPORTS)

Notre pronostic pour la Corée du Sud

Dans un groupe H où ils peuvent créer la surprise, malgré le Portugal et l’Uruguay, les hommes de Paulo Bento devraient être au coude à coude avec le Ghana. Il suffirait alors d’un nul où d’une victoire sur la Seleçao ou la Céleste pour espérer décrocher un ticket pour les huitièmes de finales. Une mission loin d’être impossible.

Même s’ils ont des bons éléments en attaque et au milieu de terrain avec des joueurs habitués aux rencontres de haut niveau dans les championnats européens, les Sud-Coréens devraient avoir des lacunes en défense. Malgré Kim Min-Jae, celle-ci est composée de joueurs provenant des ligues asiatiques, la K-League et la J-League, où le niveau est moins élevé. Une équipe intéressante à surveiller pour voir si Paulo Bento saura mener son équipe au-delà de la phase de groupes.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une