Nous suivre

Coupe du monde de football 2022

Coupe du monde de football : Le Ghana, les Black Stars vont-ils nous surprendre ?

Publié le

Visuel Dicodusport / Photos Icon Sport

COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022Le Ghana est la 5ème nation représentant le continent africain au Qatar cet hiver, accompagné du Sénégal, le Cameroun, le Maroc et la Tunisie. Mais alors, est-ce que pour sa quatrième participation à une Coupe du Monde, le Ghana pourra surprendre ?

Histoire du Ghana en Coupe du monde

Pour sa première participation à la Coupe du monde, le Ghana se rendait en Allemagne en 2006 donc. Avec comme adversaires, la République Tchèque, les États-Unis et l’Italie, dans un groupe qui s’avérait très compliqué pour les Ghanéens. Mais c’était sans compter sur des joueurs peu impressionnés… mais impressionnants,  vainqueurs des Tchèques (2-0) et des Américains (2-1). La défaite contre les Italiens (2-0), alors futurs champions du monde 2006, ne les empêchera pas d’accéder aux huitièmes de finales face au Brésil de Roberto Carlos, Ronaldo et autres Ronaldinho. Des Brésiliens qui ne feront pas de cadeau avec une victoire 3-0, mais un beau parcours pour une première apparition dans cette compétition pour le Ghana, qui viendra marquer l’empreinte des Black Stars à l’internationale.

En Afrique du Sud, quatre ans plus tard, le Ghana est attendu. Dans un groupe composé aussi de l’Allemagne, la Serbie et l’Australie, le Ghana verra les huitièmes de finales pour la seconde fois de son histoire, après être arrivé 2ème derrière les Allemands. Une victoire 2-1 contre les États-Unis, et une nouvelle performance signée des Black Stars qui viennent affronter l’Uruguay en quarts de finale. Une défaite amère pour les Ghanéens, après un match nul 1-1, et un pénalty qui s’écrase sur la transversale juste après une énorme faute de Luis Suarez. El Pistolero, qui arrêta avec ses mains une tête de Dominic Adiyiah sur la ligne de but, avant d’écoper d’un carton rouge. Les Black Stars s’inclineront 4-2 aux tirs au but.  Après une décevante 4ème place au Brésil en 2014 lors des phase de groupes, et une non-qualification en 2018, c’est au Qatar avec un nouveau souffle dans l’effectif que le Ghana va espérer montrer une belle image cet hiver.

Parcours en qualifications

Placé dans un groupe G à sa portée lors du 2ème tour des qualifications de la zone Afrique, le Ghana ne déçoit pas avec 13 pts et prend la tête de son groupe, composé de l’Afrique du Sud, de l’Éthiopie et du Zimbabwe.

Au 3ème tour, c’est le Nigeria qui fait face au Ghana. Après un nul 0-0 à domicile pour les coéquipiers de l’ex-Marseillais Jordan Ayew, ces derniers s’emparent de la qualification. En effet, malgré une égalité 1-1 au Nigéria, c’est la règle des buts à l’extérieur qui vient trancher. Le Ghana sera de la partie pour la Coupe du monde 2022 !

Groupe et XI type du Ghana

Lundi 14 novembre, la liste du sélectionneur Otto Addo est dévoilée. Parmi les 26 joueurs présents au Qatar, les frères Ayew, anciens Marseillais et fils d’Abedi Pelé. Lui-même ancien de l’OM et légende du football africain. L’équipe du Ghana bénéficie également de joueurs qui auraient pu jouer pour d’autres nations. Notamment Inaki Williams, attaquant de l’Atlético Bilbao, qui a déjà joué un match amical avec l’Espagne. Mais aussi, Tariq Lamptey, né en Angleterre : l’arrière-droit de Brighton a choisi de représenter son pays d’origine.

Gardiens : Manaf Nurudeen (Eupen), Danlad Ibrahim (Asante Kotoko) et Lawrence Ati Zigi (St Gall).

Défenseurs : Denis Odoi (Bruges), Tariq Lamptey (Brighton), Alidu Seidu (Clermont), Daniel Amartey (Leicester), Joseph Aidoo (Celta de Vigo), Alexander Djiku (Strasbourg), Mohammed Salisu (Southampton), Abdul-Rahman Baba (Reading) et Gidéon Mensah (Auxerre).

Milieux : André Ayew (Al Sadd), Thomas Partey (Arsenal), Elisha Owusu (La Gantoise), Salis Abdul Samed (Lens), Mohammed Kudus (Ajax Amsterdam) et Daniel Kofi Kyereh (Fribourg).

Attaquants : Daniel Barnieh Afriyie (Hearts of Oak), Kamal Sowah (Bruges), Issahaku Abdul Fatawu (Sporting CP), Osman Bukari (Etoile Rouge de Belgrade), Inaki Williams (Athletic Club), Antoine Semenyo (Bristol), Jordan Ayew (Crystal Palace) et Kamaldeen Sulemana (Rennes).

Le XI type : Abdul Nurudeen – Rahman Baba, Djiku, Amartey, Lemptey – Partey, Abdul Samed, Kudus – A.Ayew/Sulemana, Williams, Abdul Fatawu.

Joueurs à suivre

Au milieu de terrain, le patron de cette équipe sera très observé, en la personne du joueur d’Arsenal, Thomas Partey. En effet, il est celui qui succède à Michael Essien dans cette sélection des Black Stars, l’ancien patron et autre référence à son poste, passé par Lyon, Chelsea et le Real Madrid. Il faut également citer Inaki Williams, l’attaquant basque, qui n’a jamais eu l’occasion de se montrer avec la Roja. Dès lors, Il bénéficie d’un rôle de vedette dans cette équipe du Ghana, à lui de prouver qu’il peut marquer les esprits.

Aussi, les jeunes Kamaldeen Sulemana (Rennes) et Mohammed Kudus (Ajax Amsterdam), deux des révélations dans leurs clubs respectifs, seront à suivre. L’un étant un énorme talent de la Ligue 1, le second  a fait sa place dans la capitale néerlandaise.

Thomas Partey - Ghana

Thomas Partey – Ghana – Photo Icon Sport

Calendrier du Ghana

Jeudi 24 novembre

17h : PortugalGhana (beIN SPORTS)

Lundi 28 novembre

14h : Corée du SudGhana ( beIN SPORTS)

Vendredi 2 décembre

16h : GhanaUruguay ( beIN SPORTS)

Notre pronostic du Ghana

C’est un groupe H assez dur qui attend les Black Stars, ces derniers ont néanmoins une carte à jouer. D’autant plus que les Ghanéens ont déjà prouvé par le passé qu’on pouvait les retrouver là où personne ne les attend, renforcés par des joueurs qui ont choisi l’équipe ghanéenne au lieu d’autres nations plus fortes. Pourquoi ne pas prétendre à une place en phase finale pour les hommes d’Otto Addo ?

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une