Nous suivre

Coupe du monde de football 2022

Coupe du monde de football : Le Portugal, en route vers le dernier carré ?

Publié le

Coupe du monde de football Le Portugal, en route vers le dernier carré (1)
Visuel Dicodusport / Photos Icon Sport

COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022 – Huitième participation à une Coupe du monde pour le Portugal qui se déplacera au Qatar cet hiver, avec un effectif convaincant pour se placer parmi les favoris. La Seleção das Quinas saura-t-elle se hisser au-delà des huitièmes de finales, son dernier résultat en 2018 ?

Histoire du Portugal en Coupe du monde

Pour sa première participation à la compétition, il faut revenir en 1966 et traverser la Manche, puisque l’histoire commence en Angleterre qui accueille la huitième édition de la Coupe du monde. Il s’agit jusqu’ici de la meilleure performance pour la sélection portugaise puisqu’elle terminera à la 3ème place. Placés dans le groupe 3, les Portugais affrontent la Bulgarie, la Hongrie ainsi qu’un autre pays lusophone : le Brésil.  Eusébio sera un élément clé avec ses 9 buts, il finira meilleur buteur de la compétition. Première victoire 3-1 à Old Trafford face à la Hongrie. Le Portugal continuera sur cette lancée, victorieux 3-0 face à la Bulgarie, avec un but d’Eusébio, ce dernier inscrivant un doublé face au Brésil pour une victoire 3-1 à la clé.

En tête de groupe, c’est la Corée du Nord qui essaiera de stopper le Portugal, mais la victoire portugaise est inévitable. Menés 3-0 au bout de 25 minutes, ils réussissent l’exploit de remonter à 5-3 grâce à un quadruplé du Ballon d’Or 1965. Cependant, ils tombent sur le pays hôte, à Londres, et s’effondreront aux portes de la finale 2-1 contre l’Angleterre et un très bon Bobby Charlton. Ils se rattraperont en remportant la petite finale 2-1 face à l’Union Soviétique avec un certain… Lev Yachine dans les cages soviétiques.

La troisième place en 1966 reste jusqu’ici une performance jamais égalée par le Portugal. Avec des participations à oublier, puisqu’ils ne passeront pas les phases de groupes lors des éditions de 1986, 2002 et 2014. Il y aura aussi d’autres parcours qui manquaient de convictions, puisqu’ils s’arrêteront en huitièmes de finales au Cap en Afrique du Sud lors de l’édition 2010, face à leurs voisins espagnols (1-0), ainsi qu’à Sotchi en Russie lors de la dernière Coupe du monde contre la Céleste uruguayenne menée par Edinson Cavani, (2-1).

Depuis la troisième marche du podium au pays du Roi Charles III, le Portugal connaîtra une deuxième fois le dernier carré en Allemagne lors de la compétition 2006. Avec une belle équipe qui associe alors des joueurs expérimentés comme le Ballon d’Or 2000 Luis Figo. Mais aussi Pauleta, Costinha ainsi que les confirmés Deco, Ricardo Carvalho et un jeune joueur talentueux venu de l’île de Madère, disputant sa première Coupe du monde à l’époque, futur Ballon d’Or à cinq reprises : Cristiano Ronaldo. Les Portugais se dégagent en tête du groupe D avec 3 victoires. 1-0 contre l’Angola, 2-0 face à l’Iran et 2-1 aux dépens du Mexique.

Un beau parcours pour les Lusitaniens, qui participeront en huitièmes de finales à un match marquant de cette Coupe du monde, face aux Pays-Bas. Une opposition baptisée la bataille de Nuremberg en référence au record de nombres de cartons dégainés par l’arbitre dans un match international organisé par la FIFA : 16 cartons jaunes et 4 rouges. À 9 contre 9, les hommes du sélectionneur brésilien Luiz Felipe Scolari se qualifieront face aux Oranjes sur la pelouse du Frankenstadion (1-0). Ils élimineront les Anglais en quarts de finale, qu’ils élimineront aux tirs au but après un match nul, 0-0. Le Portugal rejoint alors la France pour une demi-finale qu’il va perdre 1-0 suite au penalty de Zinedine Zidane, le meilleur joueur de la compétition. Le retour est amer au pays, après une petite finale manquée contre le pays hôte, l’Allemagne, avec une défaite 1-3 à Stuttgart.

Parcours en qualifications

Deuxième d’un groupe A qui était à sa portée, le Portugal se place derrière la Serbie mais devant l’Irlande, le Luxembourg et l’Azerbaïdjan avec 5 victoires, 2 nuls et 1 défaite. Les hommes de Fernando Santos sont alors repêchés pour disputer les barrages de qualifications de la zone Europe suite à leur deuxième place. Placés dans le voie C, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo vont éliminer la Turquie 3-1 avant de rencontrer la Macédoine du Nord. Des Macédoniens surprenants qui venaient de créer la surprise en éliminant l’Italie, championne d’Europe 2020. Mais les Portugais ne se font pas piéger et grâce à un doublé de Bruno Fernandes, ils trouvent le chemin de la qualification, la 8ème participation à une Coupe du monde pour le Portugal, la 5ème et dernière pour son capitaine CR7.

Groupe et XI type du Portugal

Jeudi 10 novembre, Fernando Santos, à la tête de la sélection depuis 2014, a convoqué 26 joueurs qui le suivront au Qatar. Ainsi, les surprises du coach portugais sont le jeune António Silva, 19 ans, pépite du Benfica Lisbonne, auteur d’une superbe saison ainsi que l’attaquant Gonçalo Ramos, 19 ans également. Parmi les absents, Anthony Lopes gardien de l’OL, Renato Sanches du PSG, les expérimentés José Fonte et João Moutinho ou encore les attaquants de Premier League, Diogo Jota et Pedro Neto tous deux blessés.

Gardiens : Diogo Costa (Porto), Rui Patricio (As Roma), José Sa (Wolverhampton Wanderers)

Défenseurs : João Cancelo (Manchester City), Diogo Dalot (Manchester United), Pepe (Porto), Rúben Dias (Manchester City), Danilo Pereira (PSG), António Silva (Benfica Lisbonne), Nuno Mendes (PSG), Raphaël Guerreiro (Borussia Dortmund).

Milieux : William Carvalho (Bétis Séville), Rúben Neves (Wolverhampton Wanderers), Palhinha (Fulham FC), Bruno Fernandes (Manchester United), Vitinha (PSG), Otavio (Porto), Matheus Nunes (Wolverhampton Wanderers), Bernardo Silva (Manchester City), João Mário (Benfica Lisbonne).

Attaquants : Cristiano Ronaldo (Manchester United), João Félix (Atlético Madrid), Rafael Leão (AC Milan), Ricardo Horta (SC Braga), André Silva (RB Leizpig), Gonçalo Ramos (Benfica Lisbonne).

Le XI type : Diogo Costa – João Cancelo, Rúben Dias, Pepe, Nuno Mendes – Rúben Neves, William Carvalho/ Vitinha, Bruno Fernandes – Bernardo Silva, Cristiano Ronaldo, Rafael Leão/João Félix.

Les joueurs à suivre

Bien évidemment, cette coupe du monde 2022 marquera la 5ème et dernière participation de Cristiano Ronaldo. Le meilleur buteur de la sélection portugaise sera très attendu. Auteur d’un début de saison tumultueux du côté de Manchester United, l’attaquant de 37 ans aura une occasion de se rattraper avec son pays, afin de tenter de remporter un trophée toujours manquant dans son armoire.

Les jeunes pousses Vitinha, Rafael Leão et Nuno Mendes auront un coup à jouer et peuvent être des éléments incontournables pour le sélectionneur. Enfin, la jeune révélation dans les cages, Diogo Costa, devrait prendre la place de titulaire et répondre aux attentes placées en lui. Bruno Fernandes, lui, montrera qu’il est un des leaders de l’équipe, sans oublier João Félix, toujours attendu. Le Madrilène devra prouver qu’il peut être un joueur important en sélection.

Cristiano Ronaldo - Portugal

Cristiano Ronaldo – Portugal – Photo Icon Sport

Calendrier du Portugal

Jeudi 24 novembre

17h : PortugalGhana (beIN SPORTS)

Lundi 28 novembre

20h : Portugal – Uruguay (TF1, beIN SPORTS)

Vendredi 2 décembre

16h : Corée du SudPortugal (beIN SPORTS)

Notre pronostic pour le Portugal

Doté d’un groupe composé de bons joueurs, le Portugal a des armes à faire valoir pour cette Coupe du monde. Néanmoins, avec l’absence de Diogo Jota, et sans oublier que les Portugais ont dû passer par les barrages, il faudra faire attention à ne pas se faire surprendre lors de la phase de groupes face à la Corée du Sud et le Ghana, deux équipes qui restent à leur portée. Pour l’Uruguay, l’heure sera à la revanche du dernier huitième de finale en 2018, pour la finale du groupe H.

Il faudra ensuite se montrer costaud en retrouvant un membre du groupe G en huitième, qui pourrait être le Brésil, le Cameroun, la Suisse ou la Serbie, et ensuite s’accrocher avec de possibles duels contre l’Allemagne, l’Espagne, la Croatie ou la Belgique, qui font partie des favoris également. Une Coupe du monde qui s’annonce donc relevée. Cependant, le Portugal peut réussir à se créer une place dans le dernier carré et devenir un des outsiders pour le titre.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une