Nous suivre

Coupe du monde de football 2022

Coupe du monde de football : La Croatie, taillée pour créer une nouvelle surprise

Publié le

Visuel Dicodusport / Photos Icon Sport

COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022 – Quatre ans après avoir échoué en finale face à la France, la Croatie retrouve la Coupe du monde avec des ambitions sans limites. Toujours guidée par son maestro Luka Modric, la sélection de Zlatko Dalic ne fait pas partie des favorites, et cela lui va très bien. Pour ce qui sera sa sixième participation en moins de trente ans d’existence, la sélection au damier compte bien mettre une nouvelle fois le boxon dans la hiérarchie mondiale.

Histoire de la Croatie en Coupe du monde

À l’éclatement de la Yougoslavie au début des années 1990, la Croatie est la sélection qui a depuis le plus performé parmi les nombreuses nations à voir le jour. C’est bien simple, depuis leur première participation en 1998, les Croates n’ont raté le grand rendez-vous du football mondial qu’à une seule reprise, en 2010. Pour leurs grands débuts en France, ils avaient surpris leur monde en réalisant un mondial phénoménal. Derrière une fantastique doublette offensive Alen BoksicDavor Suker, ils s’étaient hissés jusqu’en demi-finales, pour finalement atteindre le 3e rang !

Une performance exceptionnelle qui ne s’est pas reproduite les années suivantes puisqu’en 2002, 2006 et 2014, l’équipe au damier sera dans l’incapacité de franchir le premier tour. Des déceptions qui seront oubliées par un nouveau parcours fabuleux en 2018. Véritable frisson de la campagne en Russie, la sélection croate va enchaîner les prestations de haut niveau en s’appuyant sur une défense consistante, un milieu de terrain sublimé par la paire Ivan Rakitic – Luka Modric, et un collectif diablement huilé. Malgré sa démographie faisant d’elle un nain à l’échelle mondiale (moins de 4 millions d’habitants), la Croatie parvient à se hisser en finale avant d’être battue par l’Équipe de France. Ainsi, en seulement six participations, et moins de 30 ans après son intégration à la FIFA, le pays aux milles îles s’est imposé comme un véritable poison, à surveiller attentivement tous les quatre ans.

YouTube video

Parcours en qualifications

Passés par les barrages en 2014 et 2018, les Croates ont cette fois-ci réussi à valider leur billet directement au terme d’un duel intense avec la Russie en phase de poules. Mal embarqués suite à une défaite dès la première journée en Slovénie, les hommes de Zlatko Dalic ont ensuite réalisé un parcours quasiment parfait dans un groupe peu évident, composé également de la Slovaquie. Cette dernière leur donnera un précieux coup de pouce en faisant tomber la Russie. Les Croates ont alors obtenu un match nul précieux sur les terres de la Sbornaïa avant de décrocher lors de la dernière journée une victoire déterminante face à cette dernière pour virer en tête sur le gong. Avec 4 buts concédés en dix rencontres, seuls l’Angleterre et le Danemark (3) se sont montrés plus hermétiques sur un nombre de matchs similaire.

Groupe et XI type de la Croatie

Gardiens : Dominik Livakovic (Dinamo Zagreb), Ivica Ivusic (NK Osijek), Ivo Grbic (Atlético Madrid).

Défenseurs : Domagoj Vida (AEK Athènes), Dejan Lovren (Zénith Saint-Pétersbourg), Borna Barisic (Rangers), Josip Juranovic (Celtic), Josko Gvardiol (RB Leipzig), Borna Sosa (VfB Stuttgart), Josip Stanisic (Bayern Munich), Martin Erlic (Sassuolo), Josip Sutalo (Dinamo Zagreb).

Milieux de terrain : Luka Modric (Real Madrid), Mateo Kovacic (Chelsea), Marcelo Brozovic (Inter Milan), Mario Pasalic (Atalanta), Nikola Vlasic (Torino), Lovro Majer (Rennes), Kristijan Jakic (Francfort), Luka Sucic (Salzbourg).

Attaquants : Ivan Perisic (Tottenham), Andrej Kramaric (Hoffenheim), Bruno Petkovic (Dinamo Zagreb), Mislav Orsic (Dinamo Zagreb), Ante Budimir (Osasuna), Marko Livaja (Hajduk Split).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hrvatski nogometni savez (@hns_cff)

Le XI type : Dominik Livakovic – Josip Stanisic, Josko Gvardiol, Deja Lovren, Josip Juranovic – Mateo Kovacic, Luka Modric, Marcelo Brozovic – Josip Brekalo, Andrej Kramaric, Ivan Perisic

Joueurs à suivre

Comment ne pas parler du maestro historique de cette sélection ? À 37 ans, Luka Modric s’apprête à effectuer sa dernière danse avec la sélection croate. Quatre ans après son chef d’œuvre en Russie qui lui a permis de mettre fin à l’hégémonie de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi au palmarès du Ballon d’Or, le sublime milieu de terrain est encore aujourd’hui à un niveau stratosphérique malgré le poids des années. Véritable plaque tournante du jeu croate, il forme un trident de très haut niveau avec Mateo Kovacic et Marcelo Brozovic. Encore une fois, ce sera ce milieu de terrain qui déterminera si cette sélection est capable de créer un nouvel exploit.

Mais il faudra également regarder d’un œil attentif les performances de Josko Gvardiol. À seulement 20 ans, le natif de Zagreb s’est imposé comme une référence en Bundesliga avec Leipzig, et dispose du potentiel pour devenir l’un des meilleurs défenseurs du monde. Grand, rapide, vif, intelligent, bon manieur de ballon, il forme une charnière extrêmement complémentaire avec le taulier Dejan Lovren.

Josko Gvardiol - Croatie

Josko Gvardiol – Croatie – Photo Icon Sport

Calendrier de la Croatie

Mercredi 23 novembre

11h : Croatie Maroc (beIN SPORTS 1)

Dimanche 27 novembre

17h : Croatie Canada (beIN SPORTS 1)

Jeudi 1er décembre

16h : Croatie – Belgique (beIN SPORTS 1)

Notre pronostic pour la Croatie

Positionnée au sein du groupe F, la Croatie est la grande favorite aux côtés de la Belgique. Si le Canada semble trop faible et inexpérimenté pour se mêler à la lutte, il faudra se méfier d’un Maroc disposant du talent suffisant pour semer le trouble dans la hiérarchie. Mais avec l’expérience de la finale de 2018, un onze solide disposant de remplaçants de grande qualité (Mario Pasalic, Lovro Majer…), les Croates devraient accéder à la phase finale sans problème. En revanche, le menu sera corsé dès les huitièmes de finale puisque soit l’Espagne, soit l’Allemagne, se retrouvera sur leur route. Si la victoire est au rendez-vous à ce stade, cette sélection sera plus que jamais à prendre au sérieux pour une nouvelle place sur le podium.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une