Nous suivre

Coupe du monde de football 2022

Coupe du monde de football : Un miracle pour l’Arabie Saoudite ?

Publié le

Visuel Dicodusport / Photos Icon Sport

COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022 – L’Arabie Saoudite fera donc le très court trajet pour participer à son sixième Mondial. En plus de l’aspect sportif, les Saoudiens auront à cœur de faire mieux que leur rival qatari.

Histoire de l’Arabie Saoudite en Coupe du monde

L’idylle entre la Coupe du monde et l’Arabie Saoudite avait parfaitement débuté en 1994 pour la première qualification des Faucons Verts. Dans le groupe F, malgré une défaite pour son premier match contre les solides néerlandais (1-2), les Saoudiens avaient parfaitement manœuvré contre les Marocains (2-1) avant de surprendre les Diables Rouges (1-0) grâce au but exceptionnel d’Al-Owairan afin de finir deuxième du groupe et de se qualifier pour les huitièmes. Malheureusement, la Suède, future troisième de l’épreuve, a mis fin au rêve des Saoudiens.

Malheureusement, la suite de l’histoire entre le Mondial et les Saoudiens est moins glorieuse. En 1998, l’Arabie Saoudite a perdu ses deux premiers matchs face aux Danois (0-1) et face aux Français (0-4) avant de gratter un petit point contre les Sud-Africains lors du dernier match (2-2). En 2002, les Saoudiens ont traversé leur troisième Coupe de monde consécutive comme un fantôme en étant étrillés par les Allemands (0-8) puis battus par les Camerounais (0-1) et dominés par les Irlandais (0-3).

Après des absences en 2010 et 2014, l’Arabie Saoudite a montré un visage moins pathétique en Russie en 2018. Pourtant, c’était mal parti après un écrasante défaite 0-5 contre les Russes, à domicile. Lors du deuxième match, ils ont tenu tête aux Uruguayens mais ont tout de même perdu 0-1. Mais, pour le dernier match, ils sont venus à bout des Égyptiens grâce à un but au bout du temps additionnel (2-1).

Parcours de l’Arabie Saoudite en qualifications

Dans la zone asiatique, l’Arabie Saoudite est entrée dans ses qualifications dans le deuxième tour, au sein du groupe D. Les Saoudiens ont assumé leur statut avec un bilan de 6 victoires et 2 nuls dans un groupe où figuraient Israël et le Kazakhstan. Néanmoins, la fédération a décidé de changer de sélectionneur.

Ensuite, dans le groupe B du troisième tour, les hommes d’Hervé Renard, nouveau coach de la sélection saoudienne, ont parfaitement lancé leur campagne dans un groupe relevé avec notamment les Japonais qui avaient sorti l’Arabie Saoudite à la dernière Coupe d’Asie, l’Australie et la Chine, notamment. Les Faucons Verts ont remporté leurs quatre premières rencontres contre le Viêtnam, Oman, le Japon (grâce à un but d’Al-Buraikan) et la Chine. Puis, ils ont été solides lors de leur déplacement chez le favori du groupe, les Australiens, en allant chercher un nul, 0-0. Par la suite, les Saoudiens ont poursuivi leur campagne avec des succès au Viêtnam et contre Oman. Malheureusement, pour leur avant-dernier match, ils ont été battus par les Nippons à Saitama (2-0). Finalement, malgré un nul poussif en Chine, l’Arabie Saoudite a pris son ticket pour le Qatar grâce à un ultime succès contre l’Australie avec un but d’Al-Dossari. L’Arabie Saoudite a donc fini première de son groupe avec 25 points.

Groupe et XI type de l’Arabie Saoudite

Le nouveau sélectionneur Hervé Renard comptera sur un effectif à 100 % de joueurs issus du championnat saoudien, avec un groupe qui se connait parfaitement. Malgré des limites techniques, les Faucons Verts vont devoir faire preuve de caractère face au gratin mondial. Le gardien titulaire Mohammed Al-Rubaie est le seul à fouler les pelouses hors du royaume : en Égypte à Al-Ahly. Malheureusement, le faible niveau du championnat saoudien ne peut pas permettre aux joueurs de s’aguerrir.

Gardiens : Mohammed Al-Owais (Al-Hilal), Nawaf Al-Aqidi (Al-Nassr), Mohammed Al Rubaie Al-Yami (Al-Ahli).

Défenseurs : Yasser Al-Shahrani (Al-Hilal), Hassan Tambakti (Al-Shabab), Abdulelah Al-Amri (Al-Nassr), Abdullah Mado (Al-Nassr), Ali Al-Bulaihi (Al-Hilal), Saud Abdulhamid (Al-Hilal), Sultan Al-Ghanam (Al-Nassr), Mohammed Al-Breik (Al-Hilal).

Milieux : Salman Al-Faraj (Al-Hilal), Riyadh Sharahili (Abha), Ali Al-Hassan (Al-Nassr), Mohamed Kanno (Al-Hilal), Abdulelah Al-Malki (Al-Hilal), Sami Al-Najei (Al-Nassr), Abdullah Otayf (Al-Hilal), Nasser Al-Dawsari (Al-Hilal), Abdulrahman Al-Aboud (Al-Ittihad), Salem Al-Dawsari (Al-Hilal), Hattan Bahebri (Al-Shabab).

Attaquants : Fahad Al-Muwallad (Al-Shabab), Haitham Asiri (Al-Ahli), Saleh Al-Shehri (Al-Hilal), Firas Al-Buraikan (Al-Fateh).

Le XI type : Al-Owais – Al-Shahrani, Al-Boleahi, Al-Tambakti, Al-Burayk – Kanno, Al-Najei – Bahebri, Al-Faraj, Al-Dawsari – Al-Buraikan.

Les joueurs à suivre

On débute avec l’avant-centre Firas Al-Buraikan. Cet attaquant de 22 ans mesure 1 mètre 80 et a un profil d’attaquant moderne, aimant participer au jeu. Néanmoins, il doit encore progresser face au but, avec 4 buts en 12 sélections. Ensuite, on ne peut pas passer à côté du Thiago Motta saoudien, Salman Al-Farajh. Capitaine de la sélection et de Al-Hilal, il est le thermomètre de l’entrejeu des Faucons Verts avec son pied gauche. Puis, on aura un œil aussi sur l’ailier Salem Al-Dawsari.

Sélection d'Arabie Saoudite

Sélection d’Arabie Saoudite – Photo Icon Sport

Calendrier de l’Arabie Saoudite

Dimanche 20 novembre

11h : ArgentineArabie Saoudite (beIN SPORTS 1)

Samedi 26 novembre

14h : PologneArabie Saoudite (beIN SPORTS 1)

Mercredi 30 novembre

20h : Arabie Saoudite Mexique (beIN SPORTS 2)

Notre pronostic pour l’Arabie Saoudite

Au sein du groupe C, les Faucons Verts n’ont pas été gâtés par le tirage avec des nations expérimentées et solides, avec l’Argentine de Lionel Messi, la Pologne de Robert Lewandowski et le Mexique. Les Saoudiens vont devoir éviter de prendre une valise face aux Argentins pour leur premier match qui mettrait à mal une possible qualification. Ensuite, face aux Polonais, l’Arabie Saoudite doit réaliser un exploit en restant solide derrière et en concrétisant la moindre occasion de but. Enfin, le Mexique a certes un pédigrée moins impressionnant, mais il a l’habitude de la Coupe du monde.

De plus, les Mexicains pourraient jouer leur qualification sur ce dernier match, en cas de bonne performance contre la Pologne au premier match. Avec un tel groupe, le zéro pointé est fort possible, mais un point arraché lors d’un des deux derniers matchs serait déjà une bonne chose. Si qualification IL Y A, ce serait un énorme exploit. En tout cas, les Saoudiens auront le soutien de nombreux supporters qui auront fait le très court voyage.

Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une