Nous suivre

Basket-ball

Draft NBA 2023 : Le mois de novembre des prospects français

Publié le

Photo Icon Sport

DRAFT NBA 2023 – Chaque année, plusieurs français tentent de réaliser leur rêve en se présentant à la Draft NBA. Et les prochaines générations sont particulièrement riches en termes de jeunes à potentiel. À commencer par celle à venir. Menés par le phénomène Victor Wembanyama, ils sont trois à être annoncés draftés en 2023. De manière mensuelle, nous allons suivre la manière dont ils s’y préparent, leurs performances et leurs progrès.

Victor Wembanyama (Metropolitans 92, Betclic Elite)

  • Ses statistiques : 23.2 points, 9.6 rebonds, 2.4 passes, 0.7 interception, 3.0 contres à 50% au tir, 31% de loin et 75% aux lancers-francs, en 32 minutes
  • Meilleure performance : 33 points, 12 rebonds, 4 passes, 3 contres contre Limoges (victoire 78-69)

Victor Wembanyama est pour l’instant le leader incontesté de cette cuvée 2023. Tous les médias spécialisés le placent en 1ère place de leurs mock drafts. Pour cause, il réalise des choses qui n’ont jamais été faites avant. Il est en train de battre tous les records du championnat français. Jamais un joueur, de n’importe quel âge, n’avait été aussi dominant en France. Ce qui est d’autant plus impressionnant qu’il n’a que 18 ans.

Aux Metropolitans de Boulogne-Levallois, tout a été mis en place pour que le jeune français soit le patron de l’équipe et qu’il explose les statistiques. Sur ces deux premiers mois de compétition, Wemby est de loin le joueur qui joue et tire le plus aux Mets. Tous les ballons passent par lui en attaque, tandis qu’il est la tour de contrôle de la défense. Un rôle bien éloigné de celui qu’il avait à l’ASVEL, et qui justifie son changement de club. En novembre, il a dépassé les 30 points sur ses trois matchs de championnats. Une performance qui n’était plus arrivée en Pro A depuis 15 ans. Dans le même temps, il a aussi fait ses deux premiers matchs en équipe nationale, avec à la clé deux victoires et 39 points marqués. Sa cote n’a jamais été aussi haute qu’aujourd’hui.

Betclic Élite  Victor Wembanyama et Mike James en chefs de file du All-Star Game LNB

Victor Wembanyama – Photo Icon Sport


Rayan Rupert (New-Zealand Breakers, NBL)

  • Ses statistiques : 6.2 points, 2.3 rebonds, 1.2 passe, 0.6 interception, 0.2 contre à 34% au tir, 20% de loin et 83% aux lancers-francs, en 21 minutes
  • Meilleure performance : 11 points, 4 rebonds, 1 passe contre les Illawara Hawks (victoire 88-62 )

Rayan Rupert est un arrière/ailier d’1m99 pour 87kgs. Sa longueur de bras démesurée et ses instincts lui donnent un potentiel défensif terrifiant. C’est principalement pourquoi il est si haut dans les prédictions de Draft. ESPN, le média référence en terme de Draft, le place en 18ème position dans son top 100 des prospects pour 2023. Rupert joue actuellement aux New-Zealand Breakers, suivant ainsi le chemin d’Ousmane Dieng et Hugo Besson qui y jouaient la saison dernière. Ce club est réputé pour laisser de grosses responsabilités aux jeunes qu’ils se font un plaisir à former.

En NBL, le jeune français affronte des adultes dans un style de jeu similaire à la NBA. Il n’a pas vraiment eu de mal à s’intégrer, puisqu’il a réussi une superbe pré-saison (15 points de moyenne) et a été propulsé titulaire après seulement deux matchs dans la saison. Même s’il a encore du mal à trouver son rythme en attaque, il pèse déjà énormément en défense en s’occupant à chaque fois du meilleur attaquant adverse. Malheureusement, il s’est fracturé le poignet le 6 novembre. Sa durée d’absence était estimée à 6 semaines, ce qui ne le ferait pas revenir avant la mi-décembre. Ce contre-temps, s’il venait à se prolonger, pourrait le faire chuter dans les projections de Draft.


Sidy Cissoko (Team Ignite, G-League)

  • Ses statistiques : 8.8 points, 3.2 rebonds, 2.4 passes, 0.7 interception, 0.8 contre à 42% au tir, 32% de loin et 46% aux lancers-francs, en 27 minutes
  • Meilleure performance : 17 points, 1 rebond, 1 interception contre les Santa Cruz Warriors (victoire 125-115)

Sidy Cissoko, lui, a débuté sa saison ce mois-ci. Mesuré à 2m03 et 91kg par la G-League, le meneur reconverti ailier est classé 22ème dans le top 100 d’ESPN. Il est sous le feu des projecteurs depuis sa signature dans l’équipe G-League Ignite, centre de formation de plusieurs prospects récemment. Il est d’ailleurs devenu le premier européen à signer dans cette équipe depuis sa création en 2020. Il joue notamment aux côtés de Scoot Henderson, concurrent principal à Victor Wembanyama pour le 1er pick de la Draft. Les observateurs et scouts NBA sont donc nombreux à chacun de ses matchs.

Cissoko est l’ailier titulaire de cette équipe Ignite. Physiquement, le jeune français n’a aucun problème à rivaliser avec les adultes qui composent la G-League. Dans le jeu, il est juste dans tout ce qu’il fait mais reste relativement discret. En 9 matchs en novembre, il n’a dépassé qu’une seule fois les 10 tirs, alors qu’il joue souvent plus de 30 minutes. De manière générale, il montre des flashs intéressants notamment en défense et à la création en attaque, mais manque d’un domaine dans lequel il excelle. Ce qui l’empêche d’être plus haut dans les prédictions de Draft. À noter qu’il s’est tordu la cheville à l’entraînement cette semaine, ce qui l’a déjà fait rater 2 matchs. Une blessure bien moins inquiétante que celle de Rupert et qui ne devrait pas le tenir éloigné des parquets longtemps.


Les autres français en embuscade

Ces trois prospects ne seront pas les seuls candidats français à la Draft 2023. Mais ils sont pour l’instant ceux qui ont le plus de chances d’être parmi les 60 draftés. D’autres pourront s’ajouter en fonction de leurs performances dans les semaines à venir. ESPN liste notamment dans le reste de son top 100 Bilal Coulibaly (63ème position) et Malcolm Cazalon (89ème position). Yohan Traoré et Daniel Batcho, qui jouent en université américaine (NCAA), pourraient aussi être des candidats. Rien n’est figé concernant la Draft à venir, mis à part peut-être la première place de Victor Wembanyama.

Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une