Nous suivre

Handball

Final Four handball 2021 (H) : Nantes s’incline face au Barça

Avatar

Publié

le

Photo Twitter FC Barcelone Handball

FINAL FOUR 2021 – La marche était trop haute aujourd’hui. Le HBC Nantes s’est incliné 26-31 face au Barça.

Avantage Barça

Timothey N’guessan puis Ludovic Fabregas ouvrent le score pour le Barça. Dans les cages, Gonzalo Perez de Vargas Moreno débute bien avec 2 arrêts. Emil Nielsen lui répond mais Nantes ne parvient pas à marquer derrière. Enfin Rivera Folch ouvre la marque pour Nantes mais Dika Mem inscrit déjà son 3e but : 4-2 pour le Barça. Les deux gardiens tournent autour de 45% et le H se rapproche : 6-5 après 12 minutes. Mais Dika Mem n’est jamais loin. Les deux équipes tentent d’aller vite mais malgré les belles combinaisons, en raison de quelques erreurs, ce sont définitivement les gardiens qui s’illustrent. Ainsi, le Barça garde ses 2-3 buts d’avance.

Alors que le Barça a réussi à remettre un coup d’accélérateur, temps mort pour Nantes. Alberto Enterrios demande à ses joueurs d’arrêter de perdre des ballons facilement car ils sont plutôt bien dans le match. Et après les deux buts de Minne et Monar, ça fait 12-11 pour le Barça qui prend à son tour un temps mort.

Malgré 54% d’efficacité au tir, le Barça rentre logiquement aux vestiaires avec une avance de deux buts : 15-13. Perez de Vargas Moreno est à 37% d’arrêts et Nielsen 35%. Dika Mem guide le Barça avec 4 buts. En face, c’est un peu plus équilibré avec 3 buts pour Pechmalbec et 2 buts pour Rivera Folch, Balaguer Romeu et Monar.

Trop d’erreurs techniques pour Nantes

Grâce à un but de Gurbindo Martinez et un arrêt de Nielsen devant Mem, Nantes a l’occasion de revenir à hauteur mais la rate une nouvelle fois. Nielsen est incroyable. D’abord un arrêt devant Fabregas mais Nantes fait une nouvelle erreur et après un nouvel arrêt face à Mortensen, Nantes bute sur Perez de Vargas Moreno mais obtient un jet de 7 m. Et Rivera Folch le marque : 17-17. Le H récupère un ballon mais rate l’occasion de passer devant pour la première fois. Les deux équipes sont brouillonnes mais Nielsen est décidément infranchissable. 12e arrêt pour le Danois mais Perez de Vargas Moreno n’est pas loin avec ses 11 arrêts.

En 12 minutes de jeu, le Barça n’a inscrit que 2 buts. Et surtout, ça fait 6 minutes que le Barça n’a pas marqué (4 pour Nantes). Enfin, Aleix Gomez Abello marque pour le Barça. Enterrios prend son temps mort. Mais c’est le Barça qui reprend les devants 19-17 à mi-chemin. Nouvelle erreur de passe pour Nantes et le Barça punit le club : 20-17. Valero Rivera Folch harrangue son équipe après son but mais le Barça garde ses 2 buts d’avance. Nantes a deux fois plus de pertes de balle que son adversaire (8). Et semble avoir laissé passer sa petite chance de faire douter le grand Barça. Les joueurs nantais multiplient les tirs sur le gardien espagnol et le Barça mène de 6 buts : 26-20 avant les 8 dernières minutes suite à deux buts d’affilée dans les cages nantaises vides.

Le Barça contrôle

Les buts dans les cages vides s’enchainent et celui d’Entrerrios Rodriguez pour le +6 scelle la victoire barcelonaise à 5 minutes de la fin. Si le H réduit l’écart, le Barça ne relâche pas son étreinte et se dirige vers une nouvelle finale. Le FC Barcelon s’impose finalement 31-26 et rejoint Aalborg en finale.

Gonzalo Perez de Vargas, gardien du Barça déclarait avant le match : « Nous connaissons leurs forces. Ca va être un match compliqué comme à Barcelone ou à Nantes. C’est du 50-50. » Ce soir, il a été énorme. Il termine à 39% avec 16 arrêts, précieux en seconde période. En face, Emil Nielsen a aussi fait un gros match et ses arrêts en seconde période auraient pu permettre à Nantes de faire douter le Barça (14 arrêts, 32%). Rivera Folch aura bien tenté de sonner la révolte nantaise en seconde période (4 buts, 6 en tout) mais ça n’a pas été suffisant. Le jeune Théo Monar, s’est illustré avec ses 4 buts à 67%.


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une