Nous suivre

Football

Karim Benzema, un retour en bleu au presque parfait

Publié le

Photo Icon Sport

FOOTBALL – L’équipe de France vient de terminer sa saison 2021 avec une nouvelle victoire en Finlande (0-2) et un nouveau but du revenant, Karim Benzema, son neuvième avec les Bleus en douze matchs. 

Il y a un an, l’idée que la France remporte la Ligue des Nations et se qualifie facilement pour la Coupe du monde au Qatar, emmenée par son duo Benzema-Mbappé, appartenait à l’imaginaire. On pourrait même parler d’un rêve bleu. Mais c’est bien la morale de l’année 2021 de la bande à Didier Deschamps, même si on ne peut occulter l’échec de l’Euro 2020, ces quelques minutes d’absence qui coûtent à la France un beau parcours, voire un nouveau sacre et probablement le Ballon d’or 2021 à Karim Benzema.

Un démarrage timide, une suite en apothéose

Un penalty raté, une blessure et pas de but, les premières minutes du retour de KB(1)9 n’auront pas été les meilleures, même si déjà, son apport dans la fluidité du jeu pouvait être visible par séquence. Contre l’Allemagne, lors du premier match de l’Euro, il participe au très bon match de la France, mais son but est refusé pour une position de hors-jeu, puis il rate une grosse occasion contre la Hongrie. Après cinq matchs, son bilan est maigre, même décevant. Les premiers doutes sur son retour avec les fantômes de ses prestations passés avec les Bleus ressurgissent très vite.

Le Portugal, ce sont les retrouvailles avec son ami et ancien partenaire Cristiano Ronaldo, mais c’est bien le Portugais qui frappe en premier. Juste avant la pause, les Bleus obtiennent ce penalty qui va lui servir de déclic. Malgré son échec quelques jours plus tôt, KB(1)9 prend le ballon pour inscrire son premier but : la machine est lancée et ne va plus s’enrayer. Sur les huit matchs après les 5 premiers sans le moindre but, Karim Benzema compile neuf buts et deux passes décisives et à chaque fois à des moments clés pour remettre la France à l’endroit. La marque des très grands.

Le bijou face à la Suisse

À cause d’un trou d’air de 10 minutes en fin de match, la France est éliminée de l’Euro 2020, et le premier but de Karim Benzema ne sera jamais apprécié ou encore médiatisé à sa juste valeur. Il y avait eu le contrôle délicieux de Dennis Bergkamp avec Arsenal, il y a maintenant celui de l’avant-centre tricolore. La passe de Kylian Mbappé n’est pas bonne, dans le dos de son partenaire, et Karim Benzema est le seul joueur au monde capable de la transformer en but. Un contrôle derrière la jambe d’appui pour s’emmener le ballon, un geste qu’il avait déjà réalisé avec Madrid à l’entraînement, et une finition de son mauvais pied, un moment de grâce qui ne sera pas suffisant et trop vite oublié. Un but qui doit aller au musée des plus belles réalisations, de par sa singularité.

Avec Paul Pogba, l’attaquant du Real Madrid sont les deux seules individualités qui peuvent sortir la tête haute de leur Euro, mais l’échec collectif ouvre la porte aux anti-Benzema, qui ne se prive pas de rappeler que l’échec coïncide avec son retour, et ce malgré les signaux positifs sur son intégration dans le groupe que les images rendues publiques par la Fédération Française de Football laissaient imaginer.

La Finlande, le deuxième déclic

La France vient d’enchaîner deux nuls face à la Bosnie (1-1) et à l’Ukraine (1-1). Alors que se profile la Finlande, Kylian Mbappé est absent suite à une blessure. La victoire est indispensable et si Benzema ne marquera pas sur ce match, il rappellera à tous les amateurs de football qui ne le suivent pas en Espagne, qu’il est une merveilleuse raison d’aimer le football. Tous ses gestes sont justes et privilégient toujours le collectif, comme sur le deuxième but d’Antoine Griezmann.

S’il est passeur décisif sur le premier, c’est sur le second qu’il fait la plus grosse différence, lorsque de nombreux attaquants auraient choisi de frapper à l’entrée de la surface après un tel dribble. Karim Benzema préfère servir Léo Dubois qui offre le deuxième but à Grizou permettant à la France de faire un très grand pas vers la qualification. Ce match confirme aussi que les deux joueurs de Madrid parlent le même football, et que si l’entente entre Griezmann et Mbappé n’a jamais été rayonnante, Benzema sait lui faire briller ses deux compères, comme il a su le faire pendant tant de saisons avec Cristiano Ronaldo.

La Ligue des Nations, son chef d’œuvre

Il n’a pas remporté cette compétition tout seul et d’ailleurs, il n’a même pas participé à la phase de groupes. Mais l’ancien Lyonnais aura une nouvelle fois tout bon face aux meilleures nations européennes. Contre la Belgique, il relance la France avec un but seul au milieu de cinq adversaires avant d’offrir le penalty de l’égalisation à Kylian Mbappé. Ce geste qui avait déjà semblé fort sur le coup, a encore pris une autre dimension quand on sait que le Parisien a marqué 6 buts sur les trois rencontres suivantes avec les Bleus, dont celui de la victoire face à l’Espagne.

Justement, face à la Roja, alors que les Bleus viennent d’encaisser l’ouverture du score, le Madrilène sort de sa boîte pour une nouvelle merveille qui relance son équipe, avec le dénouement heureux que l’on connaît, et son premier trophée avec la France, une Ligue des Nations. Pas la plus prestigieuse des Coupes, mais avec une symbolique tellement importante après des années de mise à l’écart et un début d’histoire contrasté avec sa sélection. Double buteur face au Kazakhstan, il a encore été décisif face à la Finlande en entrant juste avant l’heure de jeu pour terminer cette belle année avec les Bleus.

Les Bleus n’ont jamais été aussi séduisants qu’avec Karim Benzema

Ses statistiques parlent pour lui, mais l’équipe de France a aussi retrouvé un fond de jeu une vraie qualité offensive qui en font une équipe plus séduisante, même plus que celle qui a été championne du monde. S’il aura fallu quelques matchs de rodage, Karim Benzema apporte à la France ce liant qu’il apporte au Real Madrid, grâce à sa qualité technique, son sens du collectif ou encore son intelligence de jeu. Rien n’est superflu, tout a pour objectif d’offrir un beau football, celui qu’il aime et qu’il défend depuis ses débuts.

Son palmarès en 2021, finalement un peu léger, le privera probablement du Ballon d’Or, mais Karim Benzema est bien un OVNI sur la planète football. Il ne sera sans doute jamais le meilleur joueur du monde, mais il est déjà depuis longtemps le joueur le plus complet, un joueur qui sait tout faire et qui a comme seul objectif de rendre son sport toujours plus beau, et ses coéquipiers toujours plus forts.


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une