Nous suivre

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #33

Avatar

Publié

le

Twitter @neymarjr

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. Après une semaine de pause, c’est parti pour le 33ème épisode de cette série ! Pour voir le 32ème épisode dans lequel figurent Roger Federer, Rafael Nadal et Lionel Messi, cliquez ici.

Ça a fait parler

La fin de match chaotique de OM-PSG hier soir (victoire 1-0 des Marseillais). Ce Clasico déjà sous haute tension s’est terminé de la pire des manières. Des deux côtés, les joueurs ont disjoncté et coups et insultes sont partis. C’est simple, jamais un match de Ligue 1 ne s’était soldé par autant de cartons au XXIè siècle. Au milieu de tout cela, Alvaro Gonzalez aurait proféré des insultes racistes à l’encontre de Neymar, selon les dires du Parisien.  Le défenseur marseillais aurait insulté Neymar d’«enc*lé de singe». Des propos inacceptables si cela est avéré. Une enquête de la LFP va être lancée. Le Brésilien s’est en tout cas fait justice lui-même sur Twitter après le match :

Traduction : «Le seul regret que j’ai c’est de ne pas être en face de ce c*nnard»

Le trolleur de la semaine

En dehors de ces paroles qui n’ont pas lieu d’être sur un terrain de football, on a aimé voir la joie des Marseillais après leur victoire. En particulier celle de Benjamin Mendy, ancien de l’OM (de 2013 à 2016). Le joueur de Manchester City, adepte du trolling sur Twitter, s’est fendu d’un tweet en réponse aux provocations d’avant-match des Parisiens. Ces derniers avaient en effet affiché une banderole très moyenne à destination de Dimitri Payet aux abords du Vélodrome. Comme souvent, Benjamin Mendy a eu la meilleure réponse :

On a aimé

Ce n’est habituellement pas dans cette rubrique que l’on retrouve Benoît Paire. Pourtant, on a aimé voir son beau geste à l’encontre de Nicolas Peifer. Ce dernier, ancien n°2 mondial de tennis fauteuil, a vu ses raquettes abîmées lors de son voyage vers les États-Unis. Impossible alors pour lui de disputer l’US Open en l’état. Benoît Paire, dont les mésaventures l’ont empêché de disputer le tournoi, a alors proposé de donner ses propres raquettes en remplacement. Nicolas Peifer a atteint les quarts de finale en simple et la finale en double avec Stéphane Houdet.

Tom Compayrot


Avatar

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Multisports

Paris Sportifs en ligne : Recommandations

Nico

Publié

le

Par

Pixabay

Avoir une bonne connaissance des jeux sportifs, un budget et un plan établi en parallèle avec un site bookmaker sécurisé sont les outils essentiels pour le pari en ligne.

Le sport et les paris vont de pair depuis des siècles à travers le monde. Les gens trouvent toujours une façon de parier aux sports sous une forme ou une autre depuis qu’il existe des sports organisés. Et encore fallait-il que tous ces jeux de sports soient en ligne avec des nouvelles plateformes spécialisées permettant ainsi les paris sportifs sur internet!

Alors, vous êtes accro au sport et aimez regarder des jeux sportifs en ligne? Pourquoi ne pas transformer cette passion en revenu ! Vous l’avez bien lu, beaucoup de personnes trouvent actuellement les paris sportifs en ligne comme étant excellent moyen de gagner de l’argent.  Vous avez sûrement entendu parler du sujet, mais vous pensiez que cela est beaucoup trop compliquer ou pas sécurisé. Alors ne vous en faites pas, voici les bonnes recommandations pour vous mettre sur la bonne voie.

Une petite explication d’abord : parier en ligne consiste évidemment à pronostiquer et à mettre de l’argent sur des événements sportifs ou d’actualité. Plus l’événement est d’actualité et de grande importance le plus important sera votre pari. En effet, votre gain dépend surtout de, d’abord avoir pronostiqué le bon résultant et ensuite, d’après la cote du pari. Plus le pronostic est moins probable, le plus de gain !

Donc, déjà pour bien commencer, il faudra miser sur les événements à probabilité faible de se réaliser.

1- Par où commencer ?

Il faudra surtout trouver le bon site. Comme tout autre chose en ligne, il existe des sites de Paris Sportifs non-fiable ou en état de fraude. Il faudra donc avoir les bons critères pour reconnaître les sites officiels des sites imposteur.

La bonne réputation d’un site et la fréquence de son utilisation par de vrais membres sera le meilleur critère de dissocier le bien du mal. On appelle ces sites en générales les Bookmakers.

Un autre critère fiable est aussi celui de l’attribution de licences de jeu par l’Union européenne. En France, c’est l’ANJ, l’Autorité Nationale des Jeux qui les donne.

2- Bénéficier des Bonus

Les plus grands sites de Bookmakers accueillent les nouveaux parieurs en leur offrant des «Bonus de Bienvenue ».La meilleure façon et surtout lorsque le bookmaker vous aide avec un premier pari perdant qui sera gratuit.Une rembourse complète de votre pari en cas de perte.Ceci vous aidera beaucoup à bien mettre les pieds dans le jeu et vous encouragera à savoir comment fonctionne le système sans prendre de risque dès la première perte.

3- Comment diviser son budget?

D’abord, il faut se mettre une idée en tête pour bien commencer : l’argent que vous utilisez au départ doit être considéré comme une somme perdue. Vous ne pouvez pas vous attendre à gagner de grandes sommes dès vos premiers paris sportifs. Ne vous investissez pas avec une somme d’argent dont vous avez besoin. Et surtout ne misez pas de grande somme sur un unique parti ou événement. Si votre budget est de 100 Euros, il ne faudrait pas miser 50 Euros ou la totalité sur un seul pari. Mieux vaut commencer petit à petit et augmenter les mises lorsque votre capital commence de même à augmenter. Ne dépassez pas la limite de 10 % sur une seule mise de votre budget général.

4- Comment analyser ses résultats?

N’allez surtout pas vous emporter et miser sur n’importe quel événement sportif. Il est nécessaire de faire des paris sportifs selon vos propres intérêts, leurs enjeux et actualité.

  • Quelles ont été vos erreurs ?
  • Quel sport vous intéresse le plus ?
  • Quel pari vous a semblé le plus rentable ?

Ce sont toutes des questions qu’il faut se poser lors de chaque évaluation des paris.
Il est surtout essentiel de vous intéresser au sport sur lequel vous parier, être un passionné de sport est un énorme avantage qui vous donnera les informations et les astuces nécessaires pour savoir où et quand placer vos paris.

Un petit tableau ou carnet de résumé de vos actions et paris vous permettra d’apprendre beaucoup sur vos tendances.

De même, en classant vos paris par discipline de sport, (si vous pariez sur plusieurs), sera une bonne manière d’éliminer certains sports, pour en privilégier d’autres.

En quelques mots, les paris sportifs peuvent effectivement avoir de grands rendements à condition d’être un passionné du sport. Les meilleurs parieurs ont tendance à être très informé dans les disciplines de sports dans lesquels ils placent leurs investissements. La connaissance des règles du jeu, des joueurs, de leur état physique, des facteurs de météo et autre sont tous des éléments nécessaires pour avoir un pari gagnant. Mais surtout, il est important de garder une marge de perte et à l’erreur et de s’attendre à l’inattendu afin de garder le sang-froid et d’apprendre de ses failles.

Montague Varieur


Lire la suite

Coronavirus

95 fédérations sportives lancent un appel à Emmanuel Macron

Nico

Publié

le

Par

95 fédérations sportives lancent un appel à Emmanuel Macron
Twitter France Olympique

COVID-19 – Via le Le Comité National Olympique et Sportif Français, 95 fédérations ont co-signé une lettre adressée au Président de la République, Emmanuel Macron. 

Les acteurs du monde du sport français lancent un appel à l’aide pour sensibiliser le chef de l’État aux difficultés rencontrées par le sport ces derniers mois et notamment dans le monde amateur. Dans la lettre, il est expliqué que les structures essayent toutes de se mettre en adéquation avec la crise sanitaire mais que malgré cela, les événements sont quand même annulés, et trop souvent au dernier moment. Alors que dans moins de quatre ans, la France accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques, le CNOSF craint que plusieurs fédérations ne puissent pas survivre à cette crise, sans l’aide de l’État.

La lettre dans son intégralité

Monsieur le Président de la République,

Les acteurs associatifs, bénévoles, éducateurs sportifs, dirigeants de clubs et de fédérations, ne sont pas parmi les adeptes des coups d’éclat. Ils préfèrent s’impliquer pour qu’au quotidien se dispense le respect de la règle, des autres et de soi. C’est donc le cœur lourd mais las, qu’en tant que représentants du Mouvement sportif français dans sa diversité, nous nous adressons ouvertement à vous aujourd’hui car nous sommes désemparés.

Désemparés de constater que le secteur du sport fédéré, fort de son modèle social et économique unique, porteur de valeurs essentielles au tissu social républicain, ne compte visiblement pas dans les priorités d’action de notre pays en temps de crise. Il garantit pourtant l’accès à la pratique sportive au plus grand nombre en même temps qu’il permet la détection et l’éclosion de talents issus de tous les milieux.

Depuis plusieurs mois, nous faisons tout notre possible pour nous adapter aux aléas et aux multiples applications divergentes et parfois contradictoires de la doctrine sanitaire sur le terrain. Nous avons établi les protocoles sanitaires les plus exigeants, validés par les Ministères tant des Sports que de la Santé ainsi que par le Haut Conseil de la Santé Publique et la Cellule interministérielle de crise. Nous les avons sans cesse améliorés pour tenir compte de la circulation accrue du virus. Nous les avons scrupuleusement mis en œuvre avec la force de l’engagement qui caractérise nos 3 millions de bénévoles et les professionnels qui les accompagnent, au premier rang desquels figurent nos « Covid-managers » présents dans chaque fédération et dans la plupart des clubs.

Malgré ces efforts, nos compétitions et manifestations programmées ou reprogrammées sont annulées, souvent à la dernière minute et en raison d’une application excessive et injustifiée des mesures sanitaires par les autorités locales. Nos activités sont à l’arrêt dans de nombreux territoires, y compris des zones vertes non soumises au couvre-feu. Les décisions très disparates des Préfectures et des ARS, à situations similaires, tuent le sport à petit feu. Nous déplorons déjà plus d’un quart d’adhésions en moins, au point que de nombreux clubs se demandent aujourd’hui s’ils pourront passer l’année car plus de 80% d’entre eux, seulement animés par des bénévoles, piliers du sport amateur, restent encore aujourd’hui exclus des dispositifs d’aides prévus au plan de soutien piloté par le Ministère de l’Économie.

Nous sommes désemparés aussi car, faut-il encore le rappeler, pratiquer un sport est bon pour la santé et permet de mieux résister face à l’épidémie ! La hausse de l’inactivité touche bien évidemment encore plus durement les populations déjà fragiles ; nous ne pouvons que craindre, impuissants, ses conséquences encore plus désastreuses pour la santé publique de demain. Vous comprendrez donc l’incompréhension qui est la nôtre de subir une stigmatisation aussi violente qu’infondée, car non étayée par des éléments objectifs. Comment comprendre et expliquer pourquoi d’autres activités demeurent permises, y compris dans les zones les plus touchées par l’épidémie, mais pas la pratique du sport dans des zones pourtant plus préservées ?

Nous mesurons pleinement l’ampleur de la crise que notre pays traverse et ne souhaitons pas opposer les secteurs d’activités les uns aux autres. Nous constatons pourtant, avec amertume, l’absence de prise en compte des spécificités de notre secteur par un dispositif d’accompagnement approprié. Budgétairement, nous déplorons que les quelques euros promis par-ci nous soient repris par-là, dans des tours de passe-passe indignes et humiliants.
Nous vous adressons aujourd’hui ce SOS, Monsieur le Président, afin que nous retrouvions la considération que nous pouvons espérer et l’accompagnement que nous pensons mériter.

Alors que se prépare l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, il nous semble que la priorité doit être de préserver nos capacités à nous tourner collectivement vers l’avenir. Comme vous l’avez indiqué, notre société va devoir vivre avec le virus. Nous devons donc vivre avec lui tant qu’il n’aura pas été vaincu mais nous ne voulons pas disparaître avant lui.

Comptant sur votre compréhension et votre soutien, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.

Le Mouvement sportif français

Dicodusport


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #37

Avatar

Publié

le

Par

Timo Verdeil / ZEvent

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. Après une semaine de pause, c’est parti pour le 37ème épisode de cette série ! Pour voir le 36ème épisode dans lequel figurent Roger Federer, Rafael Nadal et Mesut Özil, cliquez ici.

On a aimé

Voir la réussite du Z Event 2020. Malgré la difficulté de la situation sanitaire, l’évènement caritatif annuel a tout de même été maintenu, et ce pour le plus grand bonheur de tous. Le Z Event, c’est plus de cinquante streamers du monde du jeu-vidéo réunis pour la bonne cause. Leur but est d’animer un live pendant un week-end et de récolter des dons à travers différents événements, défis ou raids. E-Sport et divertissement ont été au cœur du week-end. COVID-19 oblige, l’édition 2020 a cependant dû faire avec des restrictions : plusieurs streamers ont diffusé depuis chez eux, le reste a vécu confiné dans un hôtel pendant trois jours, avec masques obligatoires et contacts humains réduits. Rien qui n’a cependant empêché les compteurs de s’affoler. 5,7 millions d’euros, c’est la somme finalement récoltée pour Amnesty International, soit deux millions de plus que l’édition précédente, qui était déjà un record. Au vu des conditions, ce chiffre relève d’un exploit. Le créateur de l’événement lui-même, ZeratoR, a qualifié ce score «d’inattendu et inespéré».

On a aussi aimé

On a aussi aimé voir Dwyane Wade en invité surprise d’une demande en mariage sur les plages californiennes. En début de semaine, un américain, Ryan Basch, amène sa compagne sur la plage pour faire sa demande officielle en mariage. Alors que la future mariée est en train d’accepter la demande sous le flash d’un appareil photo, un intrus apparaît dans le cadre : ce n’est autre que Dwyane Wade, légende du Miami Heat. Retraité depuis la saison dernière, le triple champion NBA passe ses beaux jours en Californie. C’est dans un concours de circonstances qu’il s’est retrouvé sur la même plage. Surprise et émotion se lisent d’ailleurs sur le visage du basketteur à la vue des futurs mariés. Ces derniers ont eu droit à leur photo avec Wade, et lui ont même proposé d’être invité de marque à leur futur mariage.

Tom Compayrot


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #36

Avatar

Publié

le

Par

Twitter @rogerfederer

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. Après une semaine de pause, c’est parti pour le 36ème épisode de cette série ! Pour voir le 35ème épisode dans lequel figurent Julian Alaphilippe ou Zlatan Ibrahimovic, cliquez ici.

On a aimé

Le beau message de Roger Federer à l’attention de Rafael Nadal après sa victoire à Roland-Garros. Diminué par une blessure au genou, le Suisse n’a pas joué depuis l’Open d’Australie en début d’année. Derrière sa télévision, il a donc assisté à la domination de Rafael Nadal sur la quinzaine. Après la finale, il a posté sur tous ses réseaux sociaux un message à l’attention de son rival de toujours, qui l’a rejoint au nombre total de Grands Chelems gagnés (20). « C’est un honneur de féliciter mon plus grand rival pour son 20ème titre du Grand Chelem. Avec sa 13ème victoire à Roland-Garros, il a accompli l’un des plus grands exploits du sport […] J’espère que c’est juste une marche de plus vers la suite de notre histoire. Bravo Rafa, tu le mérite. » Quand une légende en félicite une autre…

On a aussi aimé le geste de Mesut Özil pour la mascotte de son club. Gunnesaurus, la mascotte d’Arsenal, a été remerciée par le club suite à la crise du COVID-19. Un licenciement qui est très mal passé aux yeux des supporters des Gunners, qui avaient lancé une cagnotte pour l’aider. C’est alors que Mesut Özil est intervenu. Alors qu’il n’a pas joué la moindre minute depuis un match amical en juin, le milieu allemand s’est mobilisé pour la mascotte. Il a proposé de verser lui-même le salaire de Jerry Quy, l’homme derrière Gunnesaurus, tant qu’il sera un joueur d’Arsenal. La direction du club a vite réagi en précisant que la mascotte sera de retour lorsque les supporters seront de nouveaux autorisés dans les stades, balayant ainsi la proposition d’Özil.

Le trolleur de la semaine

L’oscar du meilleur trolleur revient cette semaine à Sam Groth. Le tennisman australien de 33 ans est retraité du circuit ATP depuis deux ans. En 2016, il avait affronté Rafael Nadal dans son royaume de Roland-Garros. Un match qui s’était très mal passé pour l’Australien, pas vraiment adepte de la terre battue. Il n’avait marqué que trois pauvres jeux (défaite 6/1 6/1 6/1). Ce qui, à la fin du deuxième set de cette finale 2020, était une meilleure performance que celle de Novak Djokovic. Groth s’est alors empressé de le faire remarquer dans un tweet : « C’est pas si dur que ça de prendre des jeux à Nadal à Roland-Garros. J’en ai gagné 3!! ». Heureusement, le Serbe s’est réveillé dans le troisième set pour nous offrir un semblant d’adversité, qui n’aura pas suffi.

Tom Compayrot


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #35

Avatar

Publié

le

Par

Twitter @francetvsport

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. C’est parti pour le 35ème épisode de cette série ! Pour voir le 34ème épisode dans lequel figurent Sam Bennett, Giannis Antetokounmpo ou Damian Lillard, cliquez ici.

On a aimé

Voir l’émotion de Julian Alaphilippe après sa victoire sur les Championnats du monde 2020. Le Français a conquis dimanche le sacre mondial à Imola, grâce à un travail exceptionnel de l’équipe de France. Sur un parcours qui lui allait comme un gant, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires de revenir sur lui. À 28 ans, il a réalisé le «rêve de sa carrière», l’aboutissement pour un cycliste. C’est un titre qu’il espérait depuis ses tout débuts sur le vélo. Alors quand vient le moment de l’interview d’après-course et que les caméras s’arrêtent sur lui, forcément l’émotion est là.

Le trolleur de la semaine

L’oscar du meilleur trolleur revient cette semaine à Zlatan Ibrahimovic. Plutôt adepte de la rubrique, le Suédois s’est encore illustré en se mettant en avant, cette fois contre le Covid-19. Contrôlé positif au virus en milieu de semaine, l’attaquant de l’AC Milan a dû se mettre en quarantaine. Ce qui lui a donné tout le temps nécessaire pour préparer ses habituelles punchlines. Bien qu’en incapacité de jouer pour le moment, il n’est apparemment pas décidé à se laisser faire face à la maladie.

Traduction : « J’ai été testé négatif au Covid hier et positif aujourd’hui. Je n’ai aucun symptôme. Le Covid a eu le cran de me défier. Mauvaise idée. »

Tom Compayrot


Lire la suite

Fil Info

Premier League - notre pronostic pour Wolverhampton - Crystal Palace Premier League - notre pronostic pour Wolverhampton - Crystal Palace
FootballIl y a 12 heures

Football – Premier League : notre pronostic pour Wolverhampton – Crystal Palace

PREMIER LEAGUE - Wolverhampton reçoit Crystal Palace dans le cadre de la 7ème journée du championnat anglais. Notre pronostic pour...

Football - Liga - notre pronostic pour Eibar - CF Cadiz Football - Liga - notre pronostic pour Eibar - CF Cadiz
FootballIl y a 12 heures

Football – Liga : notre pronostic pour Eibar – CF Cadiz

LIGA - Eibar reçoit Cadiz lors de la 8ème journée du championnat espagnol. Notre pronostic pour cette rencontre.

Tour d'Espagne 2020 : nos favoris pour la 10ème étape Tour d'Espagne 2020 : nos favoris pour la 10ème étape
PronosticsIl y a 12 heures

Tour d’Espagne 2020 : nos favoris pour la 10ème étape

PRONOSTICS TOUR D'ESPAGNE 2020 - Après le déclassement de Sam Bennett et la victoire de Pascal Ackermann, les sprinteurs devraient...

Formule 1Il y a 12 heures

Quiz F1 : Citez les 10 derniers pilotes français sur le podium d’un Grand Prix

QUIZ F1 - Depuis 1984, 10 pilotes français sont montés sur le podium d'un Grand Prix de Formule 1. À...

MultisportsIl y a 13 heures

Paris Sportifs en ligne : Recommandations

Avoir une bonne connaissance des jeux sportifs, un budget et un plan établi en parallèle avec un site bookmaker sécurisé...

Tour d'Espagne 2020 - Nos favoris pour la 9ème étape Tour d'Espagne 2020 - Nos favoris pour la 9ème étape
Tour d'Espagne 2020Il y a 15 heures

Tour d’Espagne 2020 : Bennett déclassé, Ackermann vainqueur de la 9ème étape

TOUR D'ESPAGNE 2020 - Déjà vainqueur de la 4ème étape, Sam Bennett (Deceuninck - Quick-Step) a remporté ce jeudi la...

Tour d'Espagne 2020 - Le classement général - Maillot rouge Tour d'Espagne 2020 - Le classement général - Maillot rouge
Tour d'Espagne 2020Il y a 15 heures

Tour d’Espagne 2020 : le classement général – Maillot rouge

TOUR D'ITALIE 2020 - MAILLOT ROUGE - Découvrez le classement général de la Vuelta 2020 (maillot rouge), qui se déroule...

Tour d'Espagne 2020 : le classement de la 9ème étape Tour d'Espagne 2020 : le classement de la 9ème étape
Tour d'Espagne 2020Il y a 15 heures

Tour d’Espagne 2020 : le classement de la 9ème étape

TOUR D'ESPAGNE 2020 - Découvrez le classement de la 9ème étape de la Vuelta, qui s'est disputée ce jeudi 29...

Tour d'Espagne 2020 - Le classement de la montagne - Maillot à pois Tour d'Espagne 2020 - Le classement de la montagne - Maillot à pois
Tour d'Espagne 2020Il y a 15 heures

Tour d’Espagne 2020 : le classement de la montagne – Maillot à pois

TOUR D'ESPAGNE 2020 - Découvrez le classement de la montagne de la Vuelta 2020 (maillot à pois), à l'issue de...

Judo - Championnats d'Europe 2020 : la sélection des judokas français Judo - Championnats d'Europe 2020 : la sélection des judokas français
JudoIl y a 16 heures

Judo – Championnats d’Europe 2020 : la sélection des judokas français

JUDO - Découvrez la sélection française pour les championnats d'Europe de judo 2020, qui auront lieu du 19 au 21...

Advertisement

Tour d’Espagne 2020

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés