Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA – La perf’ française de la nuit : 32 points et une victoire épique pour Evan Fournier

Publié

le

NBA 2021-2022 - La perf' française de la nuit 32 points et une victoire épique pour Evan Fournier
Photo UCI

NBA 2021/22 – En voilà un qui n’a pas raté sa première sous ses nouvelles couleurs ! Pour son premier match de saison régulière avec les Knicks, Evan Fournier a enflammé le public du Madison Square Garden. Dans une victoire haletante face aux Celtics (score final en prolongations 138-134), le Français a égalé son record en carrière (32 points) en marquant plusieurs paniers décisifs.

Evan Fournier ne pouvait pas rêver meilleure première à domicile. Le scénario semblait fait pour le Français. Pour leur match d’ouverture, ses Knicks étaient opposés à son ancienne équipe : les Boston Celtics. La saison dernière, sa pige de trois mois dans le Massachussets ne s’était pas vraiment bien passée. L’occasion était donc belle pour le natif de Charenton de montrer sa vraie valeur à ses anciens coéquipiers et dirigeants. Ça n’a pas manqué.

Une performance historique

32 points, 6 rebonds, 3 passes, 4 interceptions et 1 contre à 52% au tir dont 46% de loin. Voilà l’énorme ligne de stats de Fournier, qui a été le deuxième meilleur joueur de son équipe derrière le stratosphérique Julius Randle (35 points, 8 rebonds et 9 passes). Le Français a apporté ce pourquoi il a été signé : de l’intensité et du shooting. Ce sont ses tirs à 3 points qui ont permis aux Knicks de garder l’avantage en fin de match, face à des Celtics qui ont livré toutes leurs forces pour arracher deux prolongations. Avec ces 32 points, il égale son record en carrière et bat surtout le record de points pour le premier match d’une recrue des New York Knicks.

Pendant les deux prolongations, c’est comme s’il n’y avait que Fournier et Randle sur le parquet lors des phases d’attaque. Les deux nouveaux coéquipiers ont parfaitement combiné, faisant tourner la tête à la défense de Boston. L’intérieur américain s’est montré ravi de cette nouvelle relation avec le Français après le match : « Evan a mis des tirs importants […] en prolongations il a haussé le ton, il a pris chaud. J’ai essayé de le trouver et de lui donner autant de tirs que possible. Il a fait le reste en rentrant ces tirs. »

« Je me nourris de l’énergie du public et j’adore ça »

Cette victoire a été rendue d’autant plus belle grâce au public new-yorkais du Madison Square Garden. Ce dernier a continué à pousser les Knicks malgré leurs erreurs qui ont conduit au retour au score des Celtics. Le genre d’atmosphère qui avait manqué à tous pendant ces longs mois avec des salles vides aux ambiances factices. Fournier, qui a toujours rêvé de jouer devant ce public, s’est éclaté. Ses tirs à trois points en fin de match ont fait se lever la foule.

Je suis très heureux. Pour une première à domicile, c’était très important de gagner. Je pense à tout le travail qu’on a abattu en préparation de la saison. Ça nous a servi, parce qu’à la fin du match on a tenu seulement grâce au mental. […] J’ai essayé de jouer juste. J’ai essayé d’être agressif, d’être moi-même. […] [L’ambiance] était incroyable. Honnêtement, même en pré-saison, je trouvais l’ambiance folle. J’en ai parlé à mes coéquipiers et ils m’ont dit que c’était normal à New York. Je me nourris de l’énergie du public et j’adore ça.

Voilà comment se présenter à son nouveau public de la meilleure des manières.


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une