Nous suivre

NBA 2020-2021

NBA : Rudy Gobert élu Défenseur de l’année pour la troisième fois !

Tom Compayrot

Publié

le

Twitter @utahjazz

NBA 2020/21 – Pendant que les playoffs battent leur plein, les trophées de saison régulière sont peu à peu décernés. Cette nuit, c’était autour du Défenseur de l’Année d’être récompensé. Et c’est le Français Rudy Gobert qui a obtenu le trophée pour la troisième fois en quatre ans. Il rejoint un club très fermé ayant réussi un tel exploit.

2018, 2019 et maintenant 2021. Mis à part une édition 2020 lâchée à un certain Giannis Antetokounmpo, Rudy Gobert règne maintenant depuis plusieurs années sur le trophée du Defensive Player Of the Year (DPOY) en NBA. Cette saison, 84 des 100 journalistes nommés pour ce vote l’ont choisi. Ben Simmons, second dans la liste, n’a obtenu que 15 votes. La victoire du Français est écrasante. Il n’est que le quatrième joueur de l’histoire à remporter au moins trois fois ce trophée depuis sa création en 1982. Dikembe Mutombo, Ben Wallace et Dwight Howard sont les seuls à le précéder. Gobert est donc le premier Européen de cette liste.

Le bilan collectif comme argument

Si la victoire de Rudy Gobert a été si large, c’est que pour la première fois le bilan collectif du Jazz est au rendez-vous. Depuis sa draft en 2013, jamais les équipes de Rudy Gobert n’avaient dépassé la cinquième place de l’Ouest. Cette année, les coéquipiers du Français ont tout simplement obtenu le meilleur bilan de la NBA. Avec 52 victoires pour 20 petites défaites, l’équipe de Salt Lake City a dominé la ligue. Les classements statistiques sont tout aussi impressionnants. Le Jazz figure dans le Top 3 des meilleures défenses de la ligue (Defensive Rating). Rudy Gobert n’y est pas pour rien. En terme de rebonds et de contres par match, les spécialités de Gobert, le Jazz est aussi très bien classé par rapport aux autres équipes.

Le Français est en fait la clé de voûte de la défense du Jazz. Sa rudesse, sa taille (2m16) et sa longueur de bras (2m36 d’envergure) terrorisent les attaquants adverses depuis son arrivée en NBA. Quand il n’est pas sur le terrain, ses coéquipiers encaissent en général 12 points de plus sur 100 possessions. Quand il est sur le terrain, les équipes adverses doivent s’adapter à lui dans leurs plans de jeu : elles essayent de le contourner, forcent les switchs ou restent tout simplement éloignés de la raquette et tirent de plus loin. Malgré les critiques, force est de constater qu’il est importantissime dans le système du Jazz. C’est d’ailleurs pour cela que la franchise s’est assurée de le garder sur le long terme avec un énorme contrat signé l’hiver dernier. Comme quoi la défense peut encore être valorisée dans une NBA toujours plus portée sur l’attaque. Notre Frenchie le prouve bien !


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une