Nous suivre

Escrime

Escrime : Romain Cannone champion du monde à l’épée !

Sébastien Gente

Publié le

Escrime Romain Cannone champion du monde à l'épée !
Photo Icon Sport

CHAMPIONNATS DU MONDE D’ESCRIME – Romain Cannone est décidément l’homme des grands rendez-vous. Après l’or olympique, il décroche le titre mondial au terme d’une compétition de très haut niveau de sa part. Il est désormais indiscutablement le meilleur épéiste de la planète. 

Champion olympique en titre et n°1 mondial, Romain Cannone était logiquement l’un des (le ?) grands favoris de l’épreuve individuelle d’épée. Mais après sa désillusion lors des récents championnats d’Europe (battu dès son entrée en lice), la prudence était de mise. Le Tricolore a répondu sur la piste en franchissant tous ses premiers matchs, contre les adversaires théoriquement inférieurs, avec maîtrise (12 touches encaissées au maximum).

Une maîtrise incroyable

L’affaire s’est corsée en quarts de finale contre le Kazakh Ruslan Kurbanov, n°10 mondial. Romain Cannone a été bousculé, mais a réussi à tenir le choc face aux assauts répétés de son adversaire. Il s’est finalement imposé 15-13 et s’est qualifié en demi-finales, s’assurant sa première médaille mondiale !



C’est Neisser Loyola qui se dressait sur son chemin en demi-finales. L’affaire était d’importance, car c’est le Belge qui avait éliminé le Tricolore aux récents championnats d’Europe. Le match a été âprement disputé, aucun épéiste ne prenant plus de deux touches d’avance. Menant 14-12, le Français a vu son adversaire revenir à hauteur, mais a placé une touche décisive magistrale pour se qualifier en finale !



Romain Cannone, le plus grand

C’est Kazuyasu Minobe, tombeur à la mort subite d’Igor Reizlin, qui était son adversaire en finale. Champion olympique par équipes l’été dernier, le Japonais était à prendre au sérieux. Ce qu’a fait le Tricolore, en maîtrisant le tempo du match. Rapidement, il a pris 3 puis 6 touches d’avance (8-2). Impuissant, le Japonais a regardé les touches défiler, pendant que le Français a géré comme le n°1 mondial qu’il est.

Menant 9-4 à la fin de la première reprise, le Tricolore était en position idéale. Le but étant de ne pas laisser son rival revenir dans le match. Le Japonais a tout donné d’entrée de deuxième manche, revenant à 10-8. Loin de paniquer, le Français s’est rapidement remis à l’endroit, pour aligner les touches doubles. Sans coup férir, il a remporté la finale 15-12 de manière on ne peut plus logique. Champion olympique et champion du monde, Romain Cannone est le roi de l’épée ! Après le triomphe d’Ysaora Thibus au fleuret et l’argent de Maxime Pianfetti au sabre hier, le drapeau français flotte au-dessus du Caire.

Les autres Français ont déçu, à commencer par Yannick Borel. N°2 mondial et récent champion d’Europe, il s’est incliné sans gloire au second tour contre Kazuyasu Minobe. Alexandre Bardenet semblait bien parti, mais il s’est écroulé en 8èmes de finale contre Koki Kano. Quant à Nelson Lopez-Pourtier, il n’aura passé qu’un tour avant de tomber contre l’Italien Davide Di Veroli. Tenants du titre par équipe, les autres Bleus auront une belle occasion de revanche vendredi.

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *