Nous suivre

Betclic Élite 2022-2023

Betclic Élite : L’effectif de l’ASVEL prend forme

Maxime Cazenave

Publié le

Betclic Élite  L’effectif de l’ASVEL prend forme
Photos Icon Sport

Betclic Élite 2022-2023Récemment auréolée de son troisième titre de champion de France consécutif, l’ASVEL n’a pas perdu de temps pour se projeter vers la saison à venir. Dans le sens des départs comme des arrivées, l’actualité a été riche ces derniers jours, ce qui permet d’avoir une idée des contours du futur effectif villeurbannais.

Si la free agency NBA a attiré tous les yeux du basket mondial ces dernières heures, l’ASVEL a réussi le petit exploit de prendre part à la fête. Ce jeudi soir, Tony Parker et son club ont frappé fort en annonçant le retour en France de Nando De Colo. Un énorme coup qui a secoué le basket européen, et mis en lumière les ambitions toujours grandissantes de la capitale des Gaules.

De Colo et Jackson-Cartwright pour remplacer Jones et Okobo

Avec les pertes annoncées d’Élie Okobo et Chris Jones, le poste de meneur se retrouvait fortement déplumé puisque seul le jeune Matthew Strazel restait dans l’effectif. Afin de compenser ces pertes majeures, Tony Parker a donc frappé fort en s’offrant les services de son ancien coéquipier en Équipe de France. À 35 ans, Nando De Colo en a encore sous le capot.

En plus d’un joueur talentueux, l’ASVEL s’offre les services d’un véritable leader naturel à l’expérience rare. Pour compléter la rotation au poste 1, l’arrivée de Parker Jackson-Cartwright devrait être officialisée d’ici peu. MVP de Pro B puis de Bundesliga lors des deux dernières saisons, il représente également une garantie en relais, ou à côté de De Colo.

Le pari Jonah Matthews, Paul Lacombe et Marcos Knight prolongés ?

Pour compléter le backcourt, le staff lyonnais est allé puiser chez son rival. Membre historique de Monaco, Yakuba Ouattara va débarquer dans le Rhône afin d’apporter sa défense de fer et ses shoots à trois points. A ses côtés, on retrouvera celui qui représente le plus gros pari de cette intersaison. Arrivé en provenance de Pologne, Jonah Matthews s’apprête à découvrir l’Euroleague, et devra confirmer les bonnes dispositions entraperçues la saison dernière (19 points de moyenne). Pour compléter le poste, quid de Paul Lacombe ? Ce dernier dispose de nombreuses offres en Betclic Élite, et pourrait se laisser tenter par un challenge avec plus de responsabilités.

Du côté du poste 3, la même question se pose pour Marcos Knight, même si l’Américain devrait rester. Auteur d’une saison exceptionnelle, l’ancien bulldog de la Roca Team a été décisif dans les finales de Betclic Élite. Tout en cadenassant Mike James, il a également eu un réel impact offensif. Il est le parfait complément de l’éternel capitaine David Lighty, encore sous contrat jusqu’en 2026. Derrière, le jeune Zacharie Risacher devrait intégrer de manière définitive l’effectif professionnel, et gratter du temps de jeu en championnat. Antoine Diot et William Howard sont eux annoncés sur le départ, mais il n’est pas impossible de voir l’un ou l’autre rester au club.

Du sacré steak dans la raquette !

En ce qui concerne la raquette, il y aura quoi qu’il arrive du lourd ! Le secteur intérieur est profondément modifié puisqu’en plus des départs de Victor Wembanyama et Dylan Osetkowski, Kostas Antetokounmpo n’est pas retenu. Afin de tenir le poste 4, l’ASVEL pourra toujours compter sur l’expérience de l’inusable Charles Kahudi. A ses côtés, Amina Noua signe son retour seulement un an après son départ, l’expérience ayant tourné court du côté d’Andorre.

En attendant la prolongation ou non de Youssoupha Fall, Tony Parker a donné un accent très français à sa raquette puisque deux internationaux ont signé. Déjà passé à deux reprises au club, Livio Jean-Charles signe son troisième comeback après une année en dents de scie à l’Olympiakos. Capable d’évoluer aux deux postes intérieurs, sa polyvalence sera très utile. Enfin, en plus de Nando De Colo, un autre champion d’Europe 2013 signe son retour dans l’Hexagone. Près de dix ans après son départ de Chalon, Joffrey Lauvergne débarque avec plusieurs années de NBA et d’Euroleague dans les pattes, notamment la saison dernière avec le Zalgiris Kaunas. De quoi apporter de l’expérience et des garanties.

Sur le papier, cela a une sacré gueule. La possibilité de faire mieux en Euroleague est clairement envisageable. Toutefois, si Tony Parker a clairement exprimé l’ambition d’aller la gagner directement, tempérons les ardeurs. Décrocher un Top 8 sera déjà un grand pas en avant pour le triple champion de France en titre.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une