Nous suivre

NBA 2021/2022

NBA Preview : Les Milwaukee Bucks peuvent-ils réaliser le doublé ?

Tom Compayrot

Publié le

NBA Preview : Les Milwaukee Bucks peuvent-ils réaliser le doublé ?
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2021-2022 : À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, direction le Wisconsin pour la preview des champions en titre, les Milwaukee Bucks !

Champions NBA en titre

Après des playoffs 2020 terminés prématurément contre le Miami Heat dans la bulle d’Orlando, les Bucks se devaient de faire mieux en 2021. Ils avaient pour ça fait venir Jrue Holiday et PJ Tucker, deux vétérans qui apportent l’élément-clé du style de jeu des Bucks : de la défense. Le premier a été inscrit dans un projet long terme pour former un trio avec Khris Middleton et Giannis Antetokounmpo, tandis que le second a été transféré à la trade-deadline pour tenter un gros coup sur six mois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces mouvements ont porté leurs fruits. La saison 2020/21 des Bucks s’est en effet conclue de la meilleure des manières : avec le titre NBA.

Après avoir obtenu la 3ème place de l’Est, les Bucks ont dû faire face au premier tour de playoffs à leurs bourreaux de l’année précédente :  le Miami Heat. Et la leçon avait visiblement été retenue, puisque les hommes de Mike Budenholzer n’ont pas fait dans la dentelle. Une série remportée 4-0 avec la manière, et on sentait alors les Bucks déterminés à aller loin dans ces playoffs. La série suivante, face aux Brooklyn Nets, s’est elle jouée à un cheveu, avec une victoire à l’arraché au Game 7. Les Atlanta Hawks ont ensuite été les victimes suivantes sur la liste de Milwaukee. Malgré une belle résistance, les coéquipiers de Trae Young se sont inclinés en 6 matchs, et ont laissé les Bucks filer vers leur première finale NBA depuis 1974.

Dans celle-ci, au bout d’une rude bataille – tactique entre Monty Williams et Mike Budenholzer – et physique entre les joueurs – les hommes du Wisconsin se sont finalement imposés en 6 matchs. Un titre totalement mérité, et qui récompense toute une équipe, une franchise et une ville entière. Pour la franchise de Milwaukee, cette première bague depuis 1971 a été le point d’honneur d’un projet démarré il y a plusieurs années : celui autour de Giannis Antetokounmpo. Le double MVP a maintenant un titre à son palmarès. Ce qui l’a considérablement fait grimper dans le classement des meilleurs joueurs de l’histoire. Tout ça alors qu’il n’a que 26 ans. Le Grec a encore toute sa carrière devant lui, et les Bucks comptent bien l’aider à compléter un palmarès déjà bien fourni.


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

PJ Tucker (Heat), Bryn Forbes (Spurs), Mamadi Diakite (Thunder), Sam Merrill (transféré à Memphis), Jeff Teague (Libre), Axel Toupane (Libre), Justin Jackson (Libre).

Les arrivées

Grayson Allen (transféré de Memphis), George Hill (Sixers), Rodney Hood (Raptors), Semi Ojeleye (Celtics), Justin Robinson (two-way), Sandro Mamukelashvili (54ème choix Draft 2021, two-way), Georgios Kalaïtzakis (60ème choix Draft 2021).

Les prolongations

Bobby Portis (2 ans), Thanasis Antetokounmpo (2 ans).


Le 5 majeur des Milwaukee Bucks

Jrue Holiday – Donte DiVincenzo – Khris Middleton – Giannis Antetokounmpo – Brook Lopez

NBA Preview - 5 majeur des Milwaukee Bucks

NBA Preview – 5 majeur des Milwaukee Bucks

Note : Donte DiVincenzo, qui se remet d’une opération à la cheville, devrait rater les premières semaines de compétition. Comme cela s’est vu en pré-saison, il devrait être remplacé par le nouvel arrivant Grayson Allen dans le cinq majeur, en attendant son retour.

La rotation sur le banc

Meneurs : George Hill, Justin Robinson (two-way).

Arrières : Rodney Hood, Grayson Allen.

Ailiers : Pat Connaughton, Jordan Nwora.

Ailiers-forts : Semi Ojeleye, Thanasis Antetokounmpo.

Pivots : Bobby Portis, Sandro Mamukelashvili (two-way).


Les points faibles/points forts

Points forts : Stabilité par rapport aux concurrents

Les Bucks sont les champions en titre, et c’est leur plus gros point fort. Rien ne vaut un titre comme liant pour une équipe. Les joueurs de Milwaukee sont désormais – jusqu’à preuve du contraire – la meilleure équipe de NBA. Les joueurs majeurs de la saison dernière, à part PJ Tucker, sont d’ailleurs toujours là et prêts à attaquer la nouvelle saison sans se poser de questions. C’est un groupe qui se connaît maintenant à la perfection. Pour comprendre la force de leur situation, il suffit de la comparer à celle de leurs concurrents directs. Aux Nets, la non-vaccination de Kyrie Irving vient porter un froid sur leurs chances de titre puisque ce dernier pourrait ne pas jouer de la saison. Chez les Sixers, il règne toujours une énorme incertitude autour de Ben Simmons, qui attend toujours d’être transféré. Aux Clippers, le meilleur joueur Kawhi Leonard devrait manquer l’intégralité de la saison pour blessure… En bref, les Bucks sont une franchise stable, avec un double MVP et autour de lui un effectif qui a déjà prouvé au plus haut niveau. Tout cela ne peut que être de bon augure pour leur saison.

Points faibles : Le banc

Un vrai point faible des Bucks se situe cependant au niveau du banc. En comparant leurs remplaçants à ceux des autres contenders (Nets, Lakers ou Clippers), on voit une réelle différence. À Milwaukee, avec le départ de Bryn Forbes et PJ Tucker, les seules valeurs sûres du banc sont aujourd’hui Pat Connaughton et Bobby Portis, tous deux importants dans la rotation victorieuse en playoffs la saison dernière. En dehors d’eux, il règne beaucoup d’interrogations. Le seul vrai meneur remplaçant, George Hill, a 35 ans. Il est peu probable qu’il soit aussi productif que lors de son dernier passage dans le Wisconsin. Pour apporter du scoring en sortie de banc, il faudra en fait compter sur une renaissance de Rodney Hood, dont la dernière saison pleine remonte à 2018/19.  Semi Ojeleye, Jordan Nwora ou Thanasis Antetokounmpo pourraient aider, mais cela semble léger pour une équipe qui vise le titre. La moindre blessure d’un joueur majeur pourrait coûter cher aux Bucks.


Pronostic en fin de saison : 2èmes à l’Est

Il y a trop de certitudes chez les Bucks pour voir une saison ratée de leur part. Les joueurs majeurs sont dans leur prime et ont été re-signés, l’entente est bonne… Tous les signaux sont au vert pour encore quelques années dans le Wisconsin. L’essentiel se jouera pour ces Bucks-là en playoffs. Des Nets revanchards ou des Lakers qui cliquent bien pourraient se mettre en travers de leur chemin. D’ici-là, pas vraiment de quoi s’inquiéter. Les hommes de Mike Budenholzer pourraient même se permettre de jouer la saison régulière la main dans les poches, mais ce n’est pas vraiment le genre de la maison. Deuxième place à l’Est derrière les Nets, et rendez-vous en avril.


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une