Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2022-2023

Coupe du monde de biathlon 2022/2023 : Qu’attendre des Bleues cette saison ?

Sébastien Gente

Publié le

Coupe du monde de biathlon 2022/2023 Qu'attendre des Françaises cette saison
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE DE BIATHLON 2022-2023 – Sans Justine Braisaz-Bouchet, en pause, ni Anaïs Bescond, retraitée, l’équipe de France féminine aura tout de même des ambitions cette saison. Tour d’horizon des forces en présence en cette saison post-olympique.

Anaïs Chevalier-Bouchet

Ce sera la neuvième campagne en Coupe du monde pour ACB qui, après avoir laissé planer le doute, rempile et sera désormais la vétéran de cette équipe. Mais elle reste l’une des meilleures, et des plus ambitieuses. Rien de plus normal pour la médaillée d’argent de l’individuel aux derniers Jeux Olympiques. Ceci dit, il serait tout de même temps d’enrichir son palmarès. Elle ne compte qu’une seule victoire en Coupe du monde, qui remonte à plus de 5 ans. Si sa régularité est une force, elle doit viser plus haut. Bien sûr, elle sera membre de base du relais.

Pronostic :

Un top 5 au classement général (comme l’an dernier) est bien sûr un objectif de base. Mais Anaïs Chevalier-Bouchet a les moyens de se couvrir quelque peu de gloire. Les Mondiaux d’Oberhof seront une belle occasion, mais au vu de sa régularité, elle pourrait largement courir derrière un petit globe. Très présente en sprint et en poursuite la saison passée – elle vient d’ailleurs de remporter le sprint de présaison – , cela pourrait être l’occasion de franchir un palier sur le plan individuel.


Chloé Chevalier

La « sœur de » a elle aussi réfléchi avant de repartir pour un tour. Si son palmarès est plus modeste, elle a tout de même signé quelques top 10 la saison passée. Désormais, la voilà membre à plein temps de l’équipe de France A. Si elle manque de régularité, Chloé Chevalier a déjà montré qu’elle avait les moyens de rivaliser avec les meilleures sur une course.

Pronostic :

On espère que sa décision de rempiler lui donnera le coup de fouet nécessaire pour aller chercher un premier podium en Coupe du monde. C’est un objectif raisonnable, à condition d’acquérir une forme de régularité indispensable. 22ème du classement général la saison passée, elle est en mesure d’intégrer le top 20, voire mieux.

Biathlon Chloé Chevalier championne de France sur la mass start

Chloé Chevalier – Photo Icon Sport


Julia Simon

Explosion attendue pour Julia Simon cette saison. À 26 ans, elle est en pleine force de l’âge, et en cette année post-olympique, elle a tout pour briller. Voilà trois saisons qu’elle remporte au moins une victoire en Coupe du monde, mais il y a la place pour mieux. Toujours à son aise sur les mass starts, on la surveillera sur ce type d’épreuve cette saison. Sa régularité au classement général (8ème, 13ème, 12ème lors des trois dernières saisons) fait d’elle une belle outsider, et elle est consciente de ses capacités.

Pronostic :

Top 10 du classement général, c’est un minimum. Elle peut viser le top 5, mais on l’attend surtout lors des Mondiaux. Les Bleues attendent un titre individuel mondial depuis 2016, et Julia Simon semble en mesure de mettre fin à cette disette anormale. Outre cela, pourquoi pas se mettre en chasse du petit globe de la mass start ? Bref, les possibilités sont immenses pour elle, qui pourrait devenir la figure du biathlon féminin français cette saison.

Biathlon Pré-saison Idre Julia Simon et Lou Jeanmonnot sur le podium de l'individuel court

Julia Simon, la saison de l’explosion ? – Photo Icon Sport


Lou Jeanmonnot

Présente aléatoirement en Coupe du monde lors des deux dernières saisons, sa victoire au classement général de l’IBU Cup 2021/2022 lui offre une place à plein temps sur le grand circuit. Grand espoir français de la discipline, elle devrait acquérir une expérience indispensable avec cette première saison complète.

Pronostic :

Elle est là pour apprendre, mais pas seulement. Elle a déjà montré sa forme en montant sur le podium lors d’une course de présaison. Ainsi, elle semble en mesure de se montrer, et d’aller pour commencer chercher des top 10. Acquérir une régularité à ce haut niveau est une première étape, en attendant mieux. Et il y a également une place de titulaire dans le relais à aller chercher.

IBU Cup Ridnaun Victorieuse sur le sprint, Lou Jeanmonnot vole vers le gros globe (1)

Lou Jeanmonnot, l’étoile montante de biathlon féminin français – Photo IBU


Paula Botet, Caroline Colombo et Sophie Chauveau

Les deux premières connaissent déjà le circuit Coupe du monde, alors que Sophie Chauveau, elle, a bénéficié du quota supplémentaire accordé à la France pour arracher sa sélection. Si elles seront sept pour la première manche, elles ne seront que six ensuite. Ainsi, ces trois biathlètes devront se battre pour conserver leur place sur le circuit Coupe du monde.

Pronostic :

On sera très attentifs donc à cette première manche de Coupe du monde, à partir de mardi 29 novembre à Kontiolahti (Finlande). Les résultats de ces trois biathlètes définiront la suite de leur saison. Avantage Paula Botet et Caroline Colombo, plus expérimentées, même si une surprise n’est pas à exclure.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une