Nous suivre

Football

Match amical (F) : Le Canada déroule face à la Nouvelle-Zélande

Publié

le

Match amical (F) Le Canada déroule face à la Nouvelle-Zélande
Photo Jérôme Clerc / Dicodusport

FOOTBALL FÉMININ – Pour son premier match depuis le titre olympique tokyoïte, le Canada recevait la Nouvelle-Zélande dans la capitale fédérale. Et ce premier duel a largement tourné à l’avantage des hôtes avec une victoire 5-1.

Afin de préparer le Mondial 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande, mais aussi pour célébrer le titre de championnes olympiques acquis à Tokyo il y a quelques semaines, la fédération canadienne a prévu deux matchs, à Ottawa et Montréal, pour fêter les championnes dans le cadre de la tournée de célébration. C’était leur premier match depuis Tokyo.

D’ailleurs, en guise de protocole, les championnes, médailles d’or au cou, sont présentées une par une et acclamées par la foule. La plus applaudie reste la légende Christine Sinclair, meilleure buteuse de l’histoire du foot international, hommes et femmes confondus. Elle porte d’ailleurs le brassard cet après-midi. Au coup d’envoi, seule la joueuse du PSG Ashley Lawrence, blessée, est absente du XI de départ champion olympique par rapport à Tokyo.

Des Canadiennes tranquilles

Alors seulement quelques flammèches allumées en début de match, un penalty, logique pour une main dans la surface, est transformé par la joueuse de Chelsea Jessie Fleming à la 11e minute. De quoi bien lancer la partie. Les Canadiennes se relancent tout de suite à l’assaut de la cage de Nayler, la gardienne de Bristol, et manquent de doubler la mise à la 15e minute, mais le danger est bien écarté par la défense. Les Néo-zélandaises essayent bien de répliquer, mais ne sont pas assez tranchantes pour cela. Et, si elles se rapprochent trop, la gardienne du PSG Stéphanie Labbé veille au grain. De l’autre côté, même si les locales ont un peu plus le ballon, peu d’occasions franches sont à relever. Un cafouillage dans la surface à la 40e minute a cependant bien failli permettre aux Canadiennes de doubler la mise. C’est chose faite juste après avec un joli but de la capitaine Sinclair. Ce but soulage quelque peu la TD place d’Ottawa puisque le Canada vire en tête à la pause 2-0 assez logiquement tout de même.

Avant de dérouler

À la reprise, Stéphanie Labbé reçoit une belle ovation lors de son remplacement par Kailen Sheridan, la gardienne new-yorkaise. La Bordelaise Vanessa Gilles laisse également sa place à Shelina Zadorsky de Tottenham. Le début de mi-temps est sur un faux-rythme avant que Nichelle Prince ne récupère la balle qui traîne devant le filet adverse juste avant l’heure de jeu. 3-0 pour le Canada qui se montre un peu plus pressant par la suite. Juste après, standing ovation des 16 000 spectateurs pour Christine Sinclair, clairement la gagnante à l’applaudimètre, lors de son remplacement. Alors qu’on pensait que le Canada allait continuer son cavalier seul, les All White réduisent le score sur un penalty par Percival à la 70ème minute.

À la suite d’un beau mouvement collectif, les joueuses de l’unifolié reprennent leur marche en avant à la 75e minute par Adriana Leon, remplaçante de luxe de Sinclair. Elle double son score personnel 5 minutes plus tard après un nouveau mouvement collectif. Le Canada est clairement au dessus de son adversaire ce soir. Les 6ème mondiales ne sont pas loin d’alourdir la marque peu après mais bien défendu de la part des joueuses néo-zélandaises. Sans arrêts de jeu, le score n’évolue plus (5-1), et les Canadiennes peuvent faire un tour d’honneur mérité.

L’écart entre les 2 nations étaie visible sur l’ensemble du match. Les Canadiennes étaient bien en place et ont dominé les débats. Avec un peu plus de réalisme, le score aurait été plus lourd. Elles pourront regretter le but encaissé. Quant aux Néo-zélandaises, elles enchainent leur 6ème défaite d’affilée, voire 12 si on ne tient pas compte d’une victoire aux tirs au but lors de la Coupe d’Algrave en 2020 contre les Belges. Elles peuvent mesurer ce qui les sépare des meilleures nations mondiales en vue de leur Coupe du monde dans 2 ans. Les deux équipes se retrouvent mardi à Montréal pour la suite de la tournée des Championnes.


Journaliste/rédacteur depuis décembre 2016 - Amateur professionnel de sport, d’abord le football, j’aurais pu en faire mon métier. Mais bon, vous savez les … non, pas les croisés, ils vont bien eux. Juste un manque de talent, de technique et de niveau surtout. Mais cette passion est ancrée en moi telle la pomme dans la tarte tatin. Le côté suiveur/supporter est évidemment important au quotidien, que ce soit un soir de juillet 1998 en banlieue lyonnaise ou de juillet 2018 à Montréal. Car oui, depuis ma France natale, j’ai migré outre-Atlantique, au pays des caribous. Là, le football se joue à la main et non au pied. Et surtout, la religion sportive est plutôt froide et se joue avec une crosse. Non, ce n’est pas le curling ni le Lacrosse, encore que, mais le hockey sur glace. Une autre vision, une autre culture. On troque les crudités devant la télé pour une poutine et on s’installe avec notre chandail pour suivre cela. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou la vitesse d’un slap shot de McDavid ou un arrêt de la mitaine de Price, j’écris sur de l’actualité par ici mais aussi le sport féminin, pas assez mis en avant.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une